En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Plaisir coupable : Newport Beach ou la vie dorée d’ados bohèmes sous le soleil californien

"We’ve be on the run, driving in the sun, looking out for number one, California here we come…"

nbeach

Newport Beach fait partie de cette longue liste de séries pour ados qui ont marqué toute une génération. Avant Gossip Girl et autre Riverdale, The O.C. (en VO, les vrais savent) retraçait la vie d’adolescents à Orange County en Californie. Créé par Josh Schwartz, ce teen drama a été diffusé sur la Fox de 2003 à 2007 et a tout de suite conquis le cœur des millenials. Contrairement à d’autres séries du genre, Newport Beach se distinguait par son style un peu plus underground et moins soap opera que certaines. Préparez vos lunettes de soleil, vous allez être réchauffé par le doux soleil californien et par les nombreux conflits juvéniles. "Welcome to the O.C., bitch. This is how it’s done in Orange County."

L’insouciance de jeunes Californiens les cheveux au vent

Dès les premières notes du générique, l’irrésistible envie de prendre un billet d’avion pour la côte ouest des États-Unis nous prend. Le cadre joue pour beaucoup dans le succès de la série, tant les villas, le lycée et la plage nous font rêver. Nous, petits Français, découvrions Newport Beach en 2004 sur France 2. Oui, ce teen drama a été diffusé sur le service public, et franchement on le remercie. Regarder cette série en rentrant des cours était devenu un vrai rituel pour bon nombre d’entre nous. Cela nous permettait de se vider la tête et de baver devant le boy next door le plus cute du petit écran, j’ai nommé Seth Cohen, amateur de musique rock et grand lecteur de comics.

Dans cette série, on suit les tribulations d’un groupe d’ados composé de Seth Cohen, Marissa Cooper, Ryan Atwood et Summer Roberts. Tout commence par l’arrivée de Ryan, pauvre gosse d’un quartier malfamé de Chino à Orange County, ce lieu d’excès et de richesses qui fait tant rêver. Le jeune homme réunit tous les critères du faux bad boy avec une vie de famille chaotique : un père en prison, une mère alcoolique toxicomane et un grand frère délinquant. Embarqué par ce dernier dans un vol de voitures qui tourne mal, Ryan se retrouve en prison. Mais le jeune homme, mineur, va recevoir l’aide inattendue de son avocat commis d’office, j’ai nommé Sandy Cohen. Ce dernier le prendra sous son aile jusqu’à l’héberger chez lui. Si sa femme Kirsten ne voit pas cette situation d’un très bon œil au premier abord, elle finira par accepter le garçon au sein de sa famille et Ryan se liera d’ailleurs d’une profonde amitié avec le fils Cohen.

L’arrivée de Ryan chamboule tout à Orange County et les bonnes intrigues dramatiques comme on les aime vont commencer. Il s’entiche de la fille la plus populaire du lycée, Marissa Cooper, tandis que son pote Seth ne peut s’empêcher d’aimer en secret Summer Roberts. Tout au long des quatre saisons qui composent la série, nous suivrons les coulisses du monde riche et fermé de Newport Beach à travers les histoires d’amour, de trahisons et bien sûr de familles. Un teen drama sans des parents détraqués et aux sombres secrets qui finissent indéniablement par se répercuter sur leurs enfants ne serait pas un bon teen drama.

Forcément, en jeunes filles et jeunes hommes à fleur de peau que nous étions à cette époque, le groupe d’amis faisait plus que rêver. Personnellement, je dégoulinais d’amour pour le couple Seth-Summer (que je shippais à mort), et plus particulièrement pour Seth, interprété par le séduisant Adam Brody. Comment ne pas fondre devant un mec qui écrit un poème sur vous et nomme son bateau à votre nom, sérieusement ? Et puis ce côté geek, timide et un peu maladroit est franchement craquant. Bien sûr sa tignasse brune rajoute aussi beaucoup à son charme naturel. Bref, je m’égare. Certains préféraient Marissa et Ryan. Mouais. Leur couple était moins attachant à mon sens et les deux finissaient par être vraiment exaspérants, surtout Marissa.

Newport Beach aura permis de révéler Adam Brody, Benjamin McKenzie, Rachel Bilson et Mischa Barton. Cette dernière est vite devenue une it-girl de la mode mais ses problèmes récurrents d’alcool, de drogue et de boulimie lui ont fait vivre une véritable descente aux enfers si bien qu’elle n’a pas vraiment enrichi sa filmographie depuis la fin de la série. Adam Brody et Rachel Bilson sont sortis ensemble pendant un moment mais il finira dans les bras de Leighton Meester, l’interprète de Blair Waldorf dans Gossip Girl. Rachel Bilson, elle, a tracé sa route sur une autre série : Hart of Dixie et son pote Benjamin McKenzie a fait de même en tenant le rôle-titre dans Gotham.

L’arrivée d’autres séries telles que Les Frères Scott ou Gossip Girl a malheureusement vite éclipsé le succès du show. Si elle était perçue comme un teen drama basique à l’époque, son statut a un peu été rehaussé avec les années, si bien qu’elle est presque devenue une série culte pour tous ceux qui l’ont connue dans leur adolescence. Mais un teen drama reste toujours un plaisir coupable à part entière, alors considérons désormais Newport Beach comme une série hype mais pas trop. Et cette image lui correspond parfaitement.

