Apple prépare une série inspirée de la vie du basketteur Kevin Durant

"Durantula" coproduira la série baptisée Swagger.

© Noah Graham/Getty Images

Désormais lancé à toute vitesse dans le game des séries, Apple planche sur un nouveau projet intitulé Swagger. Ce dernier est centré sur la vie du basketteur Kevin Durant. L’ailier actuel des Warriors de Golden State est né à Washington en 1988. Abandonné par son père à sa naissance, K.D. a été élevé en grande partie par sa mère et sa grand-mère. Son paternel a finalement ressurgi dans sa vie à l’âge de 13 ans, pour l’accompagner à travers les États-Unis dans ses nombreuses participations aux tournois de basket-ball du pays.

Considéré comme l’un des meilleurs joueurs de sa génération à son poste, élu rookie de l’année en 2008, MVP en 2014, 9 fois All-Star, deux fois médaillés d’or aux JO et membre du prestigieux club des 50-40-90, le sportif au palmarès affolant a déjà une bague NBA au doigt.

Malgré sa carrière prolifique et son profil atypique qui le rend inarrêtable auprès des défenses adversaires, ce n’est pas son jeu qui intéresse Apple. Ainsi, Swagger reviendra sur le parcours universitaire de Kevin Durant et son passage dans l’Amateur Athletic Union. La série explorera également les liens entre les coaches, leurs joueurs et leurs familles à la manière d’un soap opera.

K.D. est lié à la série en tant que producteur exécutif via sa société Thirty Five Media. Le projet est entre les mains de Brian Glazer et le cinéaste Ron Howard (Genius, Apollo 13). Reggie Rock Bythewood, connu pour le biopic sur Notorious B.I.G. et le polar Shots Fired, sera en charge du script. On ne sait pas encore qui aura l’immense honneur (et la pression) d’incarner le basketteur dans sa version adolescente.

Aux côtés de la série encore à l’état embryonnaire du réalisateur Damien Chazelle (La La Land) et de celle qui réunira à nouveau Jennifer Aniston et Reese Witherspoon, Swagger est clairement le projet le plus excitant d’Apple. On attend désormais que la concurrence offre la même opportunité à LeBron James ou encore Giánnis Antetokoúnmpo, plus sérieux candidat au titre de MVP en 2018.