En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Nicholas Brendon a été arrêté pour avoir agressé sa petite amie

L’acteur risque une nouvelle mise en examen pour violence conjugale et violation de l’ordonnance de protection obtenue par sa petite amie.

Ce 11 octobre, Nicholas Brendon, connu pour son rôle d’Alex (ou Xander, pour les puristes) dans Buffy contre les vampires, a été placé en garde à vue suite à une violente altercation avec sa compagne dans un hôtel de Palm Springs, en Californie. Le sergent de police, William Hutchinson, a raconté au micro de la chaîne de télé locale KESQ-TV : "Il était avec sa petite amie au bar et une dispute a éclaté, durant laquelle il lui a sèchement tiré le bras et l’a violemment traînée par les cheveux."

Après avoir passé la nuit en cellule, Nicholas Brendon a été relâché, ayant au préalable payé une caution de 50 000 dollars, mais risque désormais une mise en examen pour violence conjugale et violation de l’ordonnance de protection obtenue par sa petite amie. Celle-ci stipule, contrairement à l’ordonnance d’éloignement, qu’il pouvait effectivement l’approcher, mais avait défense de la harceler, de la blesser, de l’agresser ou de la menacer.

Ce n’est pas la première fois que l’acteur risque la prison. En 2015, il a été arrêté quatre fois pour des faits similaires, notamment pour avoir agressé sa compagne, en l’attrapant par la gorge, volé ses clefs de voiture et détruit son téléphone portable. Dans un entretien confession donné au Dr. Phil (présentateur star aux US et docteur en psychologie), Nicholas Brendon avait alors parlé de ses idées suicidaires et de l’agression sexuelle que lui avait fait subir l’un de ses professeurs.

Suite à cet entretien, il était entré en rehab, pour soigner sa dépression et ses addictions à la drogue et à l’alcool, déclarant alors : "Peut-être que ça y est. Peut-être que je suis prêt à être heureux maintenant." Le 28 novembre prochain, il passera devant le tribunal pour répondre des dernières accusations de violence conjugale et violation de l’ordonnance restrictive.