En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Les zombies d’égout sont de retour dans Fear The Walking Dead

Et ils en profitent pour rendre hommage au regretté Glenn. Attention, spoilers.

©️ AMC

Ils portent le nom de "rôdeurs" dans The Walking Dead. Les personnages de Fear The Walking Dead ont, eux, opté pour le terme d'"infectés". Mais au fond, ce sont tous des morts-vivants. Même si le mot zombie a été banni de l’univers créé par Robert Kirkman et Tony Moore, les "marcheurs morts" continuent de pourrir la vie de nos survivants. Madison et son groupe ont d’abord été désemparés devant eux, avant d’apprendre à les tuer pour finalement ne plus les craindre, tant qu’ils ne se déplacent pas en horde tout du moins.

En réalité, les fans de cet univers post-apocalyptique ont vite compris que le sujet principal n’était pas tant les zombies que l’évolution psychologique des survivants. S’ils restent une menace extérieure, les pires énergumènes des deux séries sont les tyrans tels que Negan et Jeremiah Otto. Pour autant, on apprécie toujours les séquences tendues avec des morts-vivants, surtout quand elles sont traitées dans une atmosphère bien oppressante. Et c’est exactement ce que proposait la (bonne) première partie de l’épisode "La Serpiente" de Fear The Walking Dead.

Une nouvelle bromance

©️ AMC

Ce nouveau chapitre du spin-off plongeait Madison, Strand et Walker dans les dédales des égouts de Tijuana. Tout a été fait pour transformer ce passage en un haletant huis clos, où le trio traversait un endroit particulièrement putride, qui sentait bon "la rage" comme le soulignait Victor. Jouant avec le clair-obscur des lampes torches, le sentiment de claustrophobie provoqué par les tunnels serrés du souterrain et la présence de zombies dissimulés dans l’ombre, le réalisateur Josef Kubota Wladyka (Narcos, Animal Kingdom) a livré un joli travail de mise en scène, qu’on imagine compliquée dans cet habitat confiné.

Coïncidence ou pas, Dave Erickson et son équipe de scénaristes ont profité de cet épisode pour inclure plusieurs références discrètes à la grande sœur The Walking Dead. La plus évidente, c’est évidemment la relation unissant Madison et Strand qui n’est pas sans rappeler la bromance entre Rick et Daryl. Deux duos dynamiques et touchants à leur manière, qui font des étincelles quand ils se réunissent. Tantôt confidents, tantôt frères d’armes, les tandems assurent des enjeux dramatiques haletants pour ces personnages attachants que l’on suit depuis le début de l’histoire.

Si Victor n’a pas la brutalité de Daryl, il fait preuve d’une ingéniosité à toute épreuve comme le montre son coup de poker dans l’épisode pour récupérer l’eau tant désirée par Madison et Walker. Plus bavard et extravagant que Daryl, Strand n’accorde sa confiance à personne si ce n’est à celui – celle en l’occurrence – qu’il considère comme un leader potentiel. Quant à Madison et le shérif, ils se ressemblent de plus en plus comme deux gouttes… d’eau.

La créature des égouts

Et ce n’est pas tout puisqu’il y avait un second petit clin d’œil à la grande soeur – quoique gros par la taille – dans cet épisode de Fear The Walking Dead. Pour cela, il faut vous remémorer un événement se déroulant à la ferme d’Hershel en saison 2 (oui, ça remonte tout de même à 2011). Comme de par hasard, l’arc était lui aussi consacré à une pénurie d’eau pour nos survivants. Un répugnant rôdeur était venu obstruer le puits de la famille Greene, contaminant l’eau potable des fermiers. Glenn avait alors écopé de la lourde charge de le sortir du fond du trou, en évitant évidemment de se faire dévorer par le monstre.

On retrouve exactement la même situation, cette fois à l’horizontale, dans Fear The Walking Dead lorsque Madison, Strand et Walker traversent un tunnel en passant par les égouts. Une nouvelle créature, ressemblant étrangement à celle du puits des Hershel, fait son apparition. Et dans les deux cas, la séquence se termine par un moment particulièrement sanglant pour tenter de les faire sortir de là.

Deux frères zombies au destin tragique et similaire. Ça coule de source.

Dans la série mère, le zombie explose en deux sous l’effet de son poids, expulsant à foison les tripes de son intestin gonflé par l’eau. Dans le spin-off, Madison décide purement et simplement de lui trancher les membres un à un afin de le dégager du passage. Avant qu’un flot de sang ne vienne les asperger sous l’effet de la pression. J’espère pour votre estomac que vous ne preniez pas votre quatre-heures en matant ces deux épisodes.

Difficile de faire plus "bel" hommage zombiesque alors que The Walking Dead s’apprête à fêter son 100e épisode cette année. En attendant, son spin-off continue de prouver sa bonne forme à travers des personnages plus consistants et résolument tournés vers la survie. Sans oublier que l’écriture solide de cette saison permet de tacler l’Amérique contemporaine. C’est à se demander si nous n’aurions pas plus hâte d’assister à la guerre entre le ranch Broken Jaw et le barrage qu’à celle annoncée depuis de longs épisodes entre Rick et Negan.

En France, la saison 3 de Fear The Walking Dead est diffusée à l’heure US sur Canal+ Séries.