En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Toutes les fois où Jazz s'est fait jeter dans Le Prince de Bel-Air

C'est l'histoire d'un personnage devenu culte qui fut, durant six saisons du Prince de Bel-Air (1990 à 1996), la victime d'une humiliation répétée.

Jazz

Nous sommes le 17 septembre 1990, lors du deuxième épisode du Prince de Bel-Air diffusé à l'époque sur NBC, Jazz commet le premier d'une longue liste de faux pas et le maître des lieux l'expédie dehors avec perte et fracas. Son supplice durera jusqu'à l'avant-dernier épisode de la série, le 20 mai 1996.

En 148 épisodes, Jazz, incarné par DJ Jazzy Jeff (Jeffrey Allen Townes de son vrai nom), s'est fait jeter manu militari par la porte ou la fenêtre de la demeure des Banks pas moins de quinze fois. Son crime ? Être lourdingue, maladroit, dragueur invétéré... les chefs d'accusation sont légion. Mais, tel un vieux chewing-gum qui vous colle aux bask', impossible de s'en débarrasser. Jazz finissait toujours par revenir chez l'Oncle Phil pour trainer avec son pote Will.

Si Le Prince de Bel-Air est devenue une série incontournable, Jazz et ses sorties spectaculaires y ont contribué en créant l'un des running gags les plus mémorables de la série. Le plus basique, le plus stupide aussi. La mécanique, qui renvoie aux grandes heures du cinéma burlesque ou des premières sitcoms télévisées, est imparable.

Les fans les plus avertis auront sans doute remarqué que dans la plupart de ces séquences de vol plané, Jazz porte toujours la même chemise aux motifs bariolés (ahhhh, la mode des 90's). L'acteur DJ Jazzy Jeff n'était pas contre le fait de donner de sa personne, mais les scénaristes du show ont décidé que ce gag, qui avait parfaitement fonctionné auprès du public, serait une source infinie d'éclats de rire.

Afin d'éviter à l'acteur de trop nombreuses prises, et les ecchymoses qui allaient avec, la production a recyclé la même scène 11 fois durant les six saisons. Ainsi, si Jazz portait sa chemise fétiche dans un épisode, il y avait de fortes chances qu'il se fasse éjecter de la maison le même jour. Et lorsque l'on répertorie et met côte à côte toutes les cascades de Jazz, c'est forcément savoureux. Ça tombe bien, c'est ce qu'on a fait :

Saison 1, épisode 2

Alors que les membres de la famille Banks sont réunis au salon pour écouter de la musique classique, l'oncle Phil demande à Jazz de monter le son. Ce dernier, plutôt que de s'exécuter, se met à faire du scratch avec le vinyl. La sentence ne se fait pas attendre...

Saison 1, épisode 7

Jazz a les crocs. Sans gêne, il demande à l'oncle Phil à quelle heure le dîner est servi et, lorsqu'il se fait rabrouer par le chef de famille, celui-ci se permet un commentaire désobligeant sur le poids de l'hôte des lieux. Mauvaise idée...

Saison 1, épisode 10

Entre Jazz et Hilary, la fille de Phil Banks, c'est une belle histoire d'amour... à sens unique. L'importun, qui revient toujours à la charge, se heurte irrémédiablement au refus de celle qu'il convoite. Sa drague balourde lui vaut d'embrasser le paillasson de l'entrée.

Saison 1, épisode 19

Après un rencard arrangé entre la sœur de Jazz et Will qui tourne au fiasco, Jazz avoue qu'il a juste voulu caser son pote avec sa frangine. Cette dernière est un vrai tyran et il voulait juste s'en débarrasser. C'est la première que Will envoie valdinguer son ami par la porte.

Saison 1, épisode 25

Hilary lit tranquillement son magazine préféré quand Jazz tente une nouvelle fois sa chance. Pour lui, "non" veut dire "oui" et c'est un peu son principal problème. Qu'à cela ne tienne, Hilary ordonne à Geoffrey, le majordome, de montrer la porte à ce malotru.

Saison 2, épisode 9

En l'espace de 23 minutes, Jazz se fait catapulter deux fois ! D'abord jeté dehors par Phil, comme le veut la tradition, puis, comme il se trouvait déjà à l'extérieur au moment des faits, balancé à l'intérieur comme un sac à patates.

Saison 2, épisode 17

Jazz propose à Hilary un deal de son cru : la débarrasser de l'emprise paternelle parfois écrasante, en échange d'un petit contrat de mariage en bonne et due forme. La réponse, on s'en doute, est toujours la même.

Saison 2, épisode 19

Ici, Jazz à perdu l'occasion de se taire... deux fois. L'Oncle Phil lui montrera donc la sortie, en le tirant par le col... deux fois.

Saison 3, épisode 7

Après une dispute, Will et Jazz se réconcilient. Et quoi de mieux qu'un bon vol plané pour enterrer la hache de guerre ? Et quand c'est Jazz lui-même qui le réclame, comment refuser ?

Saison 3, épisode 24

Vivian fait passer des entretiens pour trouver la babysitter idéale. Jazz s'incruste parmi les candidats, mais réalise soudain son erreur : il pensait postuler pour s'occuper d'Hilary. La suite, vous la connaissez...

Saison 4, épisode 1

C'est plein de bonne volonté que Jazz arrive chez les Banks avec un cadeau pour le nouveau né de Vivian et Phil, Baby Nicky. Sauf qu'il pense que l'enfant s'appelle Baby Dickie, que son présent débarque cinq mois trop tard et que celui-ci, un coussin qui porte le nom de quelqu'un d'autre, a clairement été volé par Jazz. Par ici la sortie !

Saison 4, épisode 7

Parce que les voies du karma sont impénétrables, cette fois-ci, alors que Phil s'apprête à mettre Jazz à la porte, la situation s'inverse et le jeteur devient le jeté. Forcément, Jazz s'en frotte les mains.

Saison 4, épisode 17

Vivian, qui prépare une fête surprise pour l'anniversaire de Will, apprend de la bouche de Jazz qu'il a engagé une strip-teaseuse. Qui aurait soupçonné que Mme Banks avait autant de force dans le poignet ?

Saison 6, épisode 23

Après une saison et demie d'accalmie, Jazz s'imaginait sans doute être tiré d'affaire. La fin de la série approchait, il touchait des doigts la délivrance... mais lors de l'avant-dernier épisode, son effronterie le rattrape et lui vaut une dernière sortie dans les règles, comme seul l'Oncle Phil sait les donner.