Retouchées sur des photos, Lili Reinhart et Camila Mendes de Riverdale poussent un coup de gueule

Face aux diktats de la mode et au body-shaming, les stars de Riverdale ne comptent pas se laisser faire.

© The CW/Netflix

Méconnues avant la diffusion de Riverdale sur les ondes de la CW du côté des States, les actrices Lili Reinhart et Camila Mendes se sont très vite retrouvées sous le feu des projecteurs. Un peu à l'image de Gossip Girl il y a plusieurs années de ça, la série de Roberto Aguirre-Sacasa s'est imposée comme un hit immédiat auprès d'une cible jeune. Il n'est de ce fait pas étonnant pour les interprètes de Betty et Veronica d'apparaître dans les pages de multiples magazines.

Ça a été ainsi le cas avec l'emblématique Cosmopolitan, mais l'expérience ne s'est pas avérée des plus réjouissantes pour les deux héroïnes de Riverdale. Ces dernières apparaissaient dans une interview détaillée pour le numéro de février 2018 de l'édition philippine du magazine féminin, accompagnée de plusieurs photos bluffantes des deux intéressées. Tout allait bien, jusqu'à ce qu'elles se rendent compte que le magazine avait photoshopé sans vergogne les clichés.

© Capture d'écran Instagram

Lili Reinhart et Camila Mendes n'ont alors pas reconnu leur propre corps, dont la taille avait été nettement amincie, très probablement pour répondre aux standards de beauté en vigueur. Ni une ni deux, les comédiennes de Riverdale ont pris l'initiative de dénoncer cette pratique par le biais d'une story amère sur Instagram. L'actrice derrière Betty Cooper a exprimé son mécontentement de la meilleure façon qui soit, la preuve :

"Camila et moi avons énormément travaillé pour nous sentir sûres de nous et à l'aise dans nos corps. Parfois, c'est une bataille quotidienne. Voir nos corps déformés par des retouches est l'exemple parfait des obstacles qu'il nous reste à surmonter. Alors on ne peut pas arrêter de se battre. Notre bataille ne fait que commencer. Nous sommes puissantes, belles et fortes... On ne va pas se cacher derrière Photoshop pour se conformer aux standards de beauté.

C'est pourquoi je tiens à dénoncer Cosmopolitan Philippines. C'est triste que vous ayez pensé que nos corps avaient besoin d'être amincis. Mais Camila et moi sommes putain de belles. Telles qu'on est. Et vous ne pouvez pas nous 'arranger'. En conclusion, comme tous les autres jours, chères femmes... Allez-y, défoncez tout ! Vous êtes entendues. Vous êtes fortes et sensationnelles.

Et je voudrais remercier le Cosmopolitan original pour avoir laissé nos tailles telles qu'elles sont dans leur magazine. Je voudrais aussi encourager les célébrités et les personnalités publiques d'arrêter de photoshoper leur taille, leur nez, leurs bras, leurs jambes, sur leurs photos. Ça ne fait qu'entretenir une image du corps irréaliste. Ça contribue au problème."

© Capture d'écran Instagram

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que Lili s'est retrouvée confrontée à du body-shaming, et elle n'a jamais tenu sa langue à ce propos. Il en est de même pour Camila Mendes, aka Veronica Lodge à l'écran, qui a longtemps dû faire face à des troubles alimentaires, liés à des problèmes d'image. La décision du magazine philippin lui est clairement resté en travers de la gorge, comme elle l'explicite sur sa propre story éphémère sur Instagram :

"Lili Reinhart et moi ne nous sentons pas respectées et sommes perturbées à la vue de nos corps photoshoppés dans le Cosmopolitan Philippines. On veut que leurs lecteurs sachent que ces corps ne sont pas les nôtres. Ils ont été dépourvus de leur beauté naturelle. On préfère voir nos corps tels qu'ils sont en réalité. Avoir une taille plus mince ne m'intéresse pas, je suis plus que satisfaite avec celle que j'ai déjà."

Lili, Camila, vous êtes entendues.