En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Qui est vraiment Gavin, le personnage grognon de The Walking Dead ?

Le sauveur de Negan est l'un des personnages les plus déprimés (et déprimants) que la série zombiesque ait jamais connu.

Jayson Warner Smith as Gavin - The Walking Dead _ Season 7, Episode 14 - Photo Credit: Gene Page/AMC

©️ AMC

Vivre dans un monde post-apocalyptique n'est pas chose aisée, surtout quand des zombies traînent possiblement dans chaque recoin. Pourtant, l'amour, l'amitié, le rire sont toujours présents chez Rick et son groupe. Même l'infâme Negan affiche constamment un rictus menaçant qui traduit paradoxalement une certaine forme d'optimisme dans la tyrannie qu'il exerce au sanctuaire des Sauveurs. Mais l'un de ses sbires ne partage pas du tout cet avis et affiche perpétuellement une moue des plus déprimantes dans The Walking Dead.

Gavin (Jayson Warner Smith, aperçu dans Rectify) est un personnage secondaire qui se démarque des autres bad guys de la série. Il a très mauvais caractère et tire constamment une gueule de six pieds de long lors des échanges avec le Royaume d'Ezekiel. Il est l'incarnation même de l'ennui et de la déprime, comme un vieux crooner en fin de vie enchaînant les clopes et les verres de whisky. Pourtant, il garde en lui une forme d'humanité qui le rend touchant, contrairement aux autres Sauveurs qui sont en grande partie de la pourriture.

"On aurait très bien pu caster une femme plutôt qu'un homme pour ce personnage, on était complètement ouvert, explique le showrunner Scott M. Gimple à Entertainment Weekly. On a finalement trouvé Jason Warner Smith et je lui ai dit d'être un papa grincheux : 'Tu n'as pas signé pour ça. Tu veux juste rentrer chez ta grand-mère'". Comprenez donc que les scénaristes de The Walking Dead avaient déjà écrit à l'avance le caractère de Gavin et que son interprète retranscrit à merveille les instructions de Scott M. Gimple. Pour info, le personnage n'apparaît que très rarement dans les comics.

Un semblant d'humanité

Si la colère de Gavin le rend paradoxalement assez fun, les spectateurs l'apprécieront aussi pour l'humanité qu'il dégage. Contrairement à cette enflure de Jared, pourri jusqu'à la moelle, Gavin semble avoir été touché par la mort de Benjamin et il évite d'ailleurs toujours tout conflit entre son groupe et les serviteurs d'Ezekiel. Il considère probablement cette tâche confiée par Negan comme ingrate et les sursauts de violence de Jared ne font que l'énerver et l'épuiser davantage.

Mais selon Scott M. Gimple, Gavin a des raisons plus personnelles de tout le temps faire la moue : "Il a ses propres problèmes ! Il y a un dialogue où il dit 'je ne voudrais pas aggraver la situation'. Gavin ne tente pas le diable en faisant des choses qui l'emmèneraient au devant de nouveaux ennuis. Il est pleinement conscient du job pour lequel il a signé. Il n'est pas spécialement fier de [son travail], donc si tout le monde pouvait juste remplir sa part du contrat, tout irait pour le mieux." Quant à sa relation avec Jared, la réponse du showrunner est sans équivoque : Gavin n'est pas le père de Jared.

Enfin, le sauveur a peut-être traversé plus d'épreuves que ses compagnons. Il est âgé et déjà habitué à la mort. Les excès de violence ne le surprennent plus dans ce monde sans foi ni loi. Lorsque Morgan saute sur Richard pour le massacrer dans l'épisode "Bury Me Here", le sauveur se contente de... faire la moue, pour changer. Les gouttes de sang qui jaillissent sur son visage ne viendront en aucun cas le perturber. C'est certainement cette résignation constante et pleinement lisible dans ses yeux qui font de Gavin un personnage intéressant et plus complexe qu'il n'y paraît.