En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

GLAAD Awards : The OA, Orphan Black et tant d'autres, saluées pour leur représentation des LGBTQ

Pour leur 28e année consécutive, les GLAAD Awards s'apprêtent à récompenser les films et séries qui mettent en avant des personnages LGBTQ.

glaad-feat

C'est le 1er avril prochain que le GLAAD (Gay and Lesbian Alliance Against Defamation) remettra ses awards saluant les films et séries qui mettent en avant des talents LGBTQ et donnent une voix à ces minorités. Côté longs-métrages, on retrouve Moonlight et notamment Star Trek Beyond, mais c'est évidemment les catégories séries qui nous intéressent aujourd'hui.

Comme le notait en novembre 2016 l'organisme – qui surveille de près les avancées et reculs en termes de visibilité – l'année passée, les séries ont offert plus de place aux personnages LGBTQ avec, notamment, seize protagonistes transgenres. Une représentation en hausse qui s'avère surtout être l'apanage des séries câblées (142 personnages réguliers) ou des services de streaming (65 réguliers).

Mais en dépit de ces statistiques encourageantes, il y a encore beaucoup à faire, entre autres pour la cause des femmes bisexuelles et lesbiennes, la télévision ayant tué 25 d'entre elles en 2016. Heureusement, le GLAAD veille au grain, et ses rapports très étayés tirent souvent la sonnette d'alarme. Pour toutefois saluer les bonnes élèves de la télé et les pousser à continuer dans cette voie, l'organisme a publié la liste des nommées aux GLAAD Awards 2017 :

Comédie

Brooklyn Nine-Nine (FOX)

Crazy Ex-Girlfriend (The CW)

Grace and Frankie (Netflix)

Modern Family (ABC)

One Mississipi (Amazon)

The Real O'Neals (ABC)

Steven Universe (Cartoon Network)

Survivor's Remorse (Starz)

Take my wife (Seeso, streaming de NBC Universal)

Transparent (Amazon)

Parmi les évidences, telles Transparent, Modern Family ou Grace and Frankie, on ne peut que se féliciter que des networks comme FOX ou The CW intègrent dans leurs séries, et de la façon la plus anodine du monde, des personnages gays comme le Capitaine Holt de Brooklyn Nine-Nine ou Darryl de Crazy Ex-Girlfriend. Et on ne peut que se réjouir que des dessins animés destinés à un jeune public s'y mettent aussi, à l'instar de Steven Universe et de son couple de lesbiennes Pearl and Rose Quartz.

Séries dramatiques

The Fosters (Freeform)

Grey’s Anatomy (ABC)

Hap and Leonard (SundanceTV)

How to Get Away With Murder (ABC)

The OA (Netflix)

Orphan Black (BBC America)

Shadowhunters (Freeform)

Shameless (Showtime)

Supergirl (The CW)

Wynonna Earp (Syfy)

Les dramas se sont une fois de plus illustrés cette année et la surprise nous vient de Supergirl, qui a géré avec beaucoup de finesse et de délicatesse le coming-out d'Alex Danvers. Le personnage devient ainsi une nouvelle icône pour toutes celles qui se sont senties trahies par la mort de Lexa dans The 100. The OA, quant à elle, mettait à l'honneur le jeune activiste transgenre Ian Alexander, dont nous vous parlions d'ailleurs récemment.

Meilleur épisode d'une série sans personnage LGBTQ régulier

The Loud House, “Attention Deficit” (Nickelodeon)

Drunk History, “Bar Fights” (Comedy Central)

Black-ish, “Johnson & Johnson” (ABC)

Black Mirror, “San Junipero” (Netflix)

Easy, “Vegan Cinderella” (Netflix)

Si tout le monde a salué, à juste titre, la beauté des sentiments de “San Junipero”, cette année, on a aussi chaviré pour “Vegan Cinderella” et sa belle histoire de lesbienne un peu paumée dans ses convictions. Et enfin, last but not least, quelques téléfilms ou mini-séries ont mis en scène des personnages LGBTQ et qui méritent, de fait, toute notre attention :

Téléfilm ou mini-série

Eyewitness (USA Network)

London Spy (BBC America)

Looking: The Movie (HBO)

The Rocky Horror Picture Show: Let’s Do the Time Warp Again (Fox)

Vicious: The Finale (PBS)