L’extrême droite fait une entrée fracassante dans la trailer de la saison 2 de Marseille

Robert Taro revient d’entre les morts tandis que Lucas Barres continue son ascension politique.

Ils sont de retour pour nous jouer un mauvais tour. La Team Rocket de Marseille est désormais dirigée en solo par Lucas Barres (Benoît Magimel) après la crise cardiaque de Robert Taro (Gérard Depardieu), son mentor et plus grand adversaire. Après le cliffhanger final de la saison initiale, le trailer du deuxième chapitre annonce sans réel suspense la résurrection du maire sortant de la cité phocéenne, prêt à prendre sa revanche sur son élève qui grimpe rapidement les échelons politiques de la ville.

L’hospitalisation de Robert Taro entraîne une crise de gouvernance alors que la date de la réunion du conseil municipal se rapproche à grands pas. Une opportunité que Lucas Barres veut saisir pour s’emparer du siège de maire de Marseille, même s’il lui manque neuf voix au conseil pour accéder à ce statut. Dans cette optique, il entame des "négociations" afin de convaincre les partis de voter pour lui pendant qu’en secret, les nationalistes de l’extrême droite conspirent pour le coiffer au poteau.

En somme, la saison 2 de Marseille tentera de se rapprocher de l’actualité de la vie politique française – on pense notamment au duel entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron lors de l’élection présidentielle de 2017. Si Dan Franck, le créateur de la série, a quitté le navire, il a été remplacé par le journaliste et écrivain Philippe Pujol. Lauréat du prix Albert-Londres du grand reportage en presse écrite en 2014, Philippe Pujol a rédigé un certain nombre d’articles sur la cité phocéenne (rassemblés sous le nom de Quartiers shit), en faisant une excellente pioche pour la série politique française.

La saison 2 de Marseille sera disponible en intégralité sur Netflix dès le 23 février 2018.