En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

you-me-apocalypse-featured

Les cinq séries comiques les plus drôles du moment

Rentrée des séries rime aussi avec rentrée des comédies. Entre nouveautés et reprises de saison, Biiinge vous propose son top des shows les plus drôles du moment. 

You, me and the apocalypse

L'apocalypse ne fait pas recette seulement du côté du genre horrifique. La preuve avec cette nouvelle petite perle anglaise, écrite par Iain Hollands. Le pitch de départ est assez accrocheur : un groupe de personnes ordinaires et pourtant triées sur le volet pour survivre, assistent à la fin du monde, retranchés dans un bunker situé dans la ville de Slough. Flashback. L'intrigue revient un mois avant le jour funeste, histoire de comprendre comment cette religieuse hystérique, ce "no life" à la tête ahuri ou cette prisonnière paumée ont fait pour en arriver là.

Entre situations surréalistes, personnages truculents (mention spéciale à Rob Lowe qui se fait littéralement "l'avocat du diable") et suspens (le héros recherche sa femme disparue depuis 7 ans), on ne s'ennuie pas devant cette série bien rythmée, qui part sur les chapeaux de roue.

Note : 3,5/5, une chouette dramédie portée par Mathew Baynton,  excellent en employé de banque paumé / cyber-terroriste

The Grinder

La rentrée sera "Rob Lowe" ou ne sera pas. L'acteur de Parks and Recreation brille dans deux nouvelles séries cette saison, You me and the apocalypse et The Grinder. Dans cette comédie parodique, il interprète un acteur qui a cartonné pendant des années dans une série judiciaire. En pleine crise de la quarantaine, Dean Sanderson décide de se réfugier dans sa ville natale où réside son frère, un avocat IRL. L'ex-star d'Hollywood, qui n'a pas vraiment le sens des réalités, se met en tête de devenir aussi un vrai avocat. Sans diplôme, en mode yolo, juste par la force de son incroyable charme.

Ami des séries méta, où pullulent les références à la pop culture, tu ne vas pas être déçu par cette comédie assez irrésistible, qui se moque des codes de la série judiciaire, un genre particulièrement apprécié outre-Atlantique. L'abattage de Rob Lowe, servi par de très bons dialogues signés Jarrad Paul et Andrew Mogel (à l'oeuvre sur Yes Man), fait tout le sel du show.

Note : 3/5, une comédie taillée sur-mesure pour la grandiloquence de Rob Lowe, qui ravira les fans de séries d'avocats

The Last man on earth, saison 2

Will Forte revient en force avec son personnage du plus grand looser de la planète, celui de Phil, "le dernier homme sur Terre". C'était le pitch de départ de cette comédie post-apocalyptique (décidément, la fin du monde c'est tendance) centrée sur un type qui se croyait seul rescapé de la race humaine. Finalement, Phil retrouvait quelques congénères et se faisait la malle en fin de saison avec sa vraie / fausse femme, Carol.

En saison 2, on retrouve le couple le plus mal assorti du monde à la recherche de l'endroit idéal pour se poser. Une quête qui les conduit notamment à la Maison Blanche pour une séance de "faisons n'imp" assez jouissive. Phil a retrouvé sa barbe d'homme de cro-magnon et on se marre toujours autant devant sa connerie bien humaine. Et si les show a parfois des airs de successions de sketchs, on ne boude pas notre plaisir devant leur efficacité.

Note : 3,5/5, le retour en forme d'une surprise de la saison passée portée par le sens comique de Will Forte, un ancien du SNL 

You're the Worst, saison 2

La comédie romantique la plus subversive du petit écran US revient pour une deuxième saison, où les deux tourtereaux fucked up tentent de vivre leur histoire d'amour, sans se laisser déborder par leur cynisme de chaque instant. Gretchen a beau avoir emménagé chez Jimmy, son anti prince charmant, ils sont toujours aussi horriblement drôles.

Les soirées "jogging en couple" ne passeront pas par eux, quitte à s'obliger à se saouler au martini et à sniffer de la coke chaque soir de la semaine. On retrouve aussi avec plaisir les sidekicks paumés, le trop gentil Edgar et la poupée cassée Lindsay, qui botte régulièrement le cul (pour notre plus grand plaisir) aux standards féminins véhiculés par la société.

Note : 4/5, les grands romantiques cyniques ont trouvé leur série, jouissive et politiquement incorrecte

The Mindy Project, saison 4

Dans un autre style, The Mindy Project a aussi des airs de comédie romantique moderne, sauf que l'héroïne a trouvé son prince charmant, au point de lui faire un enfant. Sauvée de l'annulation par la plateforme Hulu, qui diffuse actuellement sa 4ème saison, Mindy n'est plus seulement la petite cousine pop de Bridget Jones. Cette année, notre fan de Beyoncé va devoir gérer l'arrivée de son premier bébé.

Pas de panique : les premiers épisodes sont toujours aussi drôles, et l'actrice Mindy Kaling, également showrunneuse de sa série, ne rate pas une occasion de démonter avec humour les clichés sur les relations hommes / femmes. L'épisode 2, où Mindy et Danny se prennent la tête sur la façon dont elle va accoucher, est révélateur et salvateur dans une société américaine où certains sujets restent particulièrement tabous.

Note : 3/5, toujours aussi attachante, Mindy gagne en maturité et quitte son rôle de célibattante mais pas son humour décapant