Dans son premier épisode, Better Call Saul pose les bases d’une saison 4 déterminante pour Jimmy

Quelque chose est en train de changer chez Jimmy.

©AMC

"Pourquoi avoir des regrets ? Tu continueras de blesser les gens autour de toi. C’est ce que tu fais. Tu n’y peux rien. Arrête de t’excuser et accepte-le. J’aurais plus de respect pour toi si tu l’assumais. Je ne veux pas te faire de la peine, mais en vérité, tu ne comptes pas tant que ça pour moi."

Ces mots, volontairement très détachés et très durs, sont les derniers qu’aura entendus Jimmy (Bob Odenkirk) de la bouche de son grand frère Chuck (Michael McKean), dans le dernier épisode de la saison 3 de Better Call Saul, qui s'achevait par le suicide de l’avocat souffrant depuis des années d’hypersensibilité électromagnétique. Alors qu’il semblait avoir battu sa maladie après un face-à-face juridique éprouvant avec Jimmy, Chuck a accusé une sévère rechute, qui l’a finalement conduit à mettre fin à ses jours. Évidemment, on ne peut que s’interroger sur la part de responsabilité que possède Jimmy dans ce suicide. Et c’est bien à ce questionnement qu’il est confronté dans le premier épisode de la saison 4, "Smoke", diffusé cette semaine.

Si Chuck s’est toujours montré méprisant envers son petit frère, Jimmy sait qu’une partie de ce qu’il lui reprochait – sa propension à se laisser attirer par l’argent facile et les mauvaises fréquentations, à raconter des mythos, au mépris de la loi – a un fond de vérité. Nourrissant un fort complexe d’infériorité, Jimmy a tenté de la jouer "réglo" en espérant obtenir l’assentiment de son frère, sans succès. Son attitude quand Howard lit la nécrologie de Chuck, longue comme le bras de faits d’armes prestigieux, est à ce titre révélatrice. Au bout d’un moment, Jimmy cesse de l’écouter. Parce que cette liste sans fin lui rappelle à quel point Chuck lui était supérieur aux yeux de la société, mais aussi que derrière ces grandes réussites, Jimmy connaissait l’homme, d’une froideur et d’une rigidité cruelle.

Particulièrement silencieux durant une bonne partie de l’épisode, Jimmy va finir par prendre les derniers conseils de Chuck au pied de la lettre dans une scène finale glaçante. Alors que Howard vient frapper à sa porte et à celle de Kim, se confiant les larmes aux yeux sur la façon dont il s’est débarrassé professionnellement de son associé, et sur la culpabilité qu’il porte en lui ("Je crois que ce qu’il a fait, il l’a fait à cause de moi"), dont on sait qu'elle est très probablement infondée, Jimmy l’écoute et finit par lui répondre, froidement, devant une Kim étonnée : "Howard, j’imagine que c’est ta croix à porter", avant de changer de sujet et de se mettre à siffloter en faisant du café. À ce moment, on aperçoit peut-être pour la première fois… Saul Goodman. En estimant qu’il ne peut que blesser les gens et que la culpabilité ne sert à rien, comme lui a expliqué Chuck, Jimmy est en train de perdre une partie de son humanité, ainsi que sa conscience du bien et du mal.

Breaking Saul 

Non, ce n'est pas Walter White (mais ça y ressemble). ©AMC

Du côté des criminels purs et durs de Better Call Saul, on se rapproche aussi inexorablement de l'intrigue et de l'univers de Breaking Bad. Transféré aux urgences après sa crise cardiaque, Hector Salamanca est sur le point de devenir cet oncle handicapé accro à sa sonnette que l'on reconnait si bien dans les aventures de Walt et Jesse. Cette tentative de meurtre,, signée Nacho, va précipiter la montée en puissance de Gus Fring, qui prédit à Don Bolsa qu’un mafieux va tenter de prendre aux Salamanca leurs territoires et déclencher une guerre... En tentant de se débarrasser de l’arme du crime, des médocs, Nacho se fait griller par Victor, un des futurs bras droits de Fring. Le temps est donc compté avant que le boss de Los Pollos Hermanos ne comprenne qui a tenté d’attenter à la vie du patriarche Salamanca et ne prenne des décisions radicales pour consolider son empire naissant. 

Et Mike dans tout ça ? Il fait du consulting en sécurité chez… Madrigal Electromotive GmbH, ce conglomérat qui regroupe notamment la franchise Los Pollos Hermanos, et qui fournira à Walt la méthylamine, composé indispensable à la fabrication de la blue meth. Ultime clin d’œil savoureux à Breaking Bad : on fait la connaissance de Barry, employé à Madrigal, et dont le chemin va croiser celui de Mike, une première fois devant une maison qui ressemble à s’y méprendre à celle de la famille White. Les bases de cette quatrième saison sont posées. La mèche est allumée, le baril de poudre prêt à exploser.

La saison 4 de Better Call Saul est diffusée sur AMC aux USA et Netflix tous les mardis en France.