En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Complotistes de tous bords, préparez-vous : le retour de X-Files est imminent

Mulder et Scully, qui n’en ont pas fini avec les aliens et les conspirations gouvernementales, reprendront très bientôt du service.

On espère que vous aurez décuvé de votre nouvel an puisque la chaîne Fox vient d’annoncer la date de retour de sa série culte : notez-le dans vos agendas 2018, la saison 11 de X-Files, c’est pour le 3 janvier. On ne sait que très peu de chose sur ces nouvelles aventures, et Chris Carter, son créateur, se garde bien de dévoiler quoi que ce soit. Même le poster, qui accompagnait cette annonce, reste dans la droite lignée de ce qu’a fait la série durant sa longue existence. On y voit nos deux héros, les agents du FBI Dana Scully et Fox Mulder et ces quelques mots, tapés à la machine à écrire : "The truth is closer than ever."

Pour rappel, le slogan officiel de X-Files est "The truth is out there", qui avait été maladroitement traduit par "la vérité est ailleurs" alors que la formule "out there" indique plutôt une forme de proximité. Une idée réaffirmée avec cette nouvelle phrase d’accroche qui précise que, cette fois-ci, "la vérité est plus proche que jamais". Nous voilà prévenu·e·s. Côté guests, rien de transcendant. Haley Joel Osment, après avoir vu "des gens qui sont morts", va mettre son nez dans les dossiers paranormaux. On retrouvera également Robbie Amell et Lauren Ambrose, des sortes d’avatars en plus jeunes de Mulder et Scully, qui étaient déjà présents la saison précédente.

Le véritable changement de cette saison 11, on le trouve plutôt du côté de la writer’s room. Jusqu’ici, Chris Carter s’obstinait à s’entourer de scénaristes masculins. Étrillé par la presse pour ce favoritisme aux relents sexistes, le showrunner a attribué deux postes à des femmes scénaristes. Bienvenue au XXe siècle. Deux femmes en salle d’écriture, et deux femmes derrière la caméra. Une première pour la série qui, durant onze saisons, a pourtant porté à l’écran l’une des héroïnes les plus iconiques des séries de SF. Pour entrer totalement dans le XXIe siècle, ça demandera encore quelques efforts supplémentaires d’ouverture…