En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Gros plan : la "Loot Train Attack" ou la bataille la plus enflammée de Game of Thrones

Plus flamboyante que la Bataille des Bâtards.

Il est conseillé d’être à jour sur Game of Thrones avant de poursuivre la lecture de cet article.

Alors qu’à chaque saison de Game of Thrones on devait attendre le pénultième épisode avant d’en prendre plein la figure avec des scènes spectaculaires, telles que le Red Wedding, la Bataille de la Néra ou encore la Bataille des Bâtards, cette septième saison, composée de sept chapitres seulement, ne perd pas de temps. Après une première mise en bouche avec la Silence Ship Battle, la nouvelle saison passe à la vitesse supérieure avec le quatrième épisode, "Spoils of War", diffusé ce dimanche 6 août, qui nous a offert une autre grande bataille explosive.

Appelée sobrement "Loot Train Attack", cette lutte enflammée, qui oppose les Lannister et les Tarly à Daenerys Targaryen et les Dothrakis, et surtout Drogon, a déchaîné les passions, notamment sur les réseaux sociaux. Après avoir largement perdu du terrain dans cette lutte de pouvoir contre Cersei, Daenerys Targaryen se rend enfin sur le champ de bataille afin de terrasser ses ennemis. On n’est jamais mieux servi que par soi-même, comme dirait l’autre.

La Mère des dragons avait prévenu : "Enough with the clever plans", et va donc chevaucher Drogon pour fumer ses adversaires, littéralement. Brillamment réalisée par Matt Shakman, cette scène s’est révélée à la hauteur de toutes nos espérances : sanglante et furieuse. Au-delà du déchaînement de violence et du nombre important de victimes, la Loot Train Attack est de loin la scène la plus impressionnante du show, digne d’une tragédie gréco-romaine, avec des plans à couper le souffle et des acteurs au paroxysme de leur interprétation.

La tragique chute tout feu tout flamme de Jaime Lannister

© HBO

Si de nombreux protagonistes entrent en jeu dans cette bataille, ce qui permet de multiplier les points de vue dans cette scène, le réalisateur Matt Shakman souhaitait mettre en avant la détresse de Jaime Lannister. Le régicide, à qui presque tout réussit, est un des personnages de la série qui a le plus évolué au cours de ces sept saisons. Avec son acolyte Bronn, le frère-amant de la maléfique Cersei se retrouve dans une situation qui lui était alors inconnue, face à une Daenerys Targaryen plus féroce que jamais.

Le réalisateur s’est confié à ce sujet à Variety, expliquant qu’il voulait à tout prix rendre cette scène hors du commun, pour au moins être à la hauteur de la Bataille des Bâtards, si ce n’est la surpasser :

"J’ai décidé, à travers Jaime et Bronn, de me concentrer sur ce que ressent un homme à terre au milieu d’une attaque de dragon. […] On a été du côté [de Daenerys] pour des moments héroïques avec les dragons. Mais nous n’avons jamais été au cœur d’une bataille entre deux personnages que nous aimons et que nous acclamons, et je voulais voir ce que ça ferait pour ces hommes au sol quand la guerre change à jamais, quand les batailles traditionnelles disparaissent parce qu’une arme destructrice, comme un napalm ou même une bombe atomique, est subitement utilisée, et de voir à quoi ressemble ce type d’horreur sur un champ de bataille."

Ce qui rend la scène aussi puissante, c’est la juxtaposition de plans sur les corps-à-corps entre les soldats Lannister et Tarly et la horde de Dothrakis, d’une part, et sur les lancées de flammes de Drogon, d’autre part. L’attaque de Daenerys est à la fois sur terre et dans les airs, donnant des plans entremêlés extraordinaires, qui amplifient le sentiment d’étouffement des soldats Lannister et Tarly, complètement pris au piège. Comme Jaime, nous ne savons plus où donner de la tête, et la tension monte à mesure que la scène avance. On entend d’abord des bruits au loin, les hurlements des Dothrakis et les sabots de leurs montures qui foncent furieusement sur l’armée de Jaime.

© HBO

Mais alors que la horde charge sur les soldats tremblants de peur, l’arrivée magistrale de Daenerys sur Drogon apporte une tension supplémentaire à la scène, qui a nécessité d’énormes effets spéciaux, ainsi que l’utilisation de drones et de spidercams :

"Le début de cette bataille dans "The Spoils of War" est très semblable à la Bataille des Bâtards, vous avez des lignes de collision, des chevaux frappant des hommes au sol. Cela ressemble donc à une guerre plus traditionnelle. Mais à partir du moment où Drogon entre en jeu, cela change complètement la donne. Le dragon est capable de voler de part et d’autre du champ de bataille. Donc les règles ont changé. La géographie est en mouvement constant, ainsi que les points de vue."

Conquérante et confiante, Daenerys ordonne alors à Drogon d’embraser leurs ennemis, en prononçant le mot "Dracarys", qui nous donne quelques frissons, avouons-le. Les flammes s’emparent alors des adversaires et prédominent dans tous les plans, renforçant l’impression que les humains ne sont rien face au dragon. La horde de Dothrakis profite donc de ce moment de confusion pour entrer en scène, portée par les braises et les étincelles. S’ensuit alors un combat épique, filmé comme une danse endiablée, entre les sauts de cabri des Dothrakis et les jets de lance des soldats Lannister. Les corps sursautent, s’envolent et tombent à coups de lance, de pique, d’épée et de faux.

