En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Fans de Breaking Bad, arrêtez de jeter des pizzas sur la maison de Walter White

Le showrunner de Breaking Bad s'est énervé contre des admirateurs de Walter White qui jettent des pizzas sur sa maison. Problème : dans la vraie vie, cette maison est habitée par une dame qui commence à en avoir assez.

Les fans malpolis qui jettent des pizzas sur le toit de la propriété fictive de Walter White s'attendent sans doute à ce qu'il vienne les déloger de ses propres mains (Capture d'écran)

Les fans malpolis qui jettent des pizzas sur le toit de la propriété fictive de Walter White s'attendent sans doute à ce qu'il vienne les déloger de ses propres mains (Capture d'écran)

Alors même que les aventures de Walter White et Jesse Pinkman se sont arrêtées voilà bientôt deux ans, Breaking Bad continue à faire parler... et parfois bien malgré lui. Tout récemment, son créateur Vince Gilligan a dû intervenir dans un podcast consacré à la série spin-off Better Call Saul afin de remettre certains fans à leur place.

C'est à cause d'une scène devenue culte que le showrunner s'est exprimé : celle où Walter White, de rage contre Skylar, jette une pizza gigantesque sur le toit de sa maison – ça se passe dans l'épisode 2 de la saison 3 Caballo Sin Nombre. Le fait est que la maison du prof de chimie existe réellement à Albuquerque, Nouveau-Mexique. Et qu'elle est habitée par une dame qui n'a rien à voir avec le trafic de crystal meth.

Sauf que depuis peu, des amateurs de la série d'AMC poussent le bouchon un peu loin : la propriété fictive du dealer de meth le plus célèbre de la galaxie est devenue un véritable lieu de pèlerinage du #BreakingBadTour – un itinéraire qui parcourt les lieux phares de la série. Voyez plutôt :

Tout pourrait bien se passer si les visiteurs étaient discrets et respectueux. Et ils le sont sans doute pour la plupart... sauf pour la frange de fans grossiers qui se conduit mal avec la propriétaire de ces lieux et pour celle de gros malins fétichistes qui jette des pizzas sur le toit de la demeure. De quoi faire carrément réagir Vince Gilligan de la sorte dans le long podcast consacré à Better Call Saul :

Récemment, la propriétaire nous a averti que des gens s'introduisaient sur sa propriété et se comportaient mal avec elle lorsqu'elle sort et leur explique, en gros, qu'ils sont sur sa propriété. Il n'y rien d'original, de divertissant ou de cool à jeter une pizza sur le toit de cette dame. Ce n'est vraiment pas amusant.

Il ajoute cette sentence terrible, qui trace un trait entre les "vrais" et les "faux" fans de Breaking Bad :

On aime nos fans. Mais je n'aime pas ces fans-là. Je ne les considère même pas comme tels.

Une seule prise

Bigre. Choisis ton camp, camarade. Toujours est-il que cette scène, culte à bien des égards, a été accomplie en une unique prise par Bryan Cranston. L'acteur ainsi qu'une partie de l'équipe de production raconte cette anecdote fameuse dans une vidéo.

De son côté, Fran, la propriétaire de la maison désormais célèbre, n'avait jusqu'ici pas à se plaindre de la subite notoriété de son foyer. Selon Hollywood Reporter, elle déclarait en 2013 être elle-même une grande fan de la série et que les fans qui venaient à sa rencontre étaient très respectueux. "On rencontre des gens du monde entier", s'enthousiasmait-elle alors. Étrangement, elle ne disait pas si elle aimait les pepperonis ou pas.

Affreux vilain metalhead incurable, aussi rédac' chef du webzine Hear Me Lucifer.