On t’a vu : David Harbour martyriser Lucas Hood dans Banshee

Avant de camper le shérif Jim Hopper dans Stranger Things, David Harbour incarnait le boss de Lucas Hood et Job dans Banshee.

Nous sommes en 2015. David Harbour a déjà roulé sa bosse dans le monde des séries, sans pour autant marquer réellement les esprits. Ce natif de la Grosse Pomme est diplômé du Dartmouth College, une université privée de l’Ivy League. Comme bon nombre d’acteurs américains, il fera ses débuts à Broadway avant de passer par la case procedural et l’incontournable New York, police judiciaire.

Tout de suite après, on l’aperçoit en survivant fou dans La Guerre des mondes de Steven Spielberg, dans Le Secret de Brokeback Mountain signé Ang Lee ou encore chez Michel Gondry pour The Green Hornet. En parallèle, il apparaît dans plusieurs séries plus ou moins connues : Pan Am, Rake, Elementary, Manhattan, The Newsroom ou plus récemment Crisis in Six Scenes.

Sur la scène internationale, David Harbour a réellement explosé avec le rôle du shérif Jim Hopper de Stranger Things. Officieusement élu papa de l’année par de nombreuses associations du Monde à l’envers, l’acteur est pourtant capable de jouer la pire enflure qui soit. Et son passage glacial dans deux épisodes de la pulp Banshee peut en témoigner.

Le bourreau de Lucas Hood

Dans l’épisode "We All Pay Eventually" de la saison 3, Lucas Hood et Gordon tentent une ultime négociation avec le colonel Douglas Stowe, qui a capturé leurs camarades et demande une rançon élevée en échange. De leur côté, Proctor et Rebecca se disputent une nouvelle fois, avant de venir en aide au gang des Salvador dans leur guerre contre les Black Beards. Quant à Job, Sugar et Carrie, ils sont prisonniers dans le camp Genoa, attendant avec angoisse le coup d’envoi de la révolte.

Au cours de l’épisode, une série de flash-backs revient sur la période militaire de Lucas Hood. Après avoir frappé une énième fois l’un de ses hauts gradés, en l’occurrence son sergent, Hood est retenu captif par un certain Robert Dalton (David Harbour). Pieds et poings liés, le shérif de Banshee est interrogé par l’énigmatique personnage qui s’intéresse de près à ses talents de combattant et sa capacité à perdre son sang-froid à la moindre provocation.

© Cinemax

Au cours de l’interrogatoire, on en apprend davantage sur le passé tourmenté de Hood, un enfant battu. En le déstabilisant, Robert Dalton essaie de lui faire avouer le meurtre de son père. Sous la pression des questions et avec une déshydratation avancée, Hood finit par avouer et reconnaître son crime. Petit à petit, on comprend que l’interrogateur n’est affilié à aucune administration légale et reconditionne le cerveau de Hood pour en faire son arme.

Après lui avoir lavé le cerveau, Robert Dalton dit travailler pour une équipe secrète des forces spéciales et laisse Hood partir. Ellipse temporelle. Nous retrouvons le mystérieux homme chez lui dans le season premiere de la saison 4. Le rapport de force se retrouve alors inversé, puisque c’est Hood qui l’interroge afin de localiser Job. Fou de rage quand Dalton lui répond que son fidèle ami est mort, le shérif achève son ancien patron et s’enfuit avant que ses hommes de main ne viennent le venger.

Du Monde à l’envers à l’enfer

© CB Films

Après ce court passage dans Banshee, David Harbour a fait un an plus tard ses premiers pas à Hawkins parmi les kids de Stranger Things. Maître incontesté de la recette du gâteau aux gaufres Eggo, il est désormais l’égérie de Twitter et s’envolera bientôt en Antarctique pour danser avec les manchots. Bref, tout lui réussit, et il continuera dans les prochaines années à marquer de son empreinte la pop culture.

Dix ans après Ron Perlman, l’acteur incarnera Hellboy sur grand écran, le démon de l’enfer créé par Mike Mignola dans les comics du même nom. Le long-métrage devrait sortir le 11 janvier 2019 aux États-Unis et compte dans ses rangs Milla Jovovich (Resident Evil), Ian McShane (Deadwood), Daniel Dae Kim (Lost) et Neil Marshall (Game of Thrones, Westworld, Hannibal) derrière la caméra. Par ailleurs, la production a été affectée par des accusations de whitewashing et le départ d’Ed Skrein en conséquence.

Sur son calendrier, on trouve aussi un drame indépendant intitulé Human Affairs. Mais bien entendu, ce qui nous intéresse le plus est la saison 3 de Stranger Things qui, malheureusement, ne sera pas disponible sur Netflix avant 2019. On a déjà hâte de savoir si Jim Hopper adoptera toutes les sœurs d’Eleven pour de grandes soirées télé et gaufres.