La scène culte : la mort de Marissa

Comment parler de Newport Beach sans évoquer l’une des morts les plus controversées du petit écran ? Dans le dernier épisode de la saison 3, Ryan doit faire ses adieux à l’amour de sa vie, Marissa Cooper, qui meurt dans un tragique accident. La jeune femme devait prendre l’avion pour commencer une nouvelle vie après la remise des diplômes. Ryan décide alors de l’accompagner à l’aéroport mais sur la route, Kevin Volchok, un ex que Marissa a largué, les suit et provoque un accident dû à son état d’ébriété. Marissa n’y survivra pas et meurt de ses blessures dans les bras de Ryan.

Mischa Barton, l’interprète de Marissa, avait exprimé son souhait de quitter la série et les fans savaient qu’ils devraient faire sans elle dans la saison suivante. Mais sa mort a été pour beaucoup choquante et la scène nous fait lâcher quelques larmes quand même (du moins, à l’époque). Je n’étais pas très fan de Marissa et pourtant voir Ryan la tenir comme ça dans ses bras m’a émue. Cette scène restera gravée dans la mémoire des aficionados et la série ne survivra pas au départ de Mischa Barton puisque la saison 4 sera la dernière, faute d’audiences.

Dix ans après, le créateur Josh Schwartz semble toujours être hanté par cette scène. Il est revenu sur la mort de Marissa lors du festival de la télévision au Texas (ATX TV), en juin 2016 : "C’était une décision difficile. Cela impliquait énormément de facteurs différents, et c’était un vrai sujet de tension. Il y avait des raisons créatives, des discussions avec la chaîne et une volonté de chambouler la série. C’était cynique, mais nécessaire pour la série." Avouez qu’un peu d’audace dans ce genre de séries est plutôt louable mais tuer un personnage principal peut s’avérer dangereux : "Une grande partie d’entre eux [les fans, ndlr] a été profondément affectée. Ils étaient particulièrement attachés au personnage. On ressentait cette colère, on recevait des lettres et des fan-arts de Marissa." Ah ouais quand même. Moi je me dis que cette mort était plutôt bienvenue.

Un pur plaisir coupable

newportb

Au premier abord, Newport Beach apparaît comme un soap opera pour ados avec tout ce que cela comporte de mauvais. Et pourtant, cette série vaut mieux que ça puisque son côté un peu indé et décalé était très intéressant. Le créateur Josh Schwartz s’était d’ailleurs inspiré de très bonnes séries comme Freaks and Geeks et Angela, 15 ans pour écrire ce teen drama. Certes, certaines histoires ou retournements de situation dans la série pouvaient paraître un peu nazes mais on sentait bien que c’était une série qui ne se prenait pas la tête. Son côté feel good venait certainement du décor californien, plus évocateur d’un style road trip d’été que le décor new-yorkais, froid et très superficiel. C’est vrai que Newport Beach dépeint la vie et les problèmes des riches californiens mais leur milieu social servait uniquement à aborder des questions plus complexes et des situations de vie qui pouvaient toucher n’importe quel individu.

D’un autre côté, la musique présente dans le show apporte une touche très pop-rock indie et une douceur agréable. D’abord, la chanson du générique, "California" de Phantom Planet colle parfaitement à l’esprit de la série et reste dans la tête toute la journée, comme toute bonne ballade pop. Les séries sont un merveilleux vivier à musiques puisque celles-ci accompagnent les moments forts traversés par nos héros. J’ai d’ailleurs découvert beaucoup d’artistes grâce à Newport Beach et certains d’entre eux se sont produits au Bait Shop, où Seth, Summer, Marissa et Ryan se réunissaient dans la série comme Rooney, The Killers, Death Cab for Cutie, The Subways, Jem ou encore The Walkmen. Bref, une playlist plutôt sympa.

Et surtout, la série a aussi eu le mérite de traiter de problèmes d’adolescents intéressants pour l’époque et de manière plutôt juste, sans superficialité et sans exagération. Nos adolescents rencontreront diverses difficultés : des problèmes financiers, de grossesses, de violences physiques et sexuelles, de harcèlements scolaires et familiaux, de santé mais aussi de nombreux questionnements sur l’avenir, l’orientation sexuelle, la parentalité ou encore le mariage. Mais malheureusement, la dernière saison de Newport Beach vient un peu tout gâcher. Les nouveaux personnages sentent le fake et sont sans saveur, tandis que le couple Seth-Summer est tourné en ridicule, voire complètement dénaturé. Bref, tout ce qui faisait la fraîcheur de la série a disparu et la mort de Marissa qui était un bon ressort scénaristique n’a pas su donner un second souffle au show. Dommage.

Josh Schwartz nous a livré pendant quatre ans une série pop, douce et vibrante avant de nous pondre une version new-yorkaise plus superficielle : Gossip Girl. Si la quatrième saison de Newport Beach était vraiment mauvaise, on ne peut que respecter le choix du créateur de ne pas avoir voulu suivre nos héros trop longtemps. Il faut savoir parfois terminer une série avant qu’elle ne devienne catastrophique (coucou Pretty Little Liars) ou un peu ridicule (coucou Les Frères Scott). Mais c’était un véritable plaisir de découvrir une série pour ados fraîche, naturelle, chaude et très addictive comme Newport Beach. À découvrir ou a redécouvrir en période estivale.