En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Orange Is the New Black : des femmes militantes sous les verrous comme à la ville

Depuis son lancement en 2013, la série carcérale de Netflix fait bon usage de son storytelling pour prendre à bras-le-corps des thématiques importantes.

© Netflix

© Netflix

Avec cinq saisons au compteur, Orange Is the New Black est une série qu’on ne présente plus. Adulé par ses innombrables fans, grande favori des Golden Globes comme des Emmy Awards, le bébé de Jenji Kohan est une réussite sur tous les fronts. Il n’est pas facile d’établir une recette inratable pour garantir le succès d’une œuvre sérielle. Dans le cas présent, il est évident que le show s’est démarqué de ses concurrents grâce à sa prise de position engagée, saupoudrée d’un juste équilibre entre drame et comédie. En d’autres termes, Orange Is the New Black s’est dressée comme "une plateforme pour avoir une forte résonance […] et tenir des propos qui vont bousculer les choses". Et ça, c’est Adrienne C. Moore, alias Black Cindy, qui le dit.

À la base, la série carcérale s’efforce de mettre en lumière le traitement inégal et souvent incorrect des détenues américaines. Cela dit, par le biais de flash-back et autres intrigues périphériques, elle s’attelle à d’autres thématiques sociétales importantes. Pour sa quatrième saison, Orange Is the New Black s’est calquée sur la réalité en apportant sa pierre à l’édifice du mouvement Black Lives Matter. Plus les épisodes passent, plus les prisonnières de Litchfield semblent vouloir nous ouvrir les yeux. Devant comme derrière la caméra : le hit de Netflix aura permis à ses actrices de donner une plus grande portée à leurs engagements.

maritza

© Netflix

À la ville, les héroïnes d’Orange Is the New Black n’hésitent pas à prendre le taureau par les cornes et brandissent fièrement leurs convictions. Incarnant l’écervelée Maritza à l’écran, la jeune Diane Guerrero laisse la superficialité de son personnage aux vestiaires pour s’insurger contre le système migratoire américain. Une cause qui lui tient à cœur, point d’ancrage de son tout premier livre In the Country We Love. Lea Delaria, plus connue des fans sous le surnom de Boo, fait également bon usage de sa visibilité croissante pour exprimer son soutien aux minorités LGBTQ+. La preuve dans une lettre ouverte puissante que l’actrice, ouvertement homosexuelle, a signée pour Bustle.

© Netflix

© Netflix

Incontournable (elle a tout de même fait partie des personnalités les plus influentes selon le magazine Time en 2015), Laverne Cox fut une véritable révélation dès les débuts d’Orange Is the New Black. Forte de son expérience personnelle, l’actrice transgenre est surtout une activiste aguerrie, prenant volontiers la parole pour lutter contre les actes transphobes et pousser l’acceptation des minorités. Elle a aussi produit deux documentaires sur qui mettent en lumière la vie des personnes transgenres, The T Word et Free Cece. Sa collègue Danielle Brooks (la génialissime Taystee) assume ses formes et soutient bec et ongles le mouvement du body positivism, encourageant les femmes à s’accepter telles qu’elles sont.

© Netflix

© Netflix

On l’aura compris, les stars de la série savent utiliser à bon escient leur notoriété, apportant leur voix à des causes qui leur sont chères. Le dénominateur commun ? Venir en aide aux minorités et mettre un terme à l’oppression systématique de ces groupes sociaux. Orange Is the New Black possède indéniablement le casting le plus diversifié du petit écran, culturellement et ethniquement parlant. Plus les saisons s’accumulent, plus la série semble prendre conscience de cette inclusion et n’en devient que plus impactante.

Dans un récent numéro de Glamour, Natasha Lyonne (Nicky, l’ex-junkie au grand cœur) l’a déclaré de but en blanc : "Les frontières entre nous et nos personnages se sont effacées." Après cinq années passées à s'impliquer dans une œuvre aussi lourde de sens, les actrices d’Orange Is the New Black ont fait du chemin et s’expriment au-delà de leurs personnages. À l’image de leurs pendants fictifs, ce sont des femmes complexes, réfléchies et de toute évidence déterminées à rétablir l’équilibre social.

Les cinq saisons d’Orange Is the New Black sont disponibles dès maintenant sur Netflix.