En saison 2, 13 Reasons Why reste actuelle et nécessaire

Succédant à une première fournée globalement maîtrisée, la série la plus controversée de Netflix risque de diviser encore davantage en saison 2. Attention, légers spoilers.

© Netflix

Qu’on se le dise, 13 Reasons Why fut l’une des séries dont on a le plus entendu parler en 2017. Acclamée par certains, décriée par d’autres notamment pour sa façon d’aborder la thématique du suicide, la série brandée Netflix a été sujette à moult controverses. Lorsqu’une saison 2 a été commandée, ce fut l’incompréhension totale. 13 Reasons Why, c’est avant tout l’histoire d’Hannah Baker et son destin tragique, pas vrai ? Alors pourquoi prolonger la série ? La réponse avec une deuxième salve qu’on pensait dispensable, et qui s’avère plus nécessaire que prévu.

Tandis que le premier tour de piste de 13 Reasons Why se focalisait sur la mort d’Hannah et les circonstances qui l’avaient poussée à mettre fin à ses jours, ce nouveau chapitre est plutôt axé sur toute la procédure judiciaire qui s’ensuit. Dévastée, la mère de la défunte poursuit l’école en justice, accusant l’établissement d’avoir créé un environnement toxique pour sa fille. Les treize épisodes qui composent cette saison 2 sont donc rythmés par le procès, théâtre de découvertes et de témoignages glaçants jusqu’au verdict tant attendu.

© Netflix

La différence majeure avec la cuvée précédente est la narration. Là où Hannah Baker se chargeait de nous raconter son histoire de son point de vue via l’usage des cassettes, c’est ici au tour de son entourage de prendre la parole. Chaque épisode de cette seconde saison est conté par un personnage différent, lequel offre ainsi non seulement son expérience, mais aussi des éléments supplémentaires quant au passé d’Hannah et les détails qu’elle a (volontairement ou non) omis.

C’est d’ailleurs là que la série pèche un peu, avec des révélations qui paraissent too much et trahissent le côté "roue libre" des scénaristes. Après tout, 13 Reasons Why est à l’origine un roman, que la première saison s’était chargée d’adapter avec plus ou moins de justesse. Ici, la série n’a plus de matériau de base sur lequel s’appuyer, et cela se ressent par moments au niveau de l’écriture. On peut également souligner un autre problème qui était déjà présent en saison 1 : le rythme. À mi-parcours, 13 Reasons Why fléchit avec un peu trop de remplissage, repoussant l’inévitable qui a donc lieu dans les tout derniers épisodes.

Fort heureusement, le teen drama de Netflix se rattrape ailleurs, notamment dans son propos et dans les prestations très justes des comédiens principaux. En tête de liste, Dylan Minnette, qui dévoile un jeu plus nuancé qu’en première saison sous les traits d’un Clay constamment sous pression. Alisha Boe, aka Jessica, carbure également avec ce qui semble être la storyline la plus délicate. Quant à Kate Walsh (Private Practice), inutile de dire qu’elle démontre l’étendue de son talent dans une saison qui lui accorde davantage de temps à l’écran.

© Netflix

L’aspect le plus intéressant de 13 Reasons Why reste, mine de rien, le traitement de ses personnages masculins. Des hommes imparfaits qui n’hésitent pas à montrer leurs failles et à laisser tomber les masques. En paires, les protagonistes masculins deviennent fascinants, avec une mention spéciale accordée à Zach et Alex qui partagent beaucoup de scènes cette saison. À plusieurs reprises, on jurerait qu’un rapprochement amoureux va s’opérer entre eux… mais que nenni. C’est simplement que nous sommes tellement peu habitués à voir des hommes être aussi vulnérables ensemble que l’on y voit automatiquement un sous-texte homoérotique. En ça, 13 Reasons Why surprend et est probablement l’une des seules séries à présenter un tel camaïeu de personnages masculins différents et plus creusés et nuancés qu’à l’accoutumée.

Cette deuxième saison n’est pas parfaite. Des lenteurs viennent plomber le récit, certains passages sonnent faux ou superflus. Mais, globalement, cette nouvelle flopée se défend plutôt bien, avec notamment un volet final saisissant à bien des égards et un fil rouge se plaçant dans le sillage du mouvement #MeToo. 13 Reasons Why n’est pas seulement l’histoire d’une ado au vécu troublant. Hannah Baker était simplement une fenêtre sur un monde plus étendu, avec tant de thématiques tout aussi pertinentes à développer et aborder. Cette saison 2 était-elle nécessaire ? Non. Mais elle l’est devenue.

La saison 2 de 13 Reasons Why est disponible en intégralité dès maintenant sur Netflix.