En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

hannibal-feat

Hannibal pourrait revenir sous forme de mini-série événement

C'est en tout cas le souhait de son créateur, Bryan Fuller, qui refuse toujours de lâcher l'affaire et d'enterrer pour de bon son cannibale adoré.

hannibal-feat

Il n'a pas dit son dernier mot ! Bryan Fuller, le créateur et showrunner d'Hannibal, a encore des histoires à raconter sur le célèbre cannibale. Quand il a adapté, pour NBC, les livres de Thomas Harris, le scénariste et fan des romans savait très précisément quelles aventures il voulait retranscrire sur le petit écran. La série commençait au moment de la rencontre du Dr. Lecter (Mads Mikkelsen) avec l'agent du FBI Will Graham (Hugh Dancy).

Du Chesapeake Ripper au Dragon rouge en passant par Mason Verger, la série croisait la route de figures emblématiques des romans. Un peu plus d'un an après la fin d'Hannibal, Bryan Fuller ne lâche rien. Il rêve toujours de poursuivre ce récit fascinant où l'art et la mort ne font plus qu'un. Lors du podcast Shock Waves, il a confié vouloir faire revenir le célèbre cannibale sous forme de mini-série événement, de 6 à 8 épisodes, sans contrainte de programmation et selon les emplois du temps de ses stars.

"Je crois que l'adaptation ciné est un film parfait, mais il y a beaucoup d'aspérités et de nuances que l'on peut explorer dans une série. J'espère que je pourrai raconter cette histoire... Je pense, et ce serait l'idéal pour le cast, que ça devrait être une mini-série, diffusée ici et là. Faisons 6 à 8 épisodes par-ci, 6 à 8 épisodes par là. Faisons ça de façon irrégulière."

Un format qui lui semble plus adapté qu'un film — il a raison, les romans étant eux-mêmes une saga feuilletonnante, la série est la meilleure option — pour continuer de raconter ses histoires, et qui rappelle celui de Sherlock au Royaume-Uni. Trois épisodes événementiels, une fois tous les deux ans, voire plus selon les disponibilités de ses acteurs, la rareté rendant la diffusion d'autant plus spéciale.

Ce serait pour lui l'occasion de développer la storyline du Silence des agneaux, dont les droits d'exploitation sont détenus par un autre studio jusqu'à l'année prochaine. C'était d'ailleurs le principal obstacle à une saison 4 de la série sur NBC, les audiences plutôt timides ayant été largement compensées par les ventes à l'international et des critiques qui n'ont cessé d'encenser le bébé de Bryan Fuller. En 2017, il aura enfin le champ libre pour s'approprier l'univers du Silence des agneaux comme il l'a fait avec Dragon rouge. On croise les doigts pour qu'une telle suite voie le jour.