Oui, Bryan Cranston est chaud de jouer dans le film Breaking Bad

Say his name.

©AMC

Aux commandes de Better Call Saul, le spin-off de Breaking Bad centré sur les origines de l’avocat Saul Goodman, dont la saison 4 s’est achevée il y a quelques mois, Vince Gilligan n’en finit pas d’étendre son univers. On apprenait en effet cette semaine qu’un film Breaking Bad était dans les tuyaux. Baptisé Greenbrier, il suivra "la fuite d’un homme kidnappé, en quête de liberté". Un pitch qui n’est pas sans rappeler la situation de Jesse Pinkman à la fin de la série. Réduit à l’état d’esclavage par un groupe de criminels suprémacistes, le jeune homme au bout de sa vie finissait par être libéré par Walter White, ce dernier rendant son dernier souffle après cette dernière action épique. Finalement, selon le média SlashFilm, ce long-métrage – à l’heure actuelle, impossible de savoir s’il sera diffusé sur grand écran ou plutôt sur AMC façon "téléfilm" – sera bien une suite centrée sur ce personnage chouchou du public, incarné par Aaron Paul.

Reste donc à savoir si l’on verra l’autre moitié du duo infernal, Walter White. Il est fort possible que la réponse soit oui. De passage dans l’émission The Dan Patrick Show, son interprète Bryan Cranston a expliqué avoir déjà causé de ce projet de film avec Vince Gilligan, qui devrait enfiler les casquettes de scénariste, producteur et sûrement réalisateur.

"Il va bien y avoir une version ciné de Breaking Bad, mais honnêtement, je n’ai même pas encore lu le script. Je ne sais pas si Walter White sera dans l’histoire."

OK, mais imaginons que Vince Gilligan appelle l’acteur pour lui demander de renfiler son célèbre chapeau ? "Je le ferai, évidemment, s’il me demande de le faire. C’est un génie, et c’est une histoire géniale. Et beaucoup de gens ont envie de voir une conclusion à certaines intrigues que nous avons laissées inachevées. Certains personnages n’ont pas complètement terminé leur voyage."

Si, effectivement, le film se concentre sur l’après-Breaking Bad, la seule façon de revoir notre antihéros préféré sera à travers des flash-back ou, qui sait, si Jesse, complètement traumatisé après ce qu’il vient de vivre, a des visions de son père de substitution. Dans tous les cas, on sera là pour assister à ça. Wait and see, bitches.