Des actrices d’Orange Is the New Black sont hantées par un esprit vengeur

Vraie persécution d’outre-tombe ou canular savamment imaginé pour divertir leurs fans ? Toujours est-il que cette histoire nous a fait froid dans le dos !

© Netflix

C’est une histoire de dingue… Il y a quelques jours, Emma Myles et Julie Lake, aka Leanne et Angie, les BFF white trash aux dents pourries d’Orange Is the New Black, faisaient une story conjointe en live sur Instagram. Au bout de quelques instants, Julie Lake sort du champ et la caméra continue évidemment de filmer. C’est là qu’Emma Myles va avoir la peur de sa vie.

Dans le couloir sombre devant lequel était assise son amie apparaît une silhouette qui se dirige droit vers l’écran, avant de bifurquer sur la droite et de disparaître dans une autre pièce. Si vous avez vu les films Le Cercle, cette apparition devrait vous être familière : tenue blanche, tête basculée vers l’avant et longs cheveux noirs recouvrant son visage. Il faut croire que dans l’au-delà, l’originalité n’est plus d’actualité. Julie Lake a donc pris ses cliques et ses claques et est allée dormir chez son autre pote d’Orange Is the New Black, Kimiko Glenn, aka Soso.

"Mais WTF, qu’est-ce qu’il s’est passé hier soir ? Vous avez vu ça les gens ?? Tout est dans ma story Instagram avec @emmacat, allez voir. J’ai dû aller dormir chez @ohlittleasianone tellement j’étais terrifiée. Qui est cette fille et pourquoi est-elle dans mon appart ? Est-ce qu’elle est vraiment réelle ? J’ai appelé la police et ils n’ont rien trouvé. Trop peur de retourner chez moi. À l’aide."

Bien flippée et décidée à se débarrasser de cette présence indésirable, elle finit par revenir dans son appartement, avec Kimiko Glenn, et ensemble, elles entreprennent alors un rituel de purification… armées d’une branche de sauge brûlée. Cette dernière poste alors plusieurs vidéos live, et la dernière va sûrement vous donner envie de crouler sous votre bureau en position fœtale.

On y voit Julie Lake se diriger vers sa salle de bains en quête de sa brosse à dents (elle vient de passer plusieurs jours chez sa pote sans brosse à dents ? WTF ! C’est pour mieux se mettre dans la peau de son personnage d’Angie ?). Elle découvre sa baignoire remplie de ce qui ressemble à un mélange d’eau et d’hémoglobine, tandis qu’au dessus, sur le carrelage, est écrit en lettres de sang le mot "MOMMY" (ou "Maman" pour celles et ceux qui n’écoutaient pas pendant les cours d’anglais au collège). Il ne lui en faut pas plus pour détaler aussi sec, et on la comprend.

Oui mais voilà, même si on aimerait y croire, tout cela fait un peu fake. Déjà, pour une fille terrifiée à l’idée de retourner chez elle, au point de ne pas se brosser les dents pendant plusieurs jours, pourquoi proposer à l’amie censée la réconforter d’aller dans un coin de la maison, pendant qu’elle explore toute seule la salle de bains ?

Pièce à conviction numéro 2 : dans la vidéo où l’on découvre ce message bien creepy, l’eau de la baignoire est certes un peu teintée mais on est loin de celle, nettement plus souillée par les coulures de sang que Julie Lake a posté un peu après. En fait, c’est comme si la photo avait été prise avant la vidéo, le sang aurait ainsi eu le temps de se diluer dans l’eau. Quelque chose nous dit que les trois complices ont mis la main sur une certaine quantité de faux sang sur le tournage de la saison 6 d’Orange Is the New Black.

Les détenues de Litchfield reviennent le 27 juillet prochain sur Netflix.