En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Charlie Brooker évoque l’avenir de Black Mirror et l’éventualité d’un spin-off animé

Parce qu’on redemande encore et encore notre dose de dystopie technologique.

© Netflix

En 2011, Charlie Brooker et son équipe ont réussi à s’approprier le format classique de l’anthologie pour mettre en lumière les travers des nouvelles technologies avec l’inimitable Black Mirror. Au-delà de cette approche dans la veine des meilleures œuvres de science-fiction, la série britannique décortique les relations entre les individus et, inévitablement, les failles de notre condition humaine. Alors que la saison 4 devrait prochainement débarquer sur Netflix pour toujours plus de remises en question existentielles, l’avenir du show est plus qu’incertain.

En effet, depuis plusieurs semaines, des bruits de couloir laissent entendre que cette quatrième salve d’épisodes pourrait également être la dernière. La raison ? House of Tomorrow, la boîte de production actuellement derrière la série depuis sa transition de Channel 4 jusqu’à Netflix, voudrait se focaliser sur d’autres projets.

Dans une interview pour Deadline, Charlie Brooker reste énigmatique lorsqu’on lui demande ce qu’il fera après cette saison. "Le monde ne nous laisse certainement jamais à court d’idées, reconnaît le créateur du show. On essaie toujours d’avoir un temps d’avance sur les progrès technologiques dans le monde". En d’autres termes, on n’est pas plus avancés et on ne risque pas d’en savoir davantage de sitôt.

En parallèle, bon nombre de fans ont particulièrement accroché à certains volets de Black Mirror, avec l’épisode doux-amer "San Junipero" de la saison 3 en tête de classement. Certains vont même jusqu’à quémander une série entière dédiée à cet univers. L’idée de développer certains épisodes individuellement en spin-off n’intéresse pas (pour le moment) Charlie Brooker, mais il a d’autres pistes. "On pourrait faire une série animée ou des comics qui seraient basés sur Black Mirror sans vraiment l’être, énonce-t-il. Ce n’est pas une chose à laquelle nous sommes allergiques, mais on est habituellement très paniqués à l’idée de se pencher sur les prochaines histoires".