Les 6 questions auxquelles la saison 3 de Westworld devra répondre

Plus ambitieuse et spectaculaire que jamais, la saison 2 de Westworld a fait un grand pas en avant dans la science-fiction. En étendant sa mythologie et en complexifiant ses timelines, la série de Lisa Joy et Jonathan Nolan nous a offert un final épique, généreux en révélations mais aussi en nouvelles questions. Tentons de mettre en lumière les enjeux de la saison 3, attendue au minimum pour 2020.

Quel avenir pour les hôtes partis vivre dans le "Sublime" ?

© HBO

Depuis la première saison de Westworld, Robert Ford poursuit le rêve de son ami disparu Arnold : offrir un sanctuaire à leurs créations. C’est désormais chose faite grâce au système de la Forge, sorte d’éden virtuel dédié aux androïdes. Ce monde entièrement numérique leur permet de quitter définitivement les narrations humaines pour façonner leur propre histoire et vivre comme ils l’entendent. Si Dolores a finalement décidé de les préserver de l’extinction en changeant les coordonnées du Sublime (terme officiel de ce paradis employé par Jonathan Nolan), quel avenir les attend ?

Une des possibilités concerne directement Delos. La corporation massive en charge des parcs pourrait bien chercher à les retrouver pour exploiter les données enfermées dans cette cage dorée inaccessible à leur espèce. Si l’on s’en tient au matériau de base, le film Mondwest de Michael Crichton, les hôtes de la série pourraient se retrouver dans Futureworld. Ce parc novateur a été introduit dans le sequel du long-métrage, intitulé Les Rescapés du futur.

En son sein, les règles du jeu sont complètement inversées. Dans cette attraction futuriste, les robots ont évolué et sont bien plus intelligents. Désormais, ce sont eux qui observent le comportement des humains, renversant le rapport de force des deux premières saisons et de Mondwest. Leur objectif est de créer un monde parfait où toutes les hautes fonctions de notre civilisation sont occupées par des androïdes, afin de pallier les défauts des humains – ou plutôt leur algorithme prévisible comme le confie l’avatar de Logan à Dolores et Bernard dans la Forge.

Dans un deuxième temps, on ne sait pas où la fille Abernathy a transporté le Sublime. On pourrait penser à la Lune compte tenu de la tournure spatiale que prend le matériau de base (certains humains voyagent même sur Mars dans le film). Par ailleurs, certains fans pensaient que Westworld se trouvait sur le satellite naturel de la Terre en saison 1. Toutefois, les coordonnées entrées par "Halores" (la conscience de Dolores dans le corps de Charlotte Hale) ne correspondent pas. Voilà ce qu’on peut lire sur l’écran de la Forge :

En français, le résultat nous donne : 270,5 azimuts, 55,5 degrés et 1 100 kilomètres, des unités qui correspondent bien à des coordonnées astronomiques. Or, la Lune se situe à 380 000 kilomètres de la Terre. En d’autres termes, les données du Sublime se trouvent en orbite autour du Globe, à l’intérieur d’un satellite dont la position est uniquement connue de Dolores. Et malheureusement, il nous manque certaines données pour trianguler la localisation de l’engin spatial. Nous savons uniquement depuis le season premiere de la saison 2 que Westworld a été construit sur une île située en mer de Chine méridionale, à proximité des Philippines.

La théorie était belle mais les deux créateurs du show semblent emprunter une autre voie. Selon Lisa Joy, interviewée par le Hollywood Reporter, "les hôtes vivent désormais sur une parcelle de terre vierge de tous les péchés de l’espèce humaine, où ils peuvent construire et devenir ce dont ils ont envie". Elle confirme par ailleurs que le Sublime est une sorte de nirvana digital inaccessible aux humains. Mais rien ne les empêche de s’y intéresser pour tenter de recréer leur propre havre de paix en saison 3…

Quid des autres parcs de la série ?

Dans le film Mondwest, il existe deux autres parcs : l’un dédié à l’époque romaine et l’autre à l’ère médiévale. Jonathan Nolan a toujours dit qu’il ne comptait pas exploiter ces univers dans sa série. De fait, il a créé avec sa femme Shogun World et The Raj, respectivement le Japon féodal et l’Empire des Indes britanniques, et pris la décision de garder Westworld au cœur du sujet. En deux saisons, nous avons donc découvert les parcs numéros 1, 2 et 6.

Au vu de la direction prise par la série, on peut se demander quel intérêt auraient les créateurs à nous faire découvrir les trois autres infrastructures, si ce n’est pour enrichir la mythologie de Westworld. Et avec l’ouverture de la saison 2 sur le monde des Hommes, il semble peu probable de retourner dans les parcs de Delos. Et pourtant, Lisa Joy a confirmé au Hollywood Reporter que la saison 3 explorerait tout ou une partie de ces attractions inconnues en plus de s’intéresser au monde réel.

