En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Game of Thrones : la "Bataille des Bâtards" en 13 plans glorieux

L'épisode 9 de la saison 6, "Battle of the Bastards", est entré au panthéon des plus belles réalisations de l'histoire des séries. Un hommage en images s'impose.

La "production value" est l'un des atouts incontestables de Game of Thrones depuis ses débuts. Mais ce dimanche 19 juin, le réalisateur Miguel Sapochnik a encore élevé le niveau avec l'épisode de la "Bataille des Bâtards", à peine diffusé, déjà culte. Il ne débute pas par le face-à-face tant attendu entre Jon Snow et Ramsay Bolton, mais par une spectaculaire scène de bataille à Meereen, où Daenerys et ses trois dragons viennent faire le ménage face à la rébellion des maîtres. 

On n'avait jamais vu les trois dragons adultes de si près, qui plus est attaquer ensemble une flotte entière. Ne cherchez plus, le budget effets spéciaux (supervisés par Joe Bauer et Steve Kullback) de la saison est là. Chaque plan, explosif, graphique et toujours en mouvement, a été soigneusement pensé.

bob-2

"Nous [avec les deux showrunners, David Benioff et D.B. Weiss, ndlr] avons beaucoup discuté de la façon dont il fallait filmer les dragons pour qu’ils n’apparaissent pas trop irréels. J’ai pitché des compositions de plans qui donnaient l’impression qu’on aurait pu filmer tout cela dans la vraie vie, si les dragons avaient existé.

Mes choix ont été basés en bonne partie sur des scènes d’archive des avions 'Supermarine Spitfire' utilisés pendant la Seconde Guerre mondiale", a confié Miguel Sapochnik à EW, dans une longue interview.

bob-1

Même pendant la phase dite du calme avant la tempête, on a droit à ce magnifique plan de Ser Davos (Liam Cunningham), qui découvre le bûcher ayant servi à sacrifier Shôren, la fille de Stannis Baratheon. Les couleurs et la composition évoquent un tableau de peinture crépusculaire.

bob-3

Mais le clou du spectacle reste encore à venir. C'est la fameuse bataille des Bâtards, véritable morceau de bravoure d'une durée d'environ 12 minutes, à tomber par terre. La scène a nécessité pas moins de 25 jours de tournage (à coups de journées de dix heures de travail) et vu le résultat à l'écran, on comprend pourquoi.

Encore un plan digne de La Bataille de San Romano du peintre de la Renaissance Paolo Uccello. En termes d'inspiration, Miguel Sapochnik cite la bataille d'Azincourt où Français et Anglais s'affrontèrent en 1415, la bataille de Cannes entre les Romains et Hannibal en 216 av. J.-C., ou encore Alexandre le Grand pour l'aspect stratégique.

bob-4

Vertige des chiffres :

"Nous avions 500 figurants, 160 tonnes de gravier, 70 chevaux et cavaliers, 65 cascadeurs hommes et femmes, 7 acteurs principaux, 4 équipes de tournage différentes, et 25 jours pour tout boucler avec une équipe qui avoisinait au final les 600 personnes", détaille le réalisateur à EW.

Un autre superbe plan, sur un Jon Snow (Kit Harington mérite un Emmy pour cet épisode) vacillant, pris en très légère contre-plongée juste avant que l'armée de Ramsay ne lui fonce dessus. On peut entendre son souffle presque résigné. Jon Snow est fatigué, mais il est condamné à se battre pour un monde meilleur et pour l'honneur de sa famille.

bob-5

La bataille qui s'ensuit est d'une violence absolument inouïe. Le spectateur la vit à travers les sensations de Jon Snow. Dans un plan-séquence d'un peu moins d'une minute, on suit l'ancien Lord Commandant qui tente de survivre au milieu d'un absolu chaos, où les chutes des chevaux se mêlent aux flèches et aux coups d'épée dévastateurs.

En quelques minutes, Jon est recouvert de sang. L'adrénaline le fait encore avancer et tuer ses ennemis.

bob-6

"J'étais très curieux d'imaginer ce qu'on peut ressentir sur le terrain, quand tout arrive d'un coup. Terreur absolue ? Moment de lucidité ? Qu'est-ce qui peut bien vous passer par la tête quand vous vous retrouvez au milieu de tout ça ?", explique Miguel Sapochnik.

bob-7

Une vision d'ensemble du bordel dans lequel se trouvent les troupes des Stark, encerclées par celles de Bolton. L'étau se resserre. (© HBO)

"La partie où Jon est quasiment enterré vivant par un mouvement de panique des sauvageons est devenue l'un de mes moments favoris. Pas d'effets spéciaux, pas de lutte, juste Kit qui livre une superbe performance, et cette folle remontée pour retrouver son chemin vers la sortie. [...] Entre nous, c'est avec affection qu'on l'appelle la 'scène de la renaissance' de Jon."

bob -11

On salue aussi au passage le travail d'orfèvre du directeur de la photographie sur cet épisode, Fabian Wagner. (© HBO)

bob-8

Ce plan de Jon Snow qui tente de reprendre son souffle sur un monceau de corps répond à celui de Daenerys, portée par ses sujets.

bob-13

Les plans au ralenti et les chevaux sublimés, deux gros atouts qui ont fait le succès de la "Bataille des Bâtards". (© HBO)

bob-10

La bannière des Stark se déroule avec grâce le long des murs du château de Winterfell. (© HBO)

bob-9

La cruauté de Ramsay Bolton se retourne contre lui dans cette scène en clair-obscur particulièrement violente.