Ce combat extraordinaire n’a absolument rien à voir avec ce qu’on a pu savourer auparavant. La Loot Train Attack a fait passer Game of Thrones à un niveau supérieur, alors que sa fin approche à grands pas. L’étau se resserre pour les protagonistes de la série, et cette bataille en est le témoignage parfait. Mais dans ce carnage assourdissant, Bronn ne se laisse pas abattre et va, non sans une petite course sanglante, réussir à utiliser l’énorme arbalète et toucher Drogon, au cœur de l’action. D’ailleurs, il est important de noter que dans ce seul épisode, quelque quatre-vingts plans de Daenerys sur son dragon ont été utilisés, alors que l’entière saison 6 n’en comptait que onze.

© HBO

Un travail de réalisation monstrueux a donc été engagé pour ces prises de vues sur fond vert, dans lesquelles Emilia Clarke doit imaginer un dragon à la place d’un char en acier. Véritable star de ce combat, Drogon décime tout sur son passage et protège Daenerys jusqu’au bout. Pourtant, la bataille se résume bien à un affrontement entre les deux ennemis, Daenerys et Jaime, les plans rapprochés sur leurs visages se succédant avant chaque attaque frontale. Ce sont, par ailleurs, les plans serrés sur les expressions faciales du régicide qui donnent du rythme à cette scène et qui nous font vivre l’intensité de la Loot Train Attack. Si nous sommes face à un combat classique sur un champ de bataille, il s’agit aussi d’une lutte intérieure pour Jaime, tiraillé entre ses doutes envers Cersei et son devoir de chef des armées et sa fierté de Lannister.

Son champ de bataille personnel est lui aussi en ruines, voire, ici, en cendres et, handicapé par la perte de sa main, il n’est pas au maximum de ses capacités. Il sera d’ailleurs sauvé une fois par Dickon Tarly face à un Dothraki, puis une autre fois par Bronn face à Drogon. Enfin, le moment d’hésitation avant son attaque contre Daenerys est la parfaite illustration de sa détresse. Sous le regard déchirant de son frère Tyrion, Jaime s’élance vers sa destinée de chevalier et défenseur du royaume contre Drogon et Daenerys, en vain. Sa chute dans la rivière de la Néra n’en sera que plus tragique ; à mesure qu’il s’enfonce dans les abîmes, il perd une part de lui-même.

Le réalisateur Matt Shakman s’est, par ailleurs, inspiré de la destruction de Pompéi par l’éruption du Vésuve en l’an 79 après J.-C. pour filmer cette bataille, presque poétique. Alors que les autres combats ressemblaient plus à un affrontement sommaire et frontal, la Loot Train Attack a atteint un degré d’intensité et d’horreur exceptionnel, en témoigne les regards désespérés de Jaime, héros tragique au milieu de cette pagaille enflammée, vers les corps brûlés en cendres.

"L’horreur sur le terrain est beaucoup plus grande que ce qu’on a pu voir avant, je pense – les dégâts et la destruction de la dernière attaque de dragon en saison 6. Maintenant, Drogon a la taille d’un Boeing 747 et sa portée de flammes peut atteindre plus de 10 mètres de largeur. Donc nous avons discuté au début de l’intensité de ces flammes qui seraient si chaudes qu’elles pourraient tout carboniser presque immédiatement. Nous nous sommes beaucoup inspirés de Pompéi, ce qui a conduit à l’idée des personnes réduites en cendres instantanément. […] Les gens au milieu de tout ça voient leur humanité partir en fumée en un instant."

© HBO

C’est d’ailleurs un peu d’humanité que Jaime perd dans cette bataille, même si, heureusement, il ne semble pas avoir été réduit en cendres. Mais il est clair qu’avec cette attaque, Daenerys a marqué des points en affaiblissant les Lannister, surtout Jaime. Cependant, elle n’a certainement pas gagné la guerre. Cet affrontement, mené d’une main de maître, a permis de décimer l’armée des Lannister et de leurs alliés Tarly, mais a surtout fait un peu plus basculer la guerre dans l’horreur humaine.

Néanmoins, il faudra à Daenerys revenir à quelques plans plus stratégiques, quand on sait que l’or a bien été acheminé à Port-Réal et que Drogon, sévèrement touché, a brûlé des vivres qui auraient pu servir aux Immaculés, toujours empêtrés à Castral Roc face à l’armada de Euron Greyjoy. Les Lannister, payant bientôt leurs dettes, auront la Banque de Fer de leur côté, ce qui n’est pas négligeable.

Cette guerre sans merci est loin d’être terminée et nous devons nous préparer à d’autres batailles aussi spectaculaires que la Loot Train Attack. Ce qui n’est pas pour nous déplaire, alors qu’il ne nous reste déjà plus que trois épisodes à découvrir. Grands absents pour le moment, les Marcheurs blancs devraient bientôt réapparaître si l’on en croit le dernier teaser en date. Malgré l’ambiance plutôt chaude de ce dernier épisode, doit-on rappeler que l’hiver est enfin arrivé ?

La septième saison de Game of Thrones est en cours de diffusion sur HBO et OCS City en France.