On a classé les dix plus gros fumiers de Vikings

Ils ont menti, manipulé, violé, tué et torturé sans vergogne. Ils sont morts pour la plupart, parfois en endurant les atroces souffrances qu’ils ont infligées. Du Jarl Haraldson au roi Ælle, Biiinge dresse le classement des ordures les plus cruelles et sadiques de l’histoire de Vikings. Attention, spoilers.

#10 Le roi Charles II

© History

Avant d’être une enflure, l’empereur de Francie est surtout un lâche et un trouillard. Cela dit, il sait aussi employer cette faiblesse à son avantage, s’affirmant petit à petit comme un politicien intelligent et intransigeant. Avec l’arrivée de Ragnar et sa flotte dans Paris, il a fait de l’éradication des Vikings sa nouvelle obsession (et une quête spirituelle). Charles II a également perverti l’esprit de Rollo pour le faire changer de camp en lui confiant le territoire normand.

Pour protéger son royaume et sa réputation, le roi des Français n’a pas hésité à marier sa fille de force avec le frère de Ragnar. Son nez fin pour la tactique et la trahison de Rollo lui ont permis de repousser le siège des guerriers nordiques sur Paris. Cette lourde défaite a entraîné la déprime de Ragnar, son départ pour l’Asie et le chaos au sein des Scandinaves. Des conséquences dramatiques qui peuvent être en partie imputées à Charles II. D’une certaine manière, il a lancé l’enchaînement d’événements qui conduiront à la mort du roi des Vikings et mérite rien pour cela notre plus grand mépris.

Taux de cruauté : 10 %

Espoir de rédemption : 0 % (on n’est pas près de le revoir)

#9 Eyvind

© History

Eyvind est un membre de la colonie islandaise menée par Floki. Avec son fils Bul, ils font partie des rebelles du groupe, pleins de haine envers le bâtisseur de bateaux qui les a guidés vers une terre peu fertile. Si ces personnages manquent en grande partie d’enjeux et de charisme, Eyvind a commencé à révéler sa véritable personnalité en saison 5 : celle d’une ordure en puissance.

À cause de son fils et lui, un nouveau cycle de vengeance a débuté sur l’île de glace. Un cercle vicieux que Floki a tenté d’éradiquer, apprenant des erreurs passées de son peuple pour partir sur de nouvelles bases. Mais en brûlant le temple dédié à Thor, Bul a rebattu les cartes et créé des tensions entre les croyants et les réticents à la politique de Floki.

Le chef de la tribu lui a offert une place de choix dans la hiérarchie et un poste à responsabilités pour apaiser les tensions liées à la mort de son fils. Fourbe comme un Littlefinger, Eyvind a craché sur ce traité de paix en assassinant Thorgrim afin de venger Bul. Pour éviter une guerre, Floki a désormais promis de s’offrir en sacrifice aux dieux, tout ça à cause de l’orgueil d’Eyvind. Ainsi, la famille de ce dernier pourrait prendre les commandes de la colonie et mettre en place un nouveau cycle de terreur sans personne pour s’opposer à eux…

Taux de cruauté : 20 %

Espoir de rédemption : 50 % (on lui laisse le bénéfice du doute pour la deuxième partie de saison 5)

#8 La princesse Kwenthrith

© History

La princesse de Mercie est plus folle que réellement méchante. Cela dit, elle n’hésite pas à utiliser son pouvoir de séduction pour manipuler les hommes. Kwenthrith est dotée d’un appétit sexuel insatiable qui nous a valu des scènes surréalistes, comme celle où le roi Ecbert lui envoie trois gardes pour satisfaire ses besoins. Derrière ce qui semble être une faiblesse d’écriture du personnage, la princesse a des ambitions démesurées, comme celle de coucher avec le plus de Vikings possible pour engendrer une armée de géants.

Une fois la Mercie à sa… merci en saison 3, Kwenthrith dévoile son alter ego froid et calculateur. Elle empoisonne son frère lors d’un festin pour régner en maîtresse absolue sur le territoire, brisant l’accord tacite avec le roi Ecbert, avant de tuer ses nobles. Dos au mur face à la puissance du seigneur, elle utilise un prétexte pour les effrayer : son fils Magnus aurait pour père Ragnar, assurant à la Mercie une forme de sécurité en cas d’attaque.

C’est en tentant une nouvelle fois d’user de ses charmes pour manipuler un homme que Kwenthrith trouvera la mort. Si son pouvoir d’attraction aura finalement fonctionné sur Æthelwulf, c’est son épouse Judith qui lui plantera littéralement un poignard dans le dos. L’arroseur arrosé, en quelque sorte.

