Dans son dernier livre, Hillary Clinton se compare à Cersei Lannister et sa "walk of shame"

Faire de la politique, quand on est une femme, c’est un combat de chaque instant contre les préjugés et les attaques sexistes. Cersei Lannister et Hillary Clinton en savent quelque chose.

Suite à sa défaite à l’élection présidentielle américaine en 2016 (même si elle a gagné le vote populaire, hum hum) Hillary Clinton en avait gros sur la patate. Elle règle donc ses comptes dans ses mémoires, rassemblés dans un livre intitulé What Happened. Si, bien entendu, Donald Trump en prend pour son grade – c’est de bonne guerre – ses supporters sont aussi rhabillés pour l’hiver. On se rappelle les slogans outrageusement sexistes brandis lors des rallyes du candidat républicain, comme le révoltant "Trump that bitch" (un jeu de mots que l’on peut traduire par "surpasse cette salope") ou encore le fameux "Lock her up" ("enferme-la").

Dans son chapitre "On Being a Woman in Politics" (soit "être une femme en politique"), elle compare son expérience à celle de la tragiquement célèbre "Marche de la honte" de Cersei Lannister dans Game of Thrones. Dans cette séquence désormais culte, la reine doit faire pénitence et traverser Port-Réal complètement nue et à la merci d’une population enragée et galvanisée par les extrémistes religieux.

Hillary Clinton raconte : "Les foules rassemblées aux rallyes Trump ont réclamé mon emprisonnement tant de fois. Ils criaient 'Coupable ! Coupable !' comme ces fanatiques religieux de Game of Thrones qui scandaient 'Shame ! Shame !' tandis que Cersei Lannister marchait jusqu’au Donjon Rouge". Bien sûr, Donald Trump n’est pas un gourou religieux comme le Grand Moineau, mais effectivement, son charisme et sa verve opèrent sur ses sympathisants, prompts à recracher les slogans haineux de leur leader.

Toujours concernant les références sérielles de l’ancienne candidate démocrate, le livre révèle qu’elle a décidément des goûts très sûrs en la matière. Ainsi, on apprend qu’Hillary Clinton est une grande fan de Friday Night Lights, de Gilmore Girls, The Good Wife, Madam Secretary, Blue Bloods et, un brin plus douteux, NCIS: Los Angeles. Mais au sujet de cette dernière, elle précise que c’est surtout son mari qui l’apprécie, allant jusqu’à confesser que pour lui, de toutes ces séries citées, "c’est la meilleure". Oh Bill… "SHAME ! SHAME !"