En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Mark Schwahn, le créateur des Frères Scott, est accusé de harcèlement sexuel

Soutenue par les actrices de la série, une scénariste prend la parole pour dénoncer Mark Schwahn.

© The CW

Et c’est un nouveau mythe qui se brise. Après les accusations à l’encontre de Kevin Spacey (House of Cards), Robert Knepper (Prison Break) ou encore Ed Westwick (Gossip Girl), les têtes continuent de tomber au sein de la sphère hollywoodienne. Désormais, c’est à Mark Schwahn, créateur et showrunner des Frères Scott, d’être mis en cause. Durant le week-end passé, la scénariste Audrey Wauchope l’a accusé via Twitter de harcèlement sexuel.

Encouragée par la suspension d’Andrew Kreisberg (showrunner sur Supergirl et The Flash) la semaine dernière pour cause de harcèlement sexuel, Audrey Wauchope s’est finalement décidée à prendre la parole à son tour. Elle partage alors plusieurs anecdotes troublantes de ses années sur le tournage des Frères Scott. Comme le rapporte Deadline, la scénariste raconte avoir été touchée sans son consentement et avoir subi continuellement des sous-entendus à connotation sexuelle. Elle fournit plusieurs exemples dans son thread :

"Les scénaristes femmes essayaient de s’asseoir là où le showrunner n’allait pas se mettre pour éviter d’être touchées. Souvent, certains hommes aidaient en s’asseyant à côté de lui, protégeant donc les femmes. Parfois, nous n’avions pas cette chance et il glissait son corps dégoûtant entre nous en faisant passer ses bras autour de nous en souriant. Il nous caressait les cheveux. Il nous massait les épaules. Je sais qu’il est allé plus loin, mais pas avec moi, donc ce n’est pas à moi d’en parler."

Suite à ces témoignages, bon nombre d’actrices impliquées dans la série ont tenu à montrer leur soutien à Audrey Wauchope. En plus de tweets encourageants, plusieurs femmes, comédiennes comme membres de la production, ont signé une lettre ouverte partagée sur Deadline. Via cette dernière, que nous avons traduite ci-dessous dans son intégralité, elles se prononcent sur les conditions de travail déplorables qu’elles ont dû subir :

"Cher tous,

Toutes les actrices des Frères Scott ont choisi ce lieu d’expression pour s’unir en soutien à Audrey Wauchope. Pour utiliser une terminologie qui est devenue familière alors que la réalité des violences sexuelles systémiques devient de plus en plus visible, le comportement de Mark Schwahn pendant le tournage des Frères Scott était une sorte de secret de Polichinelle. Bon nombre d’entre nous étaient, à degré variable, manipulées psychologiquement et émotionnellement. Plus d’une se font encore soigner pour stress post-traumatique.

Bon nombre d’entre nous se retrouvaient dans des positions embarrassantes et ont dû vite apprendre à se défendre, parfois physiquement, car il était clair pour nous que les superviseurs n’étaient pas les protecteurs qu’ils auraient dû être. On s’adressait à bon nombre d’entre nous d’une manière qui allait de profondément dérangeante à traumatisante, voire complètement illégale. Une minorité d’entre nous s’est retrouvée dans des situations où nous nous sentions physiquement en danger. Plus d’une femme de la série a vu sa carrière menacée.

Ce qui nous a aidées, et nous aide toujours, à tenir est le soutien indéfectible que l’on se porte les unes aux autres. On se confiait entre nous. On instaurait un climat de confiance entre nous pour parler de son comportement et de comment l’appréhender. On prévenait les nouvelles femmes qui rejoignaient nos rangs. On a aussi compris que tout le monde se doutait au moins de quelque chose. Le manque d’action était devenu une routine, tendre l’autre joue était devenu intolérable. Nous voulons faire écho aux témoignages de femmes qui demandent partout le changement, dans toutes les industries.

Durant le tournage, on nous disait que prendre la parole pour évoquer cette culture causerait l’annulation de notre série et le licenciement de centaines de personnes qualifiées, talentueuses, qui travaillaient dur. Ce n’est pas une pression appropriée à mettre sur des jeunes filles. Bon nombre d’entre nous ont gardé le silence publiquement mais avaient des moyens de communiquer dans notre groupe d’amies et dans notre industrie. Parce que nous voulions que Tree Hill reste un refuge pour nos fans. Certains nous ont littéralement dit que la série avait sauvé leur vie. Mais la réalité fait qu’aucun espace n’est tout à fait sûr quand il comprend un cancer aussi infectieux. Nous avons tenté de reprendre le pouvoir, de faire entendre notre voix et se remémorer les bons moments. Mais il y a encore du travail à faire.

Nous devons toutes beaucoup au courage d’Audrey. À celui de chacune d’entre nous. À celui de chaque acteur, chaque membre de l’équipe qui nous a contactées pour apporter son soutien ces derniers jours. Ils participent au cri de ralliement qui se doit de nous amener au changement : faites confiance aux femmes. On doit tous se soutenir.

Avec amour et courage,

Le casting,
Sophia Bush, Hilarie Burton, Bethany Joy Lenz, Danneel Harris, Michaela McManus, Kate Voegele, Daphne Zuniga, India de Beaufort, Bevin Prince, Jana Kramer, Shantel Van Santen et Allison Munn

Et la courageuse équipe,
Audrey Wauchope, Rachel Specter, Cristy Koebley, JoJo Stephens, Jane Beck, Tarin Squillante

Et toutes les femmes avec qui on a travaillé qui cherchent présentement leur voix."