L'hommage magique d'Unbreakable Kimmy Schmidt à Dawson

La série déjantée de Tina Fey est revenue mi-avril pour une saison 2 particulièrement gratinée. Parmi les jokes les plus marquantes, il y a ce clin d'oeil appuyé à Dawson.

purvis-grand

©️Netflix

Coutumiers des références à la pop culture dans Kimmy Schmidt, les auteurs de cet épisode, Tina Fey et Sam Means, se sont surpassés dans l'épisode 8 de la deuxième saison. On entend parler de films cultes (CluelessMy Girl, Maman j'ai raté l'avion) mais le clou du spectacle, c'est cet hommage filé tout au long de l'épisode à Dawson, une série que vous ne pouvez pas ne pas connaître si vous avez grandi dans les années 90. Ou si votre soeur a grandi dans les 90's.

Cet épisode réalisé par Steve Buscemi (oui oui !) est centré sur l'amour impossible et très adolescent entre Kimmy, qui commence à peine sa vie d'adulte pour les raisons que l'on connait (le bunker, tout ça tout ça) et Dong Nguyen (Ki Hong Lee), le jeune immigré vietnamien, tout aussi peu au fait des relations sentimentales que l'élue de son coeur.

kimmy-2

La tête de Kimmy quand Purvis analyse la relation entre Joey et Pacey. ©️Netflix

Après avoir joué au jeu du chat et de la souris pendant une saison et demie, les deux tourtereaux finissent par s'avouer leurs sentiments et profiter d'une nuit pour vivre leur passion (pas au grand jour, du coup). Alors qu'ils se demandent où ils vont aller, Dong promet à Kimmy un lieu digne de la maison de tante Gwen. Les vrais savent. Le jeune homme fait référence à l'épisode "Stolen Kisses" (S3, E19), particulièrement important dans la relation amoureuse naissante entre Joey et Pacey, pendant lequel toute la troupe se rend dans le cottage de Gwen, la tante artiste de Dawson.

Un peu plus tard, tandis que Kimmy et Dong se chamaillent dans un supermarché à propos de cette nuit censée être torride (où ils cherchent des capotes.... comme Pacey et Andie en S2E10), ils tombent sur un certain Purvis (parce que c'est aussi incongru que Pacey), qui n'est d'autre que Joshua Jackson, coiffé de sa fameuse coupe "Jules César" de la saison 1 de Dawson's Creek. Coupe assez ridicule, mais qui lui a quand même permis d'emballer Mrs. Jacobs.

Petit détail qui tue : l'acteur porte le même style de chemise avec son petit nom dessus que quand il s'occupe du vidéoclub de Capeside avec son BFF Dawson. Délicieuse madeleine de Proust.

joshua-1

Vous avez dit méta ?

L'hommage à la série ado la plus prise de tête que le petit écran US nous ait livré ne serait pas complet si les trois protagonistes ne se mettaient pas à analyser leur relation, en les comparant à celles de Dawson. "Je voulais que cette soirée soit comme ça. Tu te souviens, à la fin de la première saison, quand Dawson embrasse Joey, c'était tellement parfait." explique Kimmy.

Une réflexion qui fait bien marrer notre cher Purvis, fan hardcore de la série de Kevin Williamson : "Elle ne finit même pas avec Dawson." apprend-il à notre héroïne rousse, choquée, qui n'avait vu que la première saison du show, pour d'évidentes raisons (15 ans enfermée dans un bunker)... Spoiler alert ! Dong lui apprend alors que c'est Pacey qui a l'honneur de déflorer Joey lors d'un séjour au ski dans la saison 4 ("A Winter's Tale", S4E14).

Et là, c'est au tour de Joshua "Purvis" Jackson d'analyser la relation entre Pacey et Joey, qu'il qualifie d'imparfaite. "Ils passaient leur temps à se chamailler [...] et c'était quoi ce discours ?" s'enflamme-t-il en repensant à ce que la jeune femme dit à Pacey avant de coucher avec lui.

Purvis, à qui quelques séances chez le psy ne ferait pas de mal, finit tout de même sur une note positive pour nos deux tourtereaux : "Tant que tu trouves la bonne personne, comme Pacey et Joey, rien d'autre ne compte."

Finalement, après un petit accident incluant une allergie fulgurante pour ce pauvre Dong, les deux amoureux finissent par conclure dans une voiture de police. "Ce ne sera jamais parfait", lui dit Kimmy.

On peut y voir un dernier petit clin d'oeil à Dawson : en saison 1, notre héros biberonné aux films de Spielberg tente de créer le spot parfait pour embrasser son coup de coeur, Jen. Elle finit par en avoir ras la crique de cette recherche de la perfection à tout prix. Ils finissent par s'embrasser au milieu de toiles d'araignée. Comme pour Kimmy et Dong, peu importe le lieu ou les circonstances, c'était le bon moment.

Cet épisode clin d'oeil a au passage le bon goût de clore (pour un moment ou pour toujours, on ne sait pas) la love story mignonne mais un brin mollassonne entre Kimmy et Dong de façon tendre, drôle et même dramatique.