En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Définition de l’enfer : la première marionnette des nouveaux Minikeums s’inspire de Kev Adams

Ou comment manquer de respect à toute la "Minikeums Génération".

© ALP/France 4

Sept mois auparavant, Maxime Guény mettait la télévision française en ébullition en annonçant sur le plateau de Touche pas à mon poste ! le retour des Minikeums. Le programme de France 3, diffusé de 1993 à 2002, revient dans une toute nouvelle formule, sur France 4 cette fois-ci. Si Coco, Nag, Zaza et leurs camarades ont des chances de réapparaître, la chaîne a confirmé à Télé-Loisirs que cinq nouvelles marionnettes feraient leur entrée. Et le premier nom vient de tomber : Keva.

Derrière ce surnom, se cache une personnalité capable de jouer dans une série sexiste et d’incarner un héros de notre enfance dans un film très sérieusement baptisé Alad’2. Je vous le donne dans le mille, cette marionnette inédite s’inspire de l’acteur et humoriste français Kev Adams. "L’enfer, c’est les autres", disait Sartre, mais à notre époque et dans le cas de cette version des Minikeums, la géhenne pourrait bien être la dépendance du paysage médiatique français à Kev Adams.

La petite bête située derrière lui (voir photo ci-dessus) est un animal de compagnie, une "nouveauté" de ce revival, qui accompagnera chaque pantin au cours des émissions à la manière d’une mascotte (même si Leon le koala était déjà là en 1994). Les autres personnalités pressenties dans le rôle d’une marionnette sont Omar Sy, Norman, Louane ou encore Rihanna, même si France 4 n’a rien officialisé. Toujours côté nouveauté, on sait que les sketchs des Minikeums se dérouleront dans des décors flambant neufs, et que l’émission sera programmée du lundi au vendredi entre 16 h 30 et 18 h 45.