Evan Rachel Wood, aka Dolores dans Westworld, fait une grève de la faim pour soutenir les migrants

Contrairement à son personnage d’une froideur déconcertante dans Westworld, l’actrice sait faire preuve d’altruisme et confirme son statut d’activiste.

(© HBO)

Dolores a beau vouloir l’annihilation de la race humaine dans Westworld, ce n’est certainement pas le cas de son interprète. Le week-end dernier, Evan Rachel Wood s’est rendue au Texas afin d’aller à la rencontre de familles de migrants, placées dans des foyers en attendant une décision du système judiciaire. En effet, après avoir eu vent de leurs conditions déplorables d’hébergement près de la frontière mexicaine, causées par la politique de tolérance zéro imposée par le gouvernement de Trump, l’actrice a décidé de se rendre sur place pour offrir son aide.

Plus encore, dimanche dernier, Evan Rachel Wood s’est impliquée davantage en réalisant une grève de la faim pendant 24 heures. "C’est un petit prix à payer quand on voit ce que ces familles traversent", déclare-t-elle auprès de People Magazine. Durant son bref séjour en terres texanes, la star de Westworld a fait preuve de générosité en apportant plusieurs produits et accessoires du quotidien aux migrants dans le besoin, notamment des jouets pour les plus jeunes.

"Je viens de traîner avec des familles d’un des foyers où les gens sont envoyés en attendant d’être déportés. J’ai joué avec les enfants pendant des heures. Ils ont été si gentils, incroyablement futés et créatifs. Ils ont clairement traversé beaucoup de choses et ont besoin de matériel et de médicaments."

"Je voulais mettre des visages sur les histoires qu’on entend, explique-t-elle, et je voulais être là pour enlacer les enfants, jouer avec eux, voir à quel point ils sont mignons et aimants mais aussi fatigués et en détresse". Pour montrer son soutien infaillible, la comédienne participera également à une chaîne de prière qui s’étendra sur 24 jours, le tout pour rendre hommage aux nombreux enfants séparés de leurs parents à la frontière.