Taux de cruauté : 30 %

Heure du décès : saison 4, épisode 8

Taux de satisfaction du décès : 100 % (poignardée dans le dos par Judith)

#7 Le Jarl Haraldson

Impossible d’oublier le tout premier fumier de Vikings. Malgré sa cruauté et sa suffisance insupportable, le Jarl Haraldson a permis à Ragnar de grandir et de devenir le plus grand conquérant de son époque. Premier seigneur de Kattegat, il est un homme morne et cruel depuis la mort de ses fils, décapités et enterrés à ciel ouvert en signe d’irrespect.

Suite à ce traumatisme, le Jarl Haraldson règne d’une main de fer sur les Vikings et se méfie de tous ses sujets. Idéologiquement opposé à Ragnar, qui souhaite explorer les riches terres de l’Ouest, il le fait suivre et craint une rébellion de sa part. En apprenant le départ de Ragnar et sa troupe pour le Wessex, le chef des guerriers nordiques entre dans une colère noire et implore les dieux pour que les traîtres trouvent la mort en mer.

À leur retour, il sanctionne Ragnar qui a préféré ramener Athelstan plutôt qu’un butin, trouvant en lui un trésor plus précieux. Il le menace d’ailleurs de tuer le chrétien. Quand son bras droit Knut tente de violer une Saxonne, Lagertha tue le mercenaire en représailles et donne ainsi à Haraldson une raison pour punir Ragnar. Malheureusement pour le Jarl, cette mascarade échouera et sa paranoïa le trahira au combat.

Taux de cruauté : 40 %

Heure du décès : saison 1, épisode 6

Taux de satisfaction du décès : 100 % (vaincu en duel par Ragnar)

#6 Le roi Egbert

© History

Personnage complexe et enflure de la pire espèce font souvent bon ménage. Si Cersei en est l’exemple parfait dans Game of Thrones, la monarque de Westeros a de la concurrence avec le roi Egbert de Vikings. Ambitieux, sage et réfléchi, le souverain du Wessex a causé du tort à nos guerriers nordiques en repoussant bravement les troupes de Ragnar. Il est un fieffé menteur qui n’oublie jamais de mettre les intérêts du royaume avant tout le reste.

Pour épargner ses sujets, il promet aux Vikings un bout de terre afin de s’installer durablement en échange de la paix. Que nenni. En saison 3, Ragnar découvre que le roi a menti et massacré la colonie de Kattegat. Plus tard, il profite de sa supériorité face à Ælle pour s’emparer de toute la Mercie. Aussi futé que Ragnar, Egbert jouera aussi de sa mort pour pousser son fils et son royaume à prendre leur revanche sur le peuple scandinave.

Taux de cruauté : 50 %

Heure du décès : saison 4, épisode 20

Taux de satisfaction du décès : 10 % (suicide, il méritait beaucoup mieux)

#5 Le Jarl Borg

© History

Et voilà la brute épaisse la plus redoutable de toute la série. Le Jarl Borg était un fier combattant et leader du Götaland, région de Suède où sont nés les plus féroces Vikings de Scandinavie. Son frère a notamment tenté de l’empoisonner pour prendre sa place de Jarl. En représailles et pour avoir tué sa femme à sa place, Borg perça les yeux de son frère avant de le brûler vivant.

Le Jarl Borg est bien plus posé, réfléchi et "humain" qu’un Ramsay Bolton, ce qui est d’autant plus inquiétant. C’est un personnage glaçant et extrêmement calculateur, le premier d’une longue lignée à avoir retourné Rollo contre son frère. Fou de rage lorsque les deux frangins se réconcilient, son attaque sur Kattegat aurait pu sonner le glas de la communauté nordique.

L’obsession et les talents militaires de Borg n’auront pas suffi à défaire Ragnar. Toutefois, il aura eu droit à la plus belle mort de la série à travers le rite gore de l’aigle de sang. Une exécution qui hante encore les cauchemars des fans, tout comme le sourire malicieux du Jarl du Götaland.

Taux de cruauté : 60 %

Heure du décès : saison 2, épisode 7

Taux de satisfaction du décès : 1 000 % (subit l’aigle de sang de la main de Ragnar)

#4 Rollo

Rollo n’a jamais supporté de vivre dans l’ombre de la gloire de son frère. D’ailleurs, les spectateurs n’hésitaient pas à compatir pour lui dans les premières saisons, jusqu’à ce qu’il enchaîne les trahisons envers son frère d’abord, puis son peuple finalement. Redoutable combattant, naïf sur les bords mais aussi déterminé que Ragnar, Rollo est le maître absolu des coups fourrés et des twists borderline.

Un coup en affaires avec les Jarl Haraldson puis Borg, un autre dans les petits papiers de Charles II, le duc de Normandie a toutes les qualités de l’antihéros qui vire au bâtard égoïste. Rollo est animé par une dualité constante qui le divise entre l’amour pour son frère et son besoin de reconnaissance.