© HBO

En dépit des déclarations optimistes des showrunners, certains spectateurs pourraient ressentir un goût amer en bouche en pensant à The Raj et Shogun World, qui ont plus fait l’objet de bottle episodes que d’intrigues ayant de réelles conséquences sur la trame principale. Mais comme l’a exposé l’introduction d’Emily dans "Virtù e Fortuna", les hôtes de ces parcs respectifs ont également commencé à se révolter et ils pourraient finir par rejoindre Dolores dans son combat contre l’humanité.

Les paris sont désormais ouverts pour deviner les thèmes des autres parcs. Si certains fans non dénués d’humour penchent pour Jurassic Park ou encore Game of Thrones (créant ainsi un HBO Cinematic Universe qui ferait rêver plus d’un spectateur), on imagine chez Biiinge une attraction dédiée à l’Égypte antique, la préhistoire et pourquoi pas l’espace ou une planète de notre système solaire. Guettez le site Delos Destinations en attendant. D’ici 2020, il devrait nous lâcher quelques informations sur les parcs à venir comme c’était le cas pour Shogun World après la saison 1.

Qui sont les cinq perles ramenées sur le continent par Dolores ?

Dans le corps de Charlotte Hale, Dolores parvient à se faufiler parmi les membres de Delos et atteindre le continent. Mais avec elle, la fille Abernathy emporte cinq perles similaires à celle de Peter, qui contenait la clé de cryptage de la Forge. Ainsi, ces boules mécaniques ont la capacité de stocker un nombre incommensurable de data malgré leur petite taille. Et si Dolores en avait profité pour transporter la conscience de certains hôtes avec elle ?

Si une grande partie a atteint le Sublime, dont Teddy, certains androïdes se sont sacrifiés au nom de leur peuple. C’est le cas de Maeve, Hector, Armistice, Hanaryo ou encore Clementine, transformée malgré elle en arme de destruction massive. Ces cinq personnages, fidèles à Dolores ou précurseurs à l’élévation de la conscience, pourraient avoir été sauvés par leur leadeuse. Par ailleurs, les perles des humains sont rouges. Or, Dolores n’a emporté que des perles noires avec elle…

Interrogée à ce sujet par Deadline, Lisa Joy confirme que ces disques durs ronds contiennent bien l’esprit d’une poignée de robots. Puis, son mari a ajouté dans Entertainment Weekly que certains protagonistes étaient bel et bien morts dans l’épisode "The Passenger". De prime abord, on pense à Lee Sizemore et la clique de Delos menée par Karl Strand. Il faudra se montrer patient pour découvrir le fin mot de l’histoire puisque à ce stade-là, le trépas a une connotation bien différente dans l’univers de Westworld.

Quel rôle à jouer pour Maeve ?

© HBO

La symbolique biblique qui entoure Maeve dans "The Passenger" n’aura échappé à personne. Tel Moïse traversant la mer Rouge et guidant les Israélites, l’ex-tenancière du Mariposa s’est élevée contre les androïdes fous pour sauver sa fille, l’amour entre Akecheta et Kohana et le reste de son peuple. Mais ce n’est pas tout, car de nombreux parallèles avec les textes religieux prédisent à Maeve une destinée exceptionnelle et salvatrice.

Robert Ford, dieu incontesté du parc, la considère comme sa fille. Comme Jésus-Christ et ses apôtres, elle a réuni autour d’elle un groupe de personnes dévouées à sa cause (Hector, Sizemore, Armistice…). De plus, elle a été trahie par sa meilleure amie, Clementine, qui embrasse le rôle de Judas (la comparaison fonctionne aussi avec Lee Sizemore, qui, comme l’apôtre, se donne la mort après sa trahison). Enfin, sans mentionner la tenue symbolique de Maeve, Akecheta représente son Jean le Baptiste : il a converti la population à trouver la porte du Sublime pour les sauver.

Si ces ressemblances troublantes ne suffisent pas à vous convaincre, Maeve s’abandonne à l’eucharistie pour le bien commun dans son plan final. Une scène magnifique qui évoque des peintures de la Renaissance et se rapproche de La Création d’Adam de Michel-Ange, que Robert Ford prenait un malin plaisir à décrypter dans son bureau en saison 1.

En d’autres termes, la prochaine étape pour Maeve est sans nul doute la résurrection (comme le suggère la dernière scène des techniciens Felix et Sylvester). Par ailleurs, Dolores a peut-être d’ores et déjà accompli ce miracle : et si le corps de Charlotte Hale à la fin de l’épisode contenait les souvenirs de sa rivale ? Après tout, Dolores est prête à s’entourer de ses "ennemis" comme Bernard pour renverser le monde des humains…

Ashley Stubbs est-il un hôte ?

