En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Parks and Recreation, c'est fini

La série comique Parks and Recreation a tiré sa révérence mardi. C'est la fin d'un programme adulé aux Etats-Unis dans lequel brillent une flopée d'acteurs géniaux. Petite présentation de la série, pour ceux qui ne la connaissent pas, et pour commencer, une petite vidéo hommage.

Pawnee, c'est fini. Difficile à croire mais les fans devront s'y faire : le double épisode de Parks and Recreation sorti ce mardi était bel et bien le dernier. Le mockumentary créé en 2009 par Greg Daniels et Michael Schur (The Office) laisse derrière lui sept saisons et une solide base d'adorateurs de Leslie Knope et ses amis.

Immédiatement après la sortie du finale, les hommages émus ont fusé sur Twitter, notamment sous le hashtag #parksfarewell :

Adieu la moustache de Ron

Il faut dire que la série, qui raconte les aventures des employés de mairie d'une petite ville de l'Indiana, avait réussi au fil des épisodes à perfectionner une formule hautement efficace. Aux blagues de bureau des deux premières saisons s'est vite ajoutée une solide trame scénaristique, basée sur l'ascension politique et la vie amoureuse de la pas-si-cruche Leslie. Le tout, consolidé par une flopée de personnages secondaires, et révélant au passage un casting d'acteurs talentueux (Chris Pratt, Aubrey Plaza, Nick Offerman...).

A la fois comédie humaine et satire de la vie politique américaine, Parks and Rec c'était un peu l'enfant totalement improbable de House of Cards et de Seinfeld. Ou le neveu brillant de Spin City. Ou le cousin politicard de Scrubs. Enfin vous avez compris quoi.

Malgré toutes ses qualités, malgré un big up d'Obama ou la victoire de l'actrice Amy Poehler aux Golden Globes, la série est passée relativement inaperçue en France, jamais doublée ni diffusée sur nos ondes. Peut-être à cause de son humour, plus rire gêné que tape sur la cuisse, ou de ses références culturelles très anglo-saxonnes. Mais Parks and Rec aura eu dans l'Hexagone le même effet que The Wire ou Community : un cercle de fans peut-être plus réduit que pour Game of Thrones ou Breaking Bad, mais désespérément amoureux de ce show, à tel point qu'ils ne communiquent plus que par private jokes.

Alors évidemment on va regretter les frasques de Leslie, les pitreries d'Andy, la swag de Tom ou la moustache de Ron. Mais on voulait leur rendre un dernier hommage avec cette petite vidéo, qui compile quelques-uns des meilleurs moments de  chaque personnage. Un seul par personnage, et seulement les héros principaux (et Jean-Ralphio. On ne pouvait pas oublier Jean-Ralphio). Adieu, Parks and Rec !

Hip-hop, société, gaming et japoniaiseries. All black everything.