Les scénaristes de Star Trek gouverneront la série adaptée du Seigneur des anneaux

Un scénario pour les gouverner tous et dans les ténèbres les lier.

© New Line Cinema

Le mal gronde dans les terres du Mordor alors que les Orques se réunissent autour de leur maître Sauron. En clair, Amazon a trouvé les deux hommes qui auront la lourde, très lourde tâche de développer une série à partir du Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien. Il s’agit de jeunes scénaristes hollywoodiens, en charge des scripts de Star Trek 4 et le duel de kaijū Godzilla vs Kong : JD Payne et Patrick McKay. Comme HBO avec Game of Thrones, Amazon a donc fait le choix de la jeunesse pour porter à bien son blockbuster sériel.

"Le riche univers créé par J.R.R. Tolkien est rempli de majesté, de cœur, de sagesse et de complexité, ont déclaré les deux hommes dans un communiqué relayé par Variety. Nous sommes très heureux de collaborer avec Amazon pour le ramener de nouveau à la vie. Nous nous sentons comme Frodon quittant la Comté, une grande responsabilité reposant sur nos épaules. C’est le début d’une aventure de toute une vie." Les scénaristes, qui travaillent ensemble depuis plus de vingt ans, sont des grands fans du Seigneur des anneaux.

Il leur faudra beaucoup de patience et de concentration pour réussir après la trilogie grandiose de Peter Jackson. Cela dit, JD Payne et Patrick McKay n’adapteront pas les aventures d’un Hobbit à travers la Terre du Milieu. La série d’Amazon est prévue comme une anthologie qui précède les événements liés à la destruction de l’Anneau unique, et donc de La Communauté de l’anneau. Selon les dernières rumeurs, la première saison serait par exemple consacrée à la jeunesse d’Aragorn.

La série Le Seigneur des anneaux, déjà annoncée comme la plus chère de l’histoire du petit écran, ne devrait pas voir le jour avant 2021 au minimum. La prochaine étape pour les deux scénaristes sera de dénicher les talents parcourant la Terre du Milieu, même si certains acteurs tels que Dominic Monaghan et Ian McKellen sont toujours partants si les Valar le désirent. Fuyez, pauvres fous.