Gros Plan : le plan-séquence de True Detective expliqué par Cary Fukunaga

Pour inaugurer cette nouvelle rubrique de Biiinge, dans laquelle un réalisateur de séries décryptera une scène qui a marqué les esprits, place à Cary Fukunaga et son plan-séquence de True Detective, passé à la postérité. 

A l'occasion de sa venue à Paris pour le film Beasts of no nation, Cary Fukunaga nous a accordé un long entretien. Impossible de rencontrer le cinéaste sans aborder son passage mémorable sur le show de Nic Pizzolatto, qui a pris la forme d'un plan-séquence ébouriffant de six minutes à la fin de l'épisode 4 de la saison 1.

"C'était mon idée, se souvient le cinéaste. Quand j'ai reçu le script de l'épisode, je me suis rendu compte que c'était la première fois de la saison où on avait l'opportunité de monter d'un cran en terme d'action et d'intensité tout au long de l'épisode, et de finir sur un vrai pic de tension."

Il ajoute : "Ce qui est drôle, c'est qu'ils m'ont pressé pendant la pré-production pour je coupe dans ce plan-séquence. Je leur ai dit 'non, pas moyen, je dois le faire comme ça !' " Il a bien fait d'insister.

sequence-shot-grand

Ce plan-séquence, et plus largement la saison 1 de True Detective, ont indéniablement marqué l'histoire des séries en terme de narration, mais aussi de réalisation. Le cinéaste a d'ailleurs obtenu un Emmy de la meilleure réalisation pour ce fameux épisode 4.

"Je n'ai pas eu l'impression de faire quelque chose de nouveau. Je suis bien conscient que d'autres séries ont aussi effectué ce travail sur la réalisation, nous explique Cary Fukunaga. Aujourd'hui, des shows comme Daredevil vont encore plus loin. Je pense que cette montée en gamme sur la façon de filmer les séries était en germe depuis un moment. J'ai juste fait partie de ce mouvement." analyse-t-il.

"L'idée est de créer des shows où il n'y a pas que le scénario et les dialogues qui comptent, mais aussi leur exécution." conclut-il.  

Lors de la saison 2 de True Detective, qui n'a pas rencontré le même succès critique, le réalisateur Jeremy Podeswa s'est d'ailleurs fendu d'un clin d'oeil dans l'épisode 4, Down Will Come, avec une scène de fusillade assez dingue de près de 10 minutes, dans laquelle Ray (Colin Farrell), Bezzerides (Rachel McAdams) et Paul (Taylor Kitsch) se retrouvent impliqués. Notons toutefois qu'il ne s'agit pas d'un plan-séquence.