En fin de compte, c’est sa facette obscure qui l’emportera quand il combattra et repoussera l’armée de Ragnar sur les eaux de la Seine. Aux dernières nouvelles, il est venu en aide à Ivar pour renverser Lagertha. Mais son véritable objectif derrière ce geste envers son neveu doit forcément cacher autre chose…

Taux de cruauté : 65 %

Espoir de rédemption : 100 % (avec la mort de Ragnar, Rollo a des chances d’emprunter le chemin de la rédemption)

#3 Margrethe

© History

Oui, c’est en partie un troll que de placer Margrethe aussi haut dans ce classement. Ceci étant dit, les arguments prouvant son taux de putasserie sont indéniables. Autrefois servante de Lagertha, Margrethe a pris du galon en couchant avec les fils de Ragnar puis en tombant finalement amoureuse d’Ubbe. Depuis, c’est tout simplement le personnage le plus insupportable et détestable de toute l’histoire de Vikings.

Quand elle n’est pas en train de fomenter des plans contre sa reine avec qui veut l’entendre, elle passe sa frustration sur les fils de Torvi. Si pour le moment elle ne fait que parler dans son coin et pleurnicher à chaque fois que Lagertha lui passe un savon, elle a le potentiel pour franchir les limites et créer un véritable chaos au sein de Kattegat.

Même l’Oracle s’est moqué d’elle en la traitant de folle furieuse. Mais dans sa prédiction, il maudissait le fait que les fous allaient tôt ou tard prendre le pouvoir… Avec le traumatisme subi par Lagertha, la trahison d’Ubbe et le danger que représentent Ivar et Harald, Margrethe n’a plus rien à perdre et possède toutes les cartes en main pour devenir la reine des fumiers. Sans déconner, c’est encore plus terrifiant que la colère d’Odin…

Taux de cruauté : 80 %

Espoir de rédemption : 0 % (et de toute manière, tous les fans veulent la voir subir l’aigle de sang des mains de Lagertha)

#2 Ivar

Charismatique, puissant, désossé, imprévisible et… psychopathe, Ivar tient la série sur ses épaules depuis la mort de Ragnar et ses actes trahissent son appartenance à la famille Lodbrok. Si on pouvait en premier lieu lui pardonner ses accès de colère et compatir avec lui de sa condition de handicapé, il embrasse pleinement ses ténèbres en saison 5. Le meurtre de Sigurd a complètement changé la donne pour Ivar qui est désormais obsédé par la vengeance.

Capable de nous glacer le sang quand il hurle face aux chevaliers du Wessex, l’estropié se croit voué à un avenir plus glorieux que celui de son père. Cette assurance l’amène à se penser supérieur, comme lorsqu’il ne voit que des squelettes sur le champ de bataille dans le midseason finale de la saison 5. Ivar n’hésite pas à briser ses liens de sang pour s’emparer de Kattegat et régner sur les Vikings.

À plusieurs reprises, il laisse sa rage exploser, torturant les chrétiens dès qu’il en a l’occasion. Moins ouvert d’esprit que son père, il ne craint rien ni personne, pas même la colère des dieux. De ce fait, il est le conquérant le plus dangereux de Scandinavie.

Taux de cruauté : 95 %

Espoir de rédemption : 20 % (si Rollo parvient à le raisonner)

#1 Le roi Ælle

© History

Sans contestation, le roi Ælle est la pire ordure de Vikings. Pas besoin de passer par quatre chemins : en tuant Ragnar, il s’est attiré les foudres de tout le panthéon nordique et des fans de la série. Personnage ingrat et lâche, il n’est pas sans rappeler un certain Walder Frey. Sa haine envers l’ancien roi des Vikings l’a consumé toute sa vie. Il profite alors de la capture de Ragnar pour le torturer et assouvir sa vengeance.

Si l’aigle de sang n’a été exécuté que deux fois dans toute la série, c’est en raison de son aspect symbolique. Dans les poèmes scandinaves relatant le mythe de Ragnar et ses fils, cette méthode d’exécution était employée pour faire une offrande à Odin ou… venger la mort d’un père.

Même ce rite violent et sanglant ne pansera jamais totalement le trou béant dans notre cœur causé par la perte de Ragnar, et c’est une raison plus que suffisante pour mettre Ælle sur la première place du podium des pires fumiers de Vikings.

Taux de cruauté : incommensurable

Heure du décès : saison 4, épisode 18

Taux de satisfaction du décès : insuffisant (subit l’aigle de sang de la main de Björn)

Mentions honorables : Harald, Aslaug, Harbard, le Voyant et ses prédictions tragiques, Ragnar avec Floki, le pêcheur de Rogaland pour avoir violé Astrid, Tanaruz pour avoir tué Helga

La saison 5 de Vikings reviendra courant 2018 sur Canal+ Séries chez nous.