En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Finalement, House of Cards aura droit à une saison 6 menée par Robin Wright

Bye bye Frank Underwood.

House Of Cards. (© Netflix)

Après avoir pris le temps de réfléchir à la question pendant plusieurs semaines tout en continuant à payer tout le monde (Ted Sarandos, le président de la programmation de Netflix, a précisé récemment que l’on parle de 370 personnes travaillant directement sur le show, et environ "2 000 personnes à Baltimore qui ont des jobs grâce à la série"), Netflix a trouvé un accord avec l’équipe de House of Cards pour reprendre la production de la série politique après l’affaire Kevin Spacey, accusé par de nombreux hommes d’agressions et harcèlement sexuels.

Suite aux différents témoignages, la plateforme américaine avait réagi promptement en se séparant de l’acteur. Restait donc à savoir si la série, l’une des premières produites par Netflix avec Orange Is the New Black, allait être purement et simplement annulée.

Finalement, par égard pour les fans, le cast et toute l’équipe de la série, il a finalement été décidé d’accorder à House of Cards une ultime saison, qui sera menée par Robin Wright. L’actrice partage en effet l’affiche du thriller politique depuis le début de la série, dans le rôle de l’épouse de Frank Underwood. Son personnage a pris une importance quasiment égale à celle de son président de mari au fil des saisons. Et vu le contexte actuel à Hollywood, le choix de poursuivre et d’achever la série avec ce personnage féminin complexe est un signal positif.

"Nous sommes vraiment enthousiastes à l’idée de proposer aux fans une vraie conclusion", a expliqué Ted Sarandos lors d’une conférence UBS à New York. Cette dernière saison sera toutefois raccourcie par rapport aux précédentes. Elle ne comptera que 8 épisodes contre 13 pour les cinq premières saisons. Il faut dire que ce long hiatus a retardé le travail de la writers' room. On fait confiance aux scénaristes pour trouver une bonne explication à l’absence de Frank Underwood, qui restera, malgré les agissements présumés de son interprète, un antihéros marquant de l’histoire des séries.