En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

À Albuquerque, les fans pourront fêter les 10 ans de Breaking Bad dans un vrai Los Pollos Hermanos

"Say my name".

© AMC

Incroyable mais vrai : le 20 janvier prochain, la série culte Breaking Bad fêtera déjà ses 10 ans d’existence. En effet, la terrible et fascinante épopée de Walter White débuta sur AMC le 20 janvier 2008 avec cette image devenue mythique de Bryan Cranston en chemise verte et slip blanc, perdu au milieu du désert à côté d’une caravane en aluminium.

Pour fêter dignement cet événement sériel, un nouveau coffret Blu-ray intégral en édition limitée de la série vient de voir le jour. Les initiatives pour rendre hommage au chef-d’œuvre de Vince Gilligan vont probablement se multiplier, en particulier outre-Atlantique. On sait déjà que les fans hardcore de Breaking Bad pourront se rendre à Albuquerque et manger dans le fameux fast-food Los Pollos Hermanos, qui sert de couverture au trafic de meth de Gus Fring dans la série.

Le restaurant sera reconstitué pour l’occasion dans un lieu appelé Twisters, qui vend habituellement des burgers et des burritos et qui a déjà servi lors du tournage de la saison 5 de Breaking Bad. Ses propriétaires, Edward Candelaria et Marq Smith, sont aux anges.

"Nous allons nous transformer en Los Pollos Hermanos. Nous aurons les logos. Tous les caissiers porteront des T-shirts jaunes, des tabliers et des chapeaux", a teasé le manager Reuben Zaragoza au journal local KRQE.

Attention, l’événement n’aura lieu que samedi prochain, le 20 janvier, de 10 heures à 14 heures. Le timing ne pouvait pas être mieux pour le restaurant, puisque la saison 4 de Better Call Saul est en tournage en ce moment à Albuquerque. Les gérants sont en droit d’espérer en prime un petit coucou du casting, à commencer par sa star Bob Odenkirk, qui incarne le savoureux Jimmy McGill avant sa transformation en l’avocat véreux (et toujours très drôle) Saul Goodman.