Le cast de Dawson a son avis sur un reboot de la série culte

You’ll have to waiiiiiitttt !

© The WB

La semaine dernière, le magazine américain Entertainment Weekly a dévoilé une couverture collector qui annonce une réunion attendue de longue date par les "creekers", celle des 20 ans de la série culte Dawson. Si, techniquement, cet anniversaire a été fêté le 20 janvier dernier, date de lancement du show en 1998 sur feue The WB, on imagine qu’il a été très compliqué de faire se concorder les agendas bien remplis des quatre acteurs principaux : Joshua Jackson, Katie Holmes, James Van Der Beek et Michelle Williams.

Le média a vu encore plus grand, en invitant des personnages secondaires restés dans le cœur des fans : Busy Philipps, qui incarnait Audrey, la coloc extravertie de Joey dans les saisons 5 et 6, l’attachante "Grams" de Jen, interprétée par Mary Beth Peil, et bien sûr Kerr Smith et Meredith Monroe, aka Jack et Andie McPhee.

L’occasion était trop belle pour EW, qui n’a pas manqué, entre deux souvenirs émus de Dawson’s Creek, de poser au cast et au créateur Kevin Williamson la question tendance du moment : un reboot ou revival serait-il envisageable ? La première à répondre avec un argument imparable est Michelle Williams : "Je ne peux pas, je suis morte !" Kerr Smith évoque la possibilité d’une suite centrée sur la fille de Jen, et pour James Van Der Beek, "il faudrait que ce soit une réinvention ou quelque chose dans ce genre".

Katie Holmes a, elle, le sentiment que la série a connu une belle fin. "Ce que j’adore avec Dawson, c’est qu’elle a existé dans une époque pré-réseaux sociaux, pré-Internet, et elle avait déjà ce côté nostalgique au moment où on la tournait. Je l’aime telle qu’elle est, pour être honnête."

Laissons le mot de la fin à Kevin Williamson, la tête pensante derrière Dawson, et pour cause, sa série possédait une grande part autobiographique, le showrunner à succès ayant grandi dans une petite ville avec une voisine comme Joey. Il rêvait d’être réalisateur à Hollywood comme Dawson, et il a dû gérer son homosexualité comme Jack. À plusieurs reprises, le scénariste a d’ailleurs expliqué qu’il a mis un peu de lui dans chacun des personnages centraux du show.

"Dawson m’a permis d’exprimer ce que je ressentais à l’époque. Et me voilà, à un âge bien différent, à une époque différente. Je ne vois pas ce que je pourrais apporter émotionnellement aujourd’hui. Mais j’ai hâte que quelqu’un le fasse. Ce ne sera pas moi je pense. Mais je serai heureux de voir le résultat."