En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Pour Damon Lindelof, le revival de Lost est inévitable

We (don't) have to go back.

©️ ABC

Cette année, Damon Lindelof a offert un dénouement à son deuxième chef-d’œuvre sériel, The Leftovers. Une tâche compliquée pour le showrunner, qui a souffert des retours parfois outragés des fans après la diffusion de l’ultime épisode de Lost. Malgré tout, la série de ABC reste un monument du petit écran qui se regarde avant tout pour le voyage humain, philosophique, spirituel et transcendant qu’elle propose. Lost est une œuvre unique qui pourrait malheureusement être écorchée par cette volonté maladive et contemporaine de rebooter toutes les sagas à succès.

Avant d’appeler la Fumée noire pour fustiger tous ces traîtres, entendons l’avis du capitaine du navire. Interviewé par TVLine sur ce sujet, Damon Lindelof n’a fait montre d’aucune animosité envers un possible revival de Lost, à notre grande surprise. Au contraire, il se dit plutôt curieux et excité par l’idée, même si elle doit trouver un point d’ancrage différent et ne pas s’intéresser de nouveau à Jack, Sawyer, Kate et les autres survivants :

"J’y ai souvent pensé. J’espère que quand ça arrivera, et peu importe qui s’en chargera, ils ne reprendront pas les personnages de la série originelle. Nous avons travaillé très dur pour cette série et pour offrir à ces survivants un certain niveau de conclusion. Même si je sais qu’il y a eu débat concernant cette fin…

Ce serait très excitant de voir une nouvelle incarnation de Lost, mais je ne veux pas y être associé. Pas parce que je serai trop bon pour m’en occuper, mais parce qu’on a travaillé trop dur pour terminer cette histoire. Et y revenir, ce serait comme se dire 'en vérité, ce n’était pas la vraie fin'. Ça serait très frustrant."

Bien évidemment, l’île de Lost est une terre pleine de mystères qui ne demandent qu’à être découverts ou creusés. Hurley par exemple est toujours le gardien de l’île à l’heure qu’il est, et on pourrait tout à fait imaginer une suite avec des nouveaux survivants fraîchement crashés près du Rocher Noir.

À l’époque, on aurait également pu imaginer un spin-off sur un groupe de personnages cryptiques, tels que Jacob et son frère, ou encore sur les Autres. Mais aujourd’hui, "we [don’t] have to go back" pour paraphraser la citation de Jack. Nos yeux se sont fermés sur Lost en même temps que ceux du chirurgien, et ce pour une bonne raison : le voyage avait pris fin et notre amour pour cette série magnifique était pleinement consumé, que l’on soit un homme de foi ou un homme de science.