En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Après Shameless, Emmy Rossum va voir la vie en rose dans la mini-série Angelyne

L'actrice délaisse la fratrie Gallagher pour incarner la pin-up scandaleuse des 80's.

Depuis le lancement de Shameless en 2011, Emmy Rossum n'a pas laissé tomber son personnage déjanté de Fiona Gallagher pour s'illustrer dans d'autres séries, pas même le temps d'un caméo express. Pourtant, tandis que la série de Showtime vient d'être renouvelée pour une saison 9, la comédienne prévoit de faire une exception à son imperturbable fidélité. Elle planche effectivement sur un projet de mini-série appelé Angelyne, pour laquelle elle devrait endosser le rôle-titre en plus d'être productrice exécutive.

Comme son nom le suggère, Angelyne s'intéressera à la vie de la diva du même nom. Pour les retardataires, Angelyne était une jeune femme qui s'est fait connaître dans les années 1980 en s'affichant elle-même sur d'immenses panneaux publicitaires disséminés dans Los Angeles, prenant des poses suggestives, appuyée sur sa Corvette rose pétard. Les médias et Hollywood se la sont ensuite arrachée, obnubilés par ce personnage sorti de nulle part. Angelyne a depuis été érigée au statut d'icône de la pop culture, remise au goût du jour notamment par un article d'investigation du Hollywood Reporter paru en août dernier.

"J'ai toujours été fascinée par l'énigme qu'était Angelyne, avoue Emmy Rossum dans une interview. À partir du moment où j'ai lu l'article récent de Gary Baum, j'ai su que je devais raconter cette histoire. C'est un conte poignant et étrange sur la soif de célébrité, la sexualisation des femmes et l'effacement de traumatismes passés."

Effectivement, l'histoire d'Angelyne n'est pas commune. Originaires de Pologne, ses parents sont sortis vivants des camps de concentration et ont par la suite émigré aux États-Unis. C'est à la fin du lycée qu'elle a décidé de se réinventer, devenant célèbre sans talent particulier, bien avant que Paris Hilton et les Kardashian ne marchent dans ses pas.

Emmy Rossum ne se lancera pas dans la production de cette mini-série toute seule, puisqu'elle sera épaulée par son mari, qui n'est autre que Sam Esmail, le showrunner de Mr. Robot. Ce dernier bosse en parallèle sur un autre projet alléchant, à savoir Homecoming, une série pour Amazon avec Julia Roberts en tête d'affiche. Pour en revenir à Angelyne, tout n'est encore qu'au stade de projet et aucune chaîne n'est rattachée à celui-ci... pour le moment. Vu l'envergure de la mini-série, ça ne saurait tarder.