En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Riverdale propulse sa saison 2 prometteuse avec un nouveau meurtrier en liberté

Aujourd’hui, dans la petite ville de Riverdale : est-il légitime de garder son collier de perles pendant qu’on batifole sous la douche ? Attention, spoilers.

© The CW/Netflix

Nous y sommes, enfin. Afin de braver la chute des feuilles mortes et la grisaille automnale, rien de mieux qu’une dose XXL de mélodrames soapesques. Et pour ça, Riverdale tombe à pic. Suite à une première salve d’épisodes ponctuée d’inceste et d’infanticide (yay !), la série pour ados de la CW sort de son hiatus prolongé et espère viser encore plus haut avec une saison 2 particulièrement réclamée. Avec son chapitre inaugural "A Kiss Before Dying", le show nous happe sans plus attendre avec un nouveau fil conducteur : mais qui est le tueur aux yeux verts ?

Et c’est reparti pour un tueur

Rappelez-vous, Riverdale nous a quittés en mai dernier sur un cliffhanger dramatique : le braquage du Pop’s et le destin incertain de Fred Andrews qui s’est fait tirer dessus. Plutôt que d’opter pour la facilité à travers une ellipse temporelle, la série reprend exactement là où elle s’est arrêtée. Notre rouquin préféré se croit dans un volet de GTA et sillonne les rues de la ville pour conduire son paternel (qui, accessoirement, se vide de son sang et pourrit le siège passager) jusqu’à l’hôpital. Ils sont pris en charge par des infirmiers qu’on jurerait tout droit sortis des années 1940. Bref, Fred va-t-il survivre ?

La réponse est, évidemment, oui. À aucun moment Riverdale n’aurait franchi le pas de tuer ce personnage, pour de multiples raisons. D’une part, Jughead n’ayant déjà pas de parents avec qui habiter (oublions sa mère indigne), Archie aurait dû trouver un autre foyer où squatter. Ou, de manière plus réaliste, il aurait fallu faire passer Molly Ringwald, alias maman Andrews, au statut de personnage récurrent, ce qui aurait été franchement peu envisageable. Au bout du compte, Riverdale choisit une option safe, mais se rattrape avec un twist final pour le moins surprenant.

© The CW/Netflix

Alors qu’on avait totalement zappé l’existence de l’exécrable Miss Grundy, celle-ci fait un come-back inattendu dans les ultimes minutes de l’épisode. La queen incontestée du détournement de mineur a simplement déménagé à Greendale, soit de l’autre côté la rivière, pour s’attaquer à une nouvelle proie. Par proie, entendre un gamin de 15 ans imberbe et innocent. Alors qu’elle vient de lui dire au revoir sous son porche, l’ex d’Archie fait du rangement et réalise que sa fenêtre est ouverte. Un individu masqué, le même qui a tiré sur Fred "DILF" Andrews, la surprend par-derrière et l’égorge dans le plus grand des calmes.

Si la majorité de cet épisode de retour peut paraître étonnamment plate (en soi, il ne se passe pas grand-chose hormis la situation problématique de Fred et ses rêves fiévreux), ce retournement de situation vient changer la donne. On se demandait comment Riverdale allait continuer à nous tenir en haleine suite à la révélation du meurtrier de Jason Blossom. Ce chapitre nous assure que la relève est assurée avec un serial killer menaçant, dont les motivations restent encore floues. Mais on a des pistes.

Un univers plus étendu

Interrogé par la police suite au braquage du Pop’s, Archie donne la description de son assaillant et insiste bien sur le fait que ce dernier portait une cagoule DIY. Plus précisément, en VO, il met un point d’honneur à désigner le masque du criminel comme un "black hood". Un détail qui peut paraître anodin, mais qui pourrait en réalité avoir davantage de sens. Comme le fait remarquer CBR, le Black Hood est un personnage qui fait partie de l’écurie Archie Comics.

Bien que la maison d’édition soit spécialisée dans le petit monde d’Archie Andrews et ses innombrables déclinaisons papier, elle a mis au monde d’autres personnages indépendants. Parmi ces derniers, The Black Hood, récemment remis au goût du jour à travers le label Dark Circle Comics en 2015. Le Black Hood est un justicier tout de noir vêtu qui arpente les rues de sa ville pour protéger les citoyens en danger. Donc, a priori, il n’y aurait aucun lien direct avec le nouvel antagoniste de Riverdale, qui apparaît comme tout le contraire d’un super-héros bienveillant.

© The CW/Netflix

Sauf qu’on n’en sait pas vraiment plus. Peut-être ce tueur aux yeux verts pense-t-il répandre le bien à travers ses actes. L’une des théories montantes serait que le Black Hood de la série souhaiterait éliminer les personnalités néfastes de la ville. Cela expliquerait le meurtre sanglant de Miss Grundy, qui n’est pas franchement bien intentionnée envers ses élèves mineurs. Quant à Fred Andrews, il était impliqué avec la famille Lodge qui souhaite remodeler Riverdale et altérer son essence. Si le tueur cherche par-dessus tout à conserver Riverdale telle qu’elle est, il aurait pu prendre pour cible le père d’Archie en le considérant comme un partisan d’Hiram Lodge.

Bien évidemment, avec un seul épisode à nous mettre sous la dent, cette théorie pourrait s’avérer complètement fumeuse. Il n’empêche que l’esthétique du masque du Black Hood de Riverdale se rapproche dangereusement de celle des comics. Connaissant Roberto Aguirre-Sacasa, showrunner de la série, et son affection toute particulière pour les clins d’œil à l’univers étendu d’Archie Comics, cela ne peut pas être le fruit du hasard. Les prochains chapitres devraient davantage nous mettre sur la voie.

Ailleurs à Riverdale

  • Peut-on parler de cette scène muy caliente au domicile des Andrews ? Le collier de perles de Veronica est-il véritablement implanté dans sa peau pour qu’elle refuse de l’enlever avant d’aller sous la douche ?
  • En parlant de Veronica, ses parents vont-ils se prendre pour des méchants de Game of Thrones à chaque fois qu’elle va rentrer à la maison ?
  • Miss Grundy a vraiment lâché sa maison et fui Riverdale… pour emménager de l’autre côté de la rive ? Tout ça pour ça ?
  • Le nouveau Reggie a fait ses débuts… pour le moins anecdotiques.
  • On ne sait toujours pas si la mamie des Blossom a cramé dans l’incendie. Tout le monde l’a zappée ?