Emilia Clarke a tourné sa scène finale dans Game of Thrones et elle ne s’en remet pas

"Ça m’a foutue en l’air".

© HBO

Daenerys de typhon de la maison Targaryen, Première de son nom, L’Imbrûlée, reine des Andals, de Rhoynar et des Premiers Hommes, Khaleesi de la Grande Mer Herbeuse, Protectrice du royaume des Sept Couronnes, Briseuse de Chaînes, Mère des dragons a immortalisé ses derniers instants dans Game of Thrones. Personne ne sait, à part le cast du show, si elle terminera l’épopée ses royales fesses sur le Trône de fer, vivante ou non…

Ce que l’on a appris en revanche, à la lecture d’un long portrait dans Vanity Fair, c’est que son interprète, Emilia Clarke, a déjà tourné les derniers instants de la Khaleesi dans la très attendue (doux euphémisme) dernière saison de Game of Thrones. Alors évidemment, l’actrice, qui confie un peu plus loin "toute ma vie est un spoiler", n’a pas révélé le destin précis de son personnage. Mais sa réaction nous donne un petit aperçu de la puissance de sa dernière scène :

"Ça m’a foutue en l’air de savoir que ça serait la dernière chose que les gens retiendront de Daenerys."

Comme nous, vous avez sûrement mille questions qui vous viennent à l’esprit après cette déclaration aussi succincte qu’intrigante, et pas franchement rassurante quant au sort de notre Mère des dragons adorée… N’oublions pas qu’elle est la fille du Roi fou, et qu’on l’a laissée en fin de saison 7 en plein ébat avec… son neveu Jon Snow. Les rumeurs vont bon train sur une possible grossesse de Daenerys dans l’ultime saison de l’épopée d’heroic fantasy. Au final, toutes ces histoires shakespeariennes de famille pourraient bien avoir raison de sa santé mentale. Ajoutez à cela son pouvoir immense, et elle a toutes les chances de se transformer en "Mad Queen".

L’histoire pourrait se répéter, et on voit mal GoT finir sur une happy end, il faut bien l’avouer, mais ça, on ne le saura pas avant 2019. Si Emilia Clarke a tourné sa dernière scène, il reste encore bien des séquences de cette saison 8 à boucler, sans compter la postproduction, qui s’annonce énorme au vu des grandes batailles prévues.