En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Les dragons de Game of Thrones ont été conçus en s’inspirant… d’un poulet

Chicken Run Fly.

Immenses et majestueux, les dragons de Daenerys ont encore gagné en puissance et en envergure dans la saison 7 de Game of Thrones. Les équipes chargées des effets spéciaux redoublent d’effort pour rendre les créatures ailées toujours plus réalistes et donc visuellement impressionnantes.

Avec un budget revu à la hausse pour l’ultime saison, on se doute que des combats de dragons auront lieu entre la version zombifiée de Viserys et le duo Drogo/Rhaegal. Mais en vérité, ces affrontements aériens sont depuis toujours semblables à des combats de coqs.

Cette vérité pourrait détruire un mythe, mais les dragons de la Khaleesi, ou plus précisément leur anatomie, sont basés sur des poulets. La révélation nous vient d’une interview de Gamespot avec Pixomondo, l’équipe en charge de recréer les bébés de Daenerys à l’écran depuis la saison 2. Et comme tous bons scientifiques, ces derniers se demandent si c’est l’œuf qui était là avant le dragon ou inversement.

Une chauve-souris, un oiseau ou un aigle ?

"Quand ils sont devenus plus grands dans les saisons 3 et 4, on se demandait : 'si un dragon est si gros, comment peut-il se hisser dans les airs ? Qu’est-ce que c’est, une chauve-souris ? Un oiseau ? Un aigle ?', raconte Thilo Kuther, le CEO de Pixomondo.

La quantité d’énergie employée dans ces débats était au-delà de toutes les croyances. C’est pourquoi ils ont fini par se rendre dans un Trader Joe’s [une chaîne de supermarchés aux États-Unis, ndlr] pour acheter un poulet, le disséquer et comprendre comment ça fonctionne."

Dans la suite de l’interview, le leader de Pixomondo explique que l’éléphant a également servi de modèle pour façonner les dragons. Ils ont étudié sa puissance et surtout la composition de sa peau afin de déterminer la sensation du toucher à l’écran, lorsque Daenerys les caresse par exemple. Un vrai travail de scientifiques, qui prouve une nouvelle fois que Game of Thrones ne mérite pas pour rien sa place de série la plus spectaculaire du siècle.