Busy Philipps accuse James Franco de l’avoir agressée sur le tournage de Freaks and Geeks

Si Freaks and Geeks s’apparente au Graal des séries pour ados, l’ambiance n’était pas aussi idéale sur le plateau en 1999.

© NBC

La fin des années 1990, c’est la montée en puissance de Britney Spears, des tendances vestimentaires douteuses et, surtout, de Freaks and Geeks. Faute d’audiences satisfaisantes, la série culte de Paul Feig a été annulée au terme d’une première saison pourtant stellaire. Et si on s’autorise une énième session de binge-watching de temps à autre, car on garde de bons souvenirs de la série, pas sûr que cet avis soit partagé par Busy Phillips. Dernièrement, celle qui incarnait la rebelle Kim Kelly a évoqué l’agression qu’un certain James Franco lui aurait fait subir.

Comme le rapporte Deadline, un extrait de This Will Only Hurt a Little – l’autobiographie de Busy Philipps – révèle une altercation violente entre l’actrice et l’aîné des frères Franco. On se rappelle qu’à l’époque, ce dernier prêtait ses traits à Daniel, le boyfriend un peu loser de Kim avec qui elle entretenait une relation chaotique. Dans son livre, Busy Philipps détaille une scène où elle devait gentiment pousser James Franco au niveau du torse, comme il était spécifié dans le scénario. Malheureusement, le tournage de ce passage a vite dérapé.

Après s’être fait pousser par sa collègue, James Franco a très mal réagi. "Il m’a attrapée par les bras et m’a crié au visage de ne plus jamais le toucher, décrit-elle dans son autobiographie. Et il m’a poussée par terre. À plat sur le dos. Le souffle coupé". Après cet incident, Busy Philipps s’est confiée à Linda Cardellini, qui interprétait Lindsay dans Freaks and Geeks, et celle-ci lui a conseillé de faire remonter tout ça à son manager. L’actrice ne l’a jamais fait, James Franco s’étant excusé sur demande des producteurs. Il n’a jamais été puni pour son comportement, précise-t-elle dans son livre.

C’est un nouveau coup que doit encaisser la réputation de l’acteur multirécompensé, déjà entachée par plusieurs accusations d’agressions et de harcèlement sexuels plus tôt en 2018.