En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Comment la saison 5 de Homeland a présagé des attentats de Paris

La saison 5 de Homeland, diffusée sur Showtime depuis le 4 octobre dernier, a plus que jamais parlé à son public en s'attaquant à des intrigues étrangement similaires aux événements qui ont frappé la France en novembre.

Homeland

Lorsque la chaîne Showtime a annoncé que la cinquième saison d'Homeland s'éloignerait du Moyen Orient pour concentrer son action sur l'Europe, beaucoup ont pensé que la série allait délaisser ses thématiques de prédilection. Pourtant, comme elle l'a montré depuis le 4 octobre, Homeland n'a jamais été aussi proche de la réalité et des problématiques liées au terrorisme et à Daesh.

Plus la saison avançait, plus les épisodes ont revêtu un caractère quasi prémonitoire. L’intrigue principale portait en effet sur une cellule terroriste de Daesh préparant une attaque de grande ampleur dans une capitale européenne, en l’occurrence Berlin, en important clandestinement des armes en provenance de Syrie.

Le magazine Entertainment Weekly rapporte, dans un entretien récent avec Alex Gansa, showrunner de Homeland, que le tournage du season finale s’est achevé juste après les attentats de Paris. La totalité de la saison avait déjà été écrite et aucune modification ne pouvait être apportée pour coller davantage à l’actualité. Ce qui n’empêche pas la série de posséder un caractère prémonitoire. "Je tiens d’abord à dire que j’aurais préféré que notre fiction ne soit si proche de la réalité des événements de Paris" a déclaré Gansa.

Quand la réalité rattrape la fiction

Episode 410

"C’est quelque chose qui nous a tous affectés sur Homeland. J’étais en route pour Berlin, pour filmer la grosse séquence d’action qui clôt l’épisode 13 le jour des attaques ; c’était un moment étrange pour survoler l’Europe en avion".

Avant chaque début de saison, Alex Gansa part à Washington pour discuter avec un expert en renseignements. Une consultation qui dure 4 à 5 jours à chaque fois, essentielle au showrunner pour nourrir ses récits et les rendre toujours plus crédibles et tangibles.

La concomitance de Homeland avec la vraie vie, en plus du fait que de telles attaques étaient considérées comme très probables par les services de renseignements, tient aussi à une nuance, glissée il y a deux semaines dans l’épisode 10.

Après un message d'avertissement à ses téléspectateurs la semaine des attentats de Paris, une autre référence aux tragiques événements a été ajoutée en post-production dans un dialogue, pendant que le personnage était en contre-champ, des mois après le tournage. Un ADR (Additional Dialogue Recorder) certes discret, mais qui indique que la temporalité des intrigues d’Homeland est la même que la nôtre.