En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Voici comment le caméo surprise de l’épisode 2 de la saison 2 de Westworld a vu le jour

C’est lors d’une scène intense avec l’Homme en noir que l’on a assisté à l’apparition inattendue d’un visage bien connu des sériephiles. Attention, spoilers !

© HBO

À peine remis des événements du deuxième épisode, déjà bien dense en mythologie, qu’à l’approche de la fin, Westworld sortait de son chapeau un caméo surprise ne laissant aucun·e sériephile indifférent·e ! L’apparition d’un acteur chouchou et à l’indéniable charisme, que personne n’avait vu venir. Vraiment personne. Si vous lisez ces lignes, c’est que vous avez vu l’épisode en question. Sinon, il est encore temps de faire demi-tour.

Histoire de remettre les choses dans leur contexte : l’Homme en noir, aka William avec 30 ans de plus, est plus excité que jamais par le nouveau régime en place à Westworld. Les hôtes se sont rebellés, tuant tous les humains sur leur passage. Mais notre "bad guy", lui, ça lui fait frétiller les synapses. Pour lui, qui a tenté en saison 1 d’atteindre le dernier niveau du labyrinthe, le jeu prend une tout autre dimension, avec de vrais enjeux cette fois-ci. Tu m’étonnes : maintenant, il peut vraiment mourir dans le parc.

Mais plus encore, si le casse-tête de la saison 1 était, comme il le découvrait avec amertume, destiné à Dolores, cette nouvelle énigme – atteindre la "valley beyond" – lui serait réservée. C’est en tout cas ce que lui disent les différents avatars de Robert Ford qu’il croise sur sa route. Sa version enfant, d’abord, puis un personnage préexistant rencontré dans la petite ville où il ne fait pas bon vivre, Pariah, du nom d’El Lazo. Initialement, ce leader d’une bande de hors-la-loi était incarné par l’hôte Lawrence, joué par Clifton Collins Jr. Mais surprise, c’est maintenant Giancarlo Esposito qui prend les traits du brigand.

Lui aussi est un avatar de Robert Ford. L’Homme en noir était venu pour contraindre El Lazo et ses sbires à le suivre dans sa quête, il repartira la queue entre les jambes quand ce dernier se suicide, ainsi que ses hommes de main. Giancarlo Esposito a eu le temps de nous livrer un monologue intense, dont lui seul a le secret, et bim, il s’est explosé la cervelle. Tout ça pour faire enrager William et lui dire de se démerder tout seul. Et après on s’étonne que le parc l’ait fait vriller.

© HBO

Dans une interview accordée au Hollywood Reporter, Giancarlo Esposito, que l’on a adoré dans de nombreuses séries et notamment Breaking Bad, dans la peau de Gus Fring, se confie sur ce caméo surprise qui a laissé tout le monde complètement coi. Et comme tant de rôles à Hollywood (si tant est que l’on soit un acteur ou une actrice connu·e), tout a commencé par un simple coup de fil :

"J’ai eu un appel me demandant si j’aimais la série. J’ai dit que j’adorais le concept, et le film d’origine [Mondwest, réalisé par Michael Crichton en 1973, ndlr], et j’ai ensuite reçu le coup de fil de soutien de la part de mes amis de Better Call Saul. […] Donc, on m’a mis en relation avec Lisa Joy et son adorable mari [Jonathan Nolan, ndlr], et j’ai aimé ce que j’ai entendu. Et je l’ai fait ! J’adore Ed Harris [qui interprète l’Homme en noir, ndlr], donc partager l’écran avec lui était un réel privilège. Voilà un type qui joue vraiment. Et c’est là qu’ils m’ont demandé si je pouvais garder tout ça secret."

Un secret bien gardé par quelques membres de l’équipe, l’acteur évidemment et… ses quatre filles.

"J’ai quatre filles, et la deuxième était vraiment excitée parce que c’est l’une des séries qu’elle regarde. […] Certains des acteurs de Westworld [qui n’étaient pas présents dans la scène, ndlr] savaient. Je me souviens d’être allé aux Emmys et Evan Rachel Wood [l’interprète de Dolores, ndlr] est venue me voir pour me dire : 'Salut ! Je te connais ! Tu étais dans notre série !' Et je lui ai répondu : 'Non, non, ce n’était pas moi !, et elle m’a rétorqué : 'Si, je crois bien que c’était toi.'"

On ignore si l’on reverra Giancarlo Esposito dans le parc, mais on sait que les hôtes ne peuvent pas vraiment mourir. "J’ai le sentiment qu’il y a une possibilité que ce personnage, au grand potentiel, revienne. Je l’espère ! Mais on ne sait pas. Nous verrons ce que les créateurs et HBO décident, mais j’adorerais évidemment cette opportunité."

La saison 2 de Westworld est actuellement diffusée chaque lundi, en VOST, sur OCS.