En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

L'avenir de Sherlock n'a jamais été aussi incertain

Mark Gatiss s’est montré particulièrement pessimiste quant à l’avenir du hit britannique, laissant une nouvelle fois les fans de Sherlock en PLS.

© BBC

© BBC

La saison 5 de Sherlock verra-t-elle le jour ? Rien n’est moins sûr. Fidèle aux propos déprimants qu’il avait déjà tenus il y a plusieurs mois, le cocréateur de la série Mark Gatiss a laissé entendre qu’il ne s’opposerait pas à l’annulation de son œuvre. Malgré le succès retentissant que connaît la série, aussi bien dans son pays d’origine qu’à l’international, le show collectionne son lot de difficultés au niveau du tournage.

Réunir le casting principal au grand complet devient une tâche insurmontable, les acteurs étant occupés par divers autres projets. Des complications qui ne présagent rien de bon pour Sherlock, comme l'a rappelé Mark Gatiss lors de l’enregistrement du podcast british A Stab in the Dark :

"Ce n’est pas par manque de volonté, c’est un véritable cauchemar à mettre en place. Ça a été très, très difficile d’organiser la dernière saison à cause des disponibilités de Martin Freeman et Benedict Cumberbatch, ainsi que celles de Steve Moffat [l’autre cocréateur de la série, ndlr] et moi-même. Il n’y a pas de mal à reconnaître que c’était notre version et à dire à quelqu’un d’autre de foncer et de faire sa propre version."

Ces propos viennent légèrement contredire ceux de Steven Moffat, l’autre moitié du tandem créatif derrière Sherlock. Dans une interview pour BBC Radio 2 quelques jours plus tôt, ce dernier admet ne pas avoir trop pensé à l’avenir de la série, étant très impliqué dans la production de Doctor Who. Il a néanmoins précisé qu’il supposait que Sherlock allait revenir, mais qu’il faudrait patienter plusieurs années avant de retrouver le célèbre détective de Baker Street sur nos écrans.

En d’autres termes, le mot-clé concernant cette affaire semble être : incertitude. Les cocréateurs ont l’air de peu communiquer entre eux et de ne pas avoir réellement songé à une cinquième salve d’épisodes. En même temps, on peut les comprendre : ils planchent actuellement sur une nouvelle adaptation de Dracula. De son côté, le très demandé Benedict Cumberbatch accumule les projets ciné et apparaîtra dans une mini-série prometteuse, Melrose. C’est toujours mieux que rien.