En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Amazon réveille les forces du Mordor en négociant une série Le Seigneur des anneaux

Et une (nouvelle) communauté fut forgée.

© New Line Cinema

Depuis quelques mois, Amazon proclame au monde entier être à la recherche de son propre Game of Thrones. La plateforme de streaming est en quête du Saint Graal, d’une série capable de devenir ultrapopulaire et de propulser son service Prime en tête de la concurrence du petit écran. Pour concurrencer l’adaptation des bouquins de George R.R. Martin, Amazon souhaite elle aussi retranscrire en live action une trilogie de fantasy glorieuse : Le Seigneur des anneaux.

Le projet est rattaché à Warner Bros. qui, selon Deadline, aurait contacté Netflix et HBO avant de s’entretenir avec les studios Amazon lors d’un conseil d’Elrond IRL. Les négociations viennent d’être entamées et aucun scénariste ou showrunner ne planche encore sur cette potentielle adaptation. En revanche, la Tolkien Estate, l’entité juridique en charge des droits de l’œuvre de J.R.R. Tolkien gérée par la famille de l’auteur, a d’ores et déjà donné son accord pour développer une série Le Seigneur des anneaux.

Les deux parties étaient pourtant en procès depuis 2012 (avec d’autres compagnies dont New Line et Middle-earth Enterprises). La Tolkien Estate accusait Warner Bros. d’une césure de contrat, en créant des produits dérivés de la franchise défendus par leur engagement. Le jeu vidéo Lord of the Rings: The Fellowship of the Ring: Online Slot Game était notamment en cause. Finalement, après une bataille juridique culminant à 80 millions de dollars (environ 69 millions d’euros) d’amende, ils ont trouvé un accord en juillet dernier et continueront donc de travailler ensemble.

Une série pour les gouverner tous

Si jamais vous viviez en ermite ces quinze dernières années, la saga du Seigneur des anneaux avait déjà été adaptée au cinéma au début du millénaire par Peter Jackson. Si les fans des longs-métrages crieront au scandale en apprenant la nouvelle, on regrettera surtout le manque de prise de risque de la part des concernés. L’œuvre de J.R.R. Tolkien basée sur le théâtre de la Terre du Milieu est suffisamment gargantuesque pour ne pas adapter encore une fois sa célèbre trilogie. On aurait par exemple apprécié une retranscription du Silmarillion, dont le découpage des intrigues se prête davantage au format sériel, ou encore de l’héritage Contes et légendes inachevés.

La seule bonne nouvelle, si cette série venait à voir le jour, serait de pouvoir jeter un coup d’œil à des passages coupés dans les films. On pense notamment au personnage de Tom Bombadil, au sauvetage de La Comté par Frodon et ses camarades ainsi qu’à leur capture par les esprits des Tertres, passages purement évincés sur grand écran. Il faudra aussi se faire à l’idée que Viggo Mortensen, Ian McKellen ou encore feu Christopher Lee ne reprendront jamais leur rôle respectif.

Pour une adaptation fidèle et réussie de cet univers merveilleux, un budget de 150 millions de dollars par saison serait le minimum syndical ; soit deux fois plus que l’ultime saison de Game of Thrones. On parle tout de même de donner vie à des Uruk-hai, d’animer des trolls gigantesques, lâcher une meute de Ouargues dans la nature et recréer l’œil oppressant et enflammé de Sauron scrutant les terres désolées du Mordor sur Barad-dûr. Après tout, on parle ici d’une série pour les gouverner tous.