© HBO

À ce stade, on est en droit de questionner la nature de la réalité de chaque personnage du show. Entre Elsie, l’Homme en noir et Emily, il y a l’embarras du choix dans cette deuxième saison. Pourtant, l’un d’entre eux sort du lot : Ashley Stubbs. L’homme en charge de la sécurité du parc, qui était plutôt en retrait dans les neuf premiers épisodes, a eu droit à une scène finale énigmatique dans "The Passenger".

Tout porte à croire que Stubbs est bien un hôte. Il a été recruté par Robert Ford en personne et est présent depuis l’ouverture de Westworld. Il dit obéir à des principes rappelant la fameuse pierre angulaire qui donne du sens à l’esprit des androïdes et les pousse à poursuivre leur destin. Mais surtout, il semble être au courant que la conscience de Dolores est désormais enfermée dans le nouveau corps de Charlotte Hale.

Si Jonathan Nolan n’a pas confirmé la nature du gardien, ses propos exprimés lors d’une interview avec Variety laissent peu de place au doute : "Depuis le pilote, on a vu que Stubbs en savait un peu plus sur les hôtes que son poste de chef de la sécurité ne devrait le permettre. Il y a une forme de paternalisme quand il se retrouve face à eux". Si on lit entre les lignes, on peut imaginer que Ford a programmé Stubbs pour permettre à Dolores de fuir le parc et vivre le rêve imaginé par Arnold.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il précise à "Halores" sa mission du quotidien : surveiller et protéger les hôtes qui se trouvent dans Westworld, et donc pas à l’extérieur de l’attraction. Enfin, dans la première saison, des moulages de visages d’androïdes ornaient le bureau de Ford. L’un d’entre eux ressemble franchement à Stubbs…

Le visage en haut à gauche ressemble fortement à Stubbs. (© HBO)

Une nouvelle timeline en saison 3 ?

Et le voilà, le plus grand WTF du season finale, le cliffhanger qu’on attendait tous comme des hôtes qui obéissent docilement à leur narration. Lisa Joy et Jonathan Nolan nous ont refait le coup de la scène post-générique, (littéralement) à des années de la première saison où l’on apprenait qu’Armistice était vivante et avait perdu un bras. Cette fois, il s’agit de William qui descend dans la Forge en ruines, retrouve sa fille et réalise qu’il subit un test de fidélité.

Avant d’hurler au mindfuck et aux théories conspirationnistes, respirons un grand coup. Grâce aux interviews des showrunners de la série, on apprend que cette séquence est à détacher du reste de la saison. L’Homme en noir blessé qui discute avec Emily (un hôte selon Lisa Joy) est une nouvelle version de William. Il incarne quelque chose d’autre, ni un androïde, ni un humain, mais bien une espèce évoluée. S’agit-il des fameux hybrides que cherche à créer Delos depuis l’ouverture des parcs ?

Sur Reddit, des passionnés ont fait le calcul à travers des chiffres disséminés sur les tranches des livres du système de la Forge, qui renvoient à une URL. Grâce à des vidéos mises à disposition sur le site de Delos Incorporated (il faut taper "xomegach" dans le login), il est alors possible de calculer le temps qui passe. D’après leurs résultats, la scène post-générique se déroulerait dans une nouvelle timeline située… plus de 400 ans dans le futur (par rapport à la fin de la saison 2). Dans cet avenir à la Terminator, Dolores serait parvenue à contrôler le monde après une guerre remportée contre les humains. Désormais, son espèce chercherait à évoluer et c’est pour cette raison que les Hommes au profil rare comme William leur seraient nécessaires.

© HBO

Ainsi, l’Homme en noir que nous voyons dans la scène post-générique est potentiellement plongé dans une simulation où il revit encore et encore la même boucle (celle de William dans les deux premières saisons). Il pourra en sortir quand il parviendra à exploiter son libre arbitre, en d’autres termes ne pas tuer Emily. Comme James Delos avec son fils, les millions de simulations effectuées le ramènent toujours à ce dilemme où il presse la détente et poursuit sa boucle infinie qui dicte son destin. Le test de fidélité est donc un échec constant pour William.

Si on tente de simplifier grandement les choses, on dira que dans un futur lointain, les hôtes ont inversé la tendance : ce sont désormais eux qui étudient les humains pour tenter d’évoluer. Si cette théorie peut paraître extrêmement complexe, elle obéit finalement à la conception de la singularité technologique développée par le futurologue Raymond Kurzweil. Pour vulgariser son idée révolutionnaire, il a théorisé une courbe de progression exponentielle des intelligences artificielles qui chercheront toujours à repousser les limites de leur condition. Quant à Lisa Joy et Jonathan Nolan, ils continueront à réinventer la narration sérielle, quitte à perdre quelques fidèles en cours de route.

La saison 2 de Westworld est disponible en intégralité sur OCS Go.