James Marsters : "Si Joss Whedon fait un film sur Buffy, je suis partant à 100% !"

À l'occasion de la Comic Con, qui s'est tenue à Porte de la Villette les 24 et 25 octobre à Paris, nous avons rencontré une icône geek, James Marsters, inoubliable Spike dans la série culte Buffy contre les vampires. Rencontre mordante. 

spike

C'est votre premier Comic Con en France. Quel est votre sentiment ?

J'adore. J’interagis en général avec les fans en répondant à leurs questions. Et là, je trouve leurs interrogations vraiment originales et surprenantes. Je dois vraiment réfléchir avant de répondre car on m'interroge sur des process artistiques et non sur un ressenti sur une scène. Les fans français veulent savoir comment sont faites les choses.

Après la France, vous partirez à Berlin. Vous vous rendez dans pas mal de conventions de fans. Avez-vous une affection particulière pour ce genre d'événements ?

Oui, j'adore les conventions de fans. Je me souviens encore du jour où je me suis rendu à l'une d'elles, en 1974 [il avait 12 ans, ndlr], habillé en vulcain (rires) ! Je suis un grand fan de Star Trek. J'avais des lentilles, une tunique bleue et une énorme coiffure afro blonde et j'étais magnifique, pour la première fois de ma vie (rires).

Les filles voulaient me parler parce que j'avais le plus beau costume de toute la manifestation. C'était bien avant que les conventions deviennent populaires. Pour moi, c'est un lieu où on peut être ce qu'on veut. Il y a plein de personnes intelligentes, dotées d'un grand sens de l'humour, et qui ne se prennent pas trop au sérieux. J'ai rencontré des tas de gens fabuleux et incroyables sur des conventions. Les gens se baladent avec une bière dans une main, et une épée dans l'autre. Je trouve ça génial.

"Je suis un grand fan de Star Trek."

Si vous deviez choisir un personnage de comic book pour devenir le héros d'une adaptation ciné, ce serait lequel ?

Je pense que je prendrais Swamp thing (La créature du marais, ndlr). J'aime beaucoup son histoire car elle est très sombre. C'est le parcours d'un homme qui lutte contre l'obscurité, qui cherche désespérément la lumière. J'adorerais incarner ce personnage.

Swamp Thing alias La Créature du marais

Swamp Thing alias La Créature du marais

On entend des rumeurs autour d'un film adapté de la série Buffy contre les vampires, qui était d'ailleurs un long-métrage à la base...

Oui, mais il n'était pas réalisé par Joss (Whedon, ndlr). D'ailleurs, on n'avait pas le droit de parler du film sur le tournage de Buffy, sinon on était sûrs de lui ruiner la journée (rires) ! Il haïssait ce film. Chaque auteur a son style personnel. Celui de Joss Whedon a besoin de réalisme. Il faut jouer les situations de façon très impliquée, très honnête. Ce n'est pas de la farce et le film était joué comme une grosse farce. Ça ne fonctionnait pas comme ça.

"On n'avait pas le droit de parler du film Buffy sur le tournage de la série !"

Le jeu d'acteur est donc assez facile chez Joss Whedon ?

Oui, il suffit de dire son texte, qui est génial, de la façon la plus premier degré possible. En ce sens, jouer un texte de Joss Whedon est simple. Il faut simplement apprendre à ne pas trop en faire, à laisser les scénaristes briller, à ne pas vouloir être le centre de l'attention. Si vous faites ça, Joss fera de vous un génie aux yeux du monde (rires).

Pour en revenir au film, il y en avait bien un dans les tuyaux, qui devait être produit sans l'implication de Joss. Dans ces circonstances, j'ai dit que ce serait sans doute presque aussi bon que le premier film (rires). Sans lui, évidemment, je ne jouerais pas dedans, et je ne le regarderais probablement même pas.

spike-buffy

S'il veut faire un film Buffy un jour, je serai partant à 100%, je paierai même pour jouer dedans (rires). Par contre, je pense que ce serait compliqué de reprendre mon rôle de Spike. C'est un vampire qui ne vieillit pas. Je ne pourrais pas jouer ce rôle je pense.

Propos recueillis par Marianne Bergès.