On a décrypté le sublime trailer de la saison 2 de Westworld

De nouveaux parcs, le retour de personnages disparus, l’entrée en scène de nouveaux protagonistes cruciaux… La saison 2 de Westworld est d’ores et déjà un immanquable de 2018.

Quelques douces notes de piano signées Ramin Djawadi, de vastes terres désertes qui s’étendent à perte de vue, la voix de Dolores qui retentit comme un funeste avertissement pour les humains… Pas de doute, le trailer de la saison 2 de Westworld plante le décor. Nous voilà de retour dans le parc le plus dangereux du monde, maintenant que les androïdes ont pris le contrôle du lieu, menés par une Dolores remontée et consciente de sa condition. Mais derrière l’apparente guerre annoncée entre robots et humains, que dissimule d’autre cette somptueuse bande-annonce ?

"These violent delights have violent ends". La citation de Shakespeare, qui sert à briser l’endoctrinement des androïdes, n’a jamais été aussi vraie (et virale). La violence continue de secouer le parc depuis la révolte des robots et l’assassinat de Robert Ford, le créateur de Dolores et ses compagnons. Une violence symbolisée par la charge des buffles, écrasant tous les humains sur leur passage au sein du département de contrôle de Westworld.

Avec une certaine dose d’humour noir, le trailer débute comme une publicité de Delos Incorporated vantant le parc. Un endroit sublime, vaste, empli de liberté et de joie de vivre. Mais derrière cette apparente tranquillité et la présence majeure de la nature, tout n’est qu’une illusion créée par un écran de la société. Un mur d’illusions brisé par la prise de conscience de Dolores, qui déverse désormais toute sa rage en une cause semblable à un génocide, celui de l’humanité au profit des androïdes.

Le retour de la Ghost Nation ?

© HBO

Pour commencer sa guerre, Dolores devra avant tout se battre contre les scénarios qui sont déjà injectés dans l’esprit des hôtes lambda. On pense notamment à la lutte contre les Amérindiens, la fameuse Ghost Nation, décrits en saison 1 comme des sauvages assoiffés de sang ravageant tout sur leur passage.

On avait rapidement aperçu les Indiens dans l’épisode "Trompe L’Œil", alors qu’ils massacraient les Confederados et permettaient à Dolores, William et Lawrence de s’enfuir. La Ghost Nation apparaît sur de nombreuses images du trailer, et pourrait être dirigée par Zahn McClarnon (Fargo), qu’on aperçoit, lui, les mains ensanglantées dans la bande-annonce alternative sortie au lendemain du Super Bowl. En d’autres termes, les Amérindiens auront un rôle crucial dans la saison 2.

La police de Delos Inc. ?

© HBO

Nul doute que Delos Inc., la société à l’origine des parcs, apprendra très vite la nouvelle concernant la révolte des androïdes à Westworld. Apparemment, ils enverront une troupe de forces spéciales afin de rétablir l’ordre. On les aperçoit brièvement le regard tourné vers l’horizon, avant qu’ils découvrent une poignée de cadavres flottant sur l’eau. Il pourrait s’agir des visiteurs et des investisseurs invités par Robert Ford pour la présentation de son nouveau scénario à la fin de la première saison.

© HBO

Derrière l’équipe, on croit voir Bernard, l’hôte d’Arnold. Partagé entre sa condition et son devoir envers son ancien ami et associé du parc, il sera au centre de l’intrigue à travers la dualité qui le définit. Doit-il obéir aux humains comme sa fonction dans Westworld l’exige, ou venir en aide à sa communauté ? Plus tard, on le croise à nouveau dans le QG du parc, où un "robot de Vitruve" semble prêt à l’attaquer. Mais peut-être que tout n’est que tromperie et que Bernard joue un double jeu pour mieux berner les membres de la sécurité et les neutraliser…

Les déserteurs ?

© HBO

Un groupe de cow-boys masqués surgit en plein milieu du trailer. Ces derniers ne semblent rattachés à aucun groupe connu de Westworld mais plusieurs indices pourraient nous permettre de les démasquer. Rappelez-vous en saison 1 que Ford gardait des androïdes rebelles, dont le père de Dolores, au sous-sol du QG de Delos. Désactivés, ces hôtes étaient bons pour la casse, refusant d’exécuter leur rôle scénaristique dans le parc.

Lee Sizemore, le scénariste en chef, en fit les frais quand il découvrit que ces androïdes avaient disparu pour mieux suivre Clementine et, en définitive, le mouvement de rébellion lancé par Dolores dans le season finale de la première saison. Les hommes masqués pourraient bien faire partie de cette équipe d’outcasts et les aider à reprendre le contrôle du parc.

La deuxième possibilité se base sur une anecdote évoquée par Angela à William au détour d’une phrase du pilote. Elle l’avait averti que le niveau de difficulté augmentait à mesure que les visiteurs s’éloignaient du centre du parc. Pire, il y aurait des robots déserteurs parés pour l’attaque en périphérie de Westworld, prêts à entrer en guerre avec les humains. Ces figures masquées correspondraient parfaitement au profil recherché.

