En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

James Gandolfini était prêt à tout pour Tony Soprano

James Gandolfini aurait fait tout et n'importe quoi pour son personnage de Tony Soprano. Même aller jusqu'à simuler une masturbation, pour une scène finalement coupée.

tony-soprano-didnt-die-in-series-finale

David Chase, le créateur et showrunner de Les Soprano, est revenu dans une interview pour Vulture sur ses rapports et la rigueur professionnelle du défunt James Gandolfini, acteur culte qui incarna Tony Soprano avec tant de charisme.

Tony Soprano était un personnage complexe. Sociopathe, meurtrier, pègre de la mafia, il tire ses caractéristiques du folklore mafieux du le New Jersey. David Chase voulait dès le départ que l'acteur de Tony Soprano possède des origines italiennes, et qu'il soit new-yorkais. En fin de compte, il opta pour James Gandolfini. Pas le plus mauvais des choix : l'acteur est né à Westwood dans le New Jersey et ses deux parents étaient italiens.

Se remémorant le tournage des Soprano, le showrunner a évoqué un James Gandolfini qui incarnait à la fois "la rage, la tristesse et l'impétuosité". Un avis que Lorraine Bracco, l'interprète de Jennifer Meli, partage :

"Je pense qu'il était la moitié d'un ours en peluche, d'un père et d'un psychopathe. Vous savez, James incarnait un peu de tout ça à la fois. C'était vraiment excitant de bosser avec lui."

Souhaitant une série la plus crédible possible, David Chase étaient très exigeant avec les acteurs. Il est revenu sur une scène coupée marquante, où James Gandolfini a dû dévoiler une grande partie de son intimité.

"Il aurait fait tout ce qu'on lui demandait. Il y a cette scène que personne n'a jamais vu. Il allait se branler et éjaculer dans la salle de bain. On l'a tourné et il était indigné, il en avait ras le cul, mais il l'a faite... Il l'a tournée alors qu'elle n'a jamais été utilisée. [...] Les fois d'après où on lui demandait de faire des scènes comme celle-ci, il était tracassé, furieux, mais il le faisait quand même."

Voilà un acteur dévoué à son personnage.