Andrew Lincoln fait ses adieux à The Walking Dead dans une lettre touchante

"Rick a été le rôle le plus passionnant, exigeant et plaisant de toute ma carrière."

© AMC

Deux petits épisodes. C’est ce qui sépare les fans de The Walking Dead du départ d’Andrew Lincoln et de la probable mort de son personnage emblématique, Rick Grimes. L’interprète du shérif quittera définitivement la série zombiesque dans "What Comes After", le cinquième épisode de la saison 9 diffusé le 4 novembre prochain outre-Atlantique. Un titre lourd de sens mais censé rassurer les fans à en croire l’acteur américain, qui a adressé une lettre d’adieux à plusieurs médias américains pour les remercier et les encourager à poursuivre la couverture du show après son départ.

ComicBook a partagé les mots d’Andrew Lincoln à l’attention de la presse et des fans, que nous avons pris l’initiative de traduire dans leur intégralité :

"Merci…

de nous avoir accompagné·e·s dans ce voyage. De ces neuf années de peur, de chagrin et, osons le dire, de boyaux que vous avez vus pendant 115 épisodes et plus. Et de vos services rendus au journalisme, qui vont bien au-delà du niveau d’endurance de l’être humain.

Merci d’avoir compris que malgré le nombre conséquent de morts, c’est une série qui parle avant tout de ce qui est vivant. C’est une histoire d’espoir, de famille et de fraternité. D’individus qui n’ont rien en commun et découvrent finalement qu’ils sont liés, unis dans leur quête d’humanité et la recherche d’une terre promise. C’est une histoire peut-être encore plus pertinente dans le contexte actuel qu’elle l’était à ses débuts.
Rick a été le rôle le plus passionnant, exigeant et plaisant de toute ma carrière. Et pendant une bonne partie de la décennie, la plus belle aventure de ma vie professionnelle. Cette saison 9 ressemble à la série dont je suis tombé amoureux il y a des années, et le monde vers lequel nous avons toujours voulu nous diriger depuis le tournage du pilote.
 
Selon mon décompte personnel, j’ai tué plus de 400 zombies pendant l’apocalypse. J’ai perdu un cheval, et j’en ai retrouvé un. J’ai perdu une fille… qui n’allait pas bien. J’ai mangé un chien. J’ai porté deux ponchos de viande. J’ai échappé à une bande de cannibales hipster. Sans mentionner les deux balles que je me suis prises, les coups de batte reçus et les trois coups de couteau dans le ventre. J’ai aussi mordu la gorge d’un homme (j’en suis désolé, c’était très bizarre et ça avait le goût de poulet) et fait ressemeler mes bottes de cow-boy… 12 fois.
 
Tout a commencé comme un film indépendant, qui est devenu des années plus tard un acronyme en trois lettres (WTF ?). Et tout au long de ce parcours, nous avons eu le plaisir de rencontrer des mordus de zombies de part et d’autre de notre belle planète bleue. De Tokyo à Trinidad, les fans se sont réunis grâce à l’amour qu’ils portent à cette histoire de survie… et l’extraordinaire crinière de Norman Reedus.

Ça a été un trip complètement fou, façonné par les relations entre la série et les fans du show, mais aussi en grande partie grâce aux journalistes comme vous. Je continuerai de suivre votre couverture de la série et mes amis d’Atlanta pendant les saisons à venir. Ils ont prévu des choses incroyables.

Alors, merci encore, pour toutes ces raisons. Pour les bonnes et les mauvaises choses, et parce qu’on ne serait pas une presse libre sans le combat contre le mal. En attendant que nos chemins se croisent à nouveau, restez calme et portez une machette rouge.

Andrew Lincoln"

Notons que l’épisode "What Comes After" sera l’occasion de revoir des personnages disparus, dont Shane (Jon Bernthal), Sasha (Sonequa Martin-Green) ou encore Hershel, dont l’interprète Scott Wilson nous a quittés récemment. Quant à Andrew Lincoln, il reviendra sûrement derrière la caméra dès la saison 10, même si on le préférera toujours avec le chapeau du shérif d’Atlanta plutôt qu’avec la casquette de réalisateur.

En France, la saison 9 de The Walking Dead est diffusée en US+24 sur OCS Choc.