© HBO

Plus tard dans la bande-annonce, Peter Abernathy est en mauvaise posture, apparemment torturé par les humains. Tout porte à croire que les policiers de Delos Inc. sont bien à la recherche des déserteurs pour éradiquer la menace. Pour rappel, le père de Dolores est le premier robot qu’on entend susurrer "Those violent delights have violent ends". Nul doute qu’il cherchera à retrouver sa fille et poursuivre son combat à ses côtés.

Voici une seconde interprétation plus troublante qui indiquerait la survie de… Robert Ford. En effet, le visage situé en haut à droite de l’image présente des similitudes avec les traits d’Anthony Hopkins. Connaissant l’ingéniosité du bonhomme, il aurait pu créer un clone de lui-même et mettre en scène sa mort. Il pourrait également s’agir d’un flash-back pour découvrir les prémices de l’éveil de Peter Abernathy.

Le retour des timelines multiples ?

© HBO

Tout comme Lost avant elle, la force de la première saison de Westworld réside dans sa narration décousue, sinueuse, capable de nous retourner le cerveau au moindre twist. On imagine que Jonathan Nolan et Lisa Joy réutiliseront ce procédé d’une manière différente pour créer la surprise, et le trailer cache un petit indice à ce propos. Sur une image rapide, on aperçoit de loin Logan, l’homme qui a souillé le cœur et l’esprit de l’innocent William. Et cette scène devrait logiquement se dérouler dans le passé du garçon.

Embarqué on ne sait où sur le dos d’un cheval à la fin de l’épisode "The Bicameral Mind", dans une scène située dans le passé du parc, on ne sait pas ce qu’il est devenu depuis. Logiquement, il devrait avoir l’âge de l’Homme en noir dans le présent ce qui n’est pas le cas ici. En résumé, la saison du show pourrait se plonger dans le passé du personnage, voire remonter aux origines de Delos Inc.

Tout porte à croire que Logan est en réalité le fils de James Delos, le fondateur de la multinationale. Une hypothèse qui se justifie à travers les connaissances pointues du cow-boy sur Westworld, son poste haut placé dans la hiérarchie de la société et les parts majoritaires de sa famille dans l’entreprise. De plus, sa surprise dans la scène du trailer pourrait être sa première rencontre avec des androïdes, due à une démonstration mondaine de son père avant l’inauguration d’un parc.

© HBO

Le big boss de Delos Inc. est visible sur une photo du site vitrine Delos Destinations. Dans la série, le personnage sera incarné par Peter Mullan. Par ailleurs, James Delos semble partager la même noirceur que son fils potentiel, qui s’amusait à tuer à tout va devant le regard terrifié de William. Enfin, dans le trailer alternatif, le patron de l’entreprise paraît habité et se regarde dans le miroir, la moitié du visage charcuté, comme un symbole des deux facettes de sa personnalité qui s’affrontent à la manière de Double-Face.

La neige de Samuraiworld ?

© HBO

Avec la présence de samouraïs et le petit mot de Felix à l’attention de Maeve à la fin de la première saison, on se doutait que la série explorerait d’autres parcs à thème à commencer par celui s’inspirant du Japon féodal. Le site Delos Destinations continue de teaser cette possibilité avec ses deux fonds d’écran aux couleurs de l’Asie et ornés du logo de Samuraiworld, photographiant ses paysages naturels majestueux et une tour typique de l’architecture nippone.

Capture d’écran. (© Delos Destinations/HBO)

Capture d’écran. (© Delos Destinations/HBO)

Quand les androïdes découvrent la neige pour la première fois dans le trailer, la porte des théories est grande ouverte : Westworld est-il sur une autre planète que la Terre ? La destruction du QG a-t-elle entraîné un dérèglement climatique au far west ? Maeve et ses compagnons sont-ils sur les montagnes qui forment l’entrée de Samuraiworld ? Voilà une image qui nous transporte probablement dans la deuxième partie de saison, consacrée à la découverte du nouveau parc.

La référence à Michael Crichton

La reprise au piano du morceau "Runaway" de Kanye West par Ramin Djawadi n’est pas que sublime. Elle dissimule également un petit clin d’œil à Michael Crichton, l’écrivain et réalisateur américain à l’origine de Mondwest, le film qui a inspiré la série Westworld. En effet, en 1984 (date plus qu’emblématique par rapport à George Orwell) sortait en salles le nouveau film de Crichton, intitulé… Runaway (Runaway : L’Évadé du futur en France).

Dans ce long-métrage de science-fiction, l’auteur de Jurassic Park continue de disséquer les relations compliquées entre les androïdes et les humains. Runaway se déroule dans un futur dystopique où hommes et robots cohabitent au quotidien. Le policier Jack Ramsay enquête sur les humanoïdes jugés déviants, qui s’en prennent aux innocents. Mais un jour, le sergent va découvrir qu’un ingénieur programme les robots pour tuer et que son fils est la prochaine cible. Bref, on y trouve "quelques similitudes" avec Mondwest et son pendant sériel Westworld.

La saison 2 de Westworld est attendue pour le 22 avril sur HBO puis sur OCS City par chez nous.