Trailer : Ghoul, la première série d’horreur indienne de Netflix, arrive en août

Après les débuts acclamés par la critique de Sacred Games, le géant de la SVoD compte bien rester en terres indiennes avec une série qui s’annonce flippante.

Depuis la fin de la confidentielle Hemlock Grove en 2015, Netflix s’est montrée avare en productions horrifiques. C’est en passe de changer avec l’arrivée imminente d’une courte série d’épouvante venant tout droit d’Inde. Forte du succès critique rencontré par sa première fiction indienne, Sacred Games, lancée le 6 juillet dernier, la plateforme de streaming continuera de nous dépayser avec Ghoul, prometteuse et déjà angoissante au vu de cette bande-annonce rythmée.

Composée de seulement trois épisodes (dont la durée n’a pas été communiquée), Ghoul s’intéresse à Nida Rahim, une interrogatrice fraîchement embauchée qui a balancé son père aux autorités, celui-ci étant un activiste opposé au gouvernement. Elle arrive dans un centre de détention gardé secret pour questionner des terroristes, mais va vite se rendre compte que certains d’entre eux ne sont pas vraiment de ce monde. En bref, ça fleure bon le huis clos oppressant.

On notera que Ghoul est coproduite par Phantom Films, à savoir la boîte derrière Sacred Games, et Blumhouse Productions, à qui l’on doit les plus gros cartons horrifiques du box-office, dont Get Out et les franchises American Nightmare et Insidious. Autant dire qu’on a déjà hâte d’être au 24 août 2018, date de lancement fixée pour la première série d’horreur made in India de Netflix.